L'oeil dans le ciel | Philip K. Dick

L'oeil dans le ciel

Quatrième de couverture :

« Il fallait oser les écrire, ces livres hantés, errer dans ces marécages mentaux troués d'éclairs fuligineux, de vertiges temporels, de bascules du réel. Il faut oser les lire c'est plonger en apnée. On peut aimer ou détester Philip K. Dick, on peut le déclarer écrivain mineur, star d'un genre dépassé, symbole des sixties, gourou obsolète de l'antipsychiatrie et du trip hallucinogène. [...] Pourtant, ignorer Philip K. Dick, c'est se priver d'un grand frisson méditatif. Et faire l'impasse sur quelques-uns de nos fantômes. D'une certaine manière, son œuvre est datée, comme l'est son personnage chevillé à la Californie, la plus belle, celle du Nord [...] ; la plus mythique, celle d'Esalen et de Bolinas, du LSD et des hippies. [...] Dans ce décor dont il fut, avec les Kerouac, Ginsberg et autres Burroughs, l'un des pères fondateurs, Philip Kindred Dick était à l'aise comme un poisson dans l'eau avec sa barbe grise, ses chemises à fleurs, ses bouffées de délire mystique, ses provocations, ses expériences. »

Catherine David, Le Nouvel Observateur
comments powered by Disqus
L'oeil dans le ciel de Philip K. Dick
Titre de travail : With Opened Mind

Titre original : Eye in the Sky

Traduction de Gérard Klein
Écrit en quinze jours et terminé le 15 février 1955. Un prologue aurait été écrit puis supprimé par Dick.

1ère publication : 1957.
Etienne Barillier © 2007-2017