Lire Dick | Philip K. Dick - Le site dickien

Lire Dick

Je lis ce billet et m’interroge. La connaissance des liens entre la biographie de l’auteur et son œuvre est-elle nécessaire à la bonne lecture du texte ? La question hante la critique depuis Sainte-Beuve, mène souvent à des dérives stupides, parfois à des analyses lumineuses.
Dans le cas de
Philip K. Dick, il est intéressant de noter que la confusion entre les deux, l’homme et l’œuvre, a commencé dès son vivant, je pense par exemple à ce qu’écrivait Harlan Ellison dans la préface de la nouvelle de Dick pour Dangereuses Visions (1967) « La Foi de nos pères » :

Ses expériences avec le L.S.D. et autre hallucinogènes, sans parler de stimulants du genre amphétamines, ont porté des fruits comme la nouvelle que vous allez lire une « vision dangereuse » parfaite.


Mais voilà que déjà on glisse, passant de la biographie au mythe, pour ne pas dire la légende.

Et vous quelle référence à
Dick le drogué, le fou, l’inadapté vous a le plus agacé ?
blog comments powered by Disqus
Etienne Barillier © 2007-2018



Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.