The Owl in Daylight

The Owl in Daylight

chouette-1
À l’occasion de la promotion de son nouveau film Win Win (IMDB), Paul Giamatti a eu l’occasion de faire le point sur The Own in Daylight, projet qui mélangerait la biographie de Philip K. Dick avec les brides du roman sur lequel il travaillait au moment de sa mort.

Pour rappel, nous avons eu l’occasion de faire une interview du scénariste Tony Grisoni. J’avais même tenté de faire une petite présentation en 2008. Vous pouvez également lire l’intégralité des nouvelles concernant ce projet en utilisant le tag The Owl in Daylight.

GIAMATTI: Isa, one of his daughters, we were talking to about it. I, I don’t know. You know, it’s a tough thing. They never did a script based on that story which was the last unpublished thing of his that still hasn’t ever been public-. Well, he never wrote it. It only exists in the form of him telling somebody on tape, the plot to it. So, we were gonna use that actually ‘cause he got more and more into that thing of using himself as a character. So that seemed, actually, like a good launching pad for some kind of biopic about him ‘cause a straight biopic about him would be sort of pointless. So, it was always a tough thing to get the script right and that didn’t happen for a while. So, it’s gone in and out and I think they’ve gone back and forth about being willing to do it or not and, you know, it’s, he’s a tricky figure and, you know, for them I think it’s… There’s days when I think they’re very enthusiastic about it and then there’s days when they’re like, “You know what? Maybe we should just…”


Autrement dit, les négociations se poursuivent avec les ayants-droits autour de l’écriture du scénario. Comme il s’agit d’utiliser le nom et le la personne de Dick eux seuls peuvent donner l’autorisation nécessaire !

GIAMATTI: Well, that’s what I kept saying was, you know, the idea is almost more to make a biopic about his mind, or something. You know, and it’s like, so yeah, there were lots of interesting ideas that got thrown around, but always with him as a character in a story that’s more fictionalized, OR, take, like, a very specific period of his life. Like, the whole thing at the end of his life where he had these kinds of, you know, I guess, sort of, schizoid visions about, you know, that we were actually living in ancient Rome still and stuff like that. You know, to either really narrow it down or do something that kind of opened it up and made it, sort of, fictional, in some way. You know? ‘Cause, it just doesn’t seem, like, to have a whole lot of point to just make a biopic about him. He’s too interesting? (Laughs) You know what I mean? It’s like, his mind is too interesting. His life was sad. I don’t know that it would be all that (pauses then laughs) It would just be kind of depressing.


J’aime beaucoup cette approche : parler de Philip K. Dick en mêlant réalité et fiction, le texte et la vie. J’aime encore plus l’ambition derrière le projet.

Et vous ?

Paul Giamatti parle un petit peu plus dans le reste de l’interview, allez y jeter un œil. (Source, ou encore l’audio)


Comments

Terry Gilliam & Philip K. Dick

À l’occasion de la Comicon de San Diego, Drew McWeeny a pu rencontrer Terry Gilliam.

Terry Gilliam : I mean, like, « Brazil »... I was even more determined it had to end that way because of "Blade Runner" having betrayed me at the ending. I felt betrayed because I loved that until the end of the film. Now all of a sudden, the android's going to live forever? What the fuck are you talking about, man? You create a world that's very solid, and then you... that's why Philip K. Dick is always been one of my favorite writers. He doesn't go where that road takes you.

Drew McWeeny: I am convinced that someone will eventually make « The Man in the High Castle ». There is such...

I'm actually meeting his daughter tomorrow.

Are you? Are you? That is just a phenomenal book and so ripe in terms of the way it talks about how we process reality and the way we tell ourselves stories about history. I think now is a great time to remind people of some of the things Phillip had to say.

One of the things that is... there's another one that people don't know called « The World According to Jones ». Do you know that one?

Mm-hmm.

That really fascinates me... where we're in a world where basically everything is relative. It can't be black and white because there's a more religious fundamentalism that we're talking about. So now everything is relative. And then the idea that a guy comes along that can see the future, and it is not relative... that intrigues me, and I don't know exactly how to do it. His other books... « Ubik » is always fun. But again, so much of his stuff has been stolen already and used...

Oh, absolutely stolen, and they keep making the mistake of thinking that you take a great concept from Phillip and you graft an action movie onto it. It's like, no, no, no. He's got more than enough ideas to get you through. You don't need to do all the action stuff.


Même s’il est toujours intéressant de lire ce que peut penser quelqu’un comme Terry Gilliam de Philip K. Dick, ce qui m’intéresse est l’évocation d’un rendez-vous avec Isa Dick Hackett... Est-ce que les deux ont parlé d’un projet commun ? Ubik ? The Owl in Daylight ? un autre... ?

Lire l’intégralité de l’interview.


Comments

Do Androids Dream of Electric Sheep?

Le travail des ayants-droits de Philip K. DickElectric Shepherd Productions se dirige actuellement dans quatre directions :
  • la poursuite des adaptations cinématographiques (comme le biopic The Owl in Daylight ou encore Ubik) ;
  • le développement d'une série TV basée sur les nouvelles de Philip K. Dick;
  • des adaptations sous la forme de jeux vidéos ;
  • des adaptations sous la forme de comics.

Un premier texte est en voie d'adaptation, il s'agit de la nouvelle « La fourmi électrique. » (à paraître chez Marvel).

Un autre projet vient d’être annoncé par BOOM ! Studios : la parution en 24 épisodes d’une adaptation du roman de Philip K. Dick (qui était déjà à l’origine de Blade Runner) : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

« We are thrilled that DO ANDROIDS DREAM OF ELECTRIC SHEEP? is being adapted for this audience by such a talented team. We’ve been incredibly impressed with BOOM!’s ability to create such a faithful interpretation of the original work without sacrificing their own original instincts and artistic sensibilities,” said Laura Leslie and Isa Dick Hackett of Electric Shepherd Productions. “Through this medium, readers will now have visual access to parts of the novel not explored in the film adaptation BLADE RUNNER.”



Le premier numéro comptera un avant-propos de Warren Ellis et doit paraître aux U.S.A. en juin.

Les couvertures du premier numéro sont de Denis Calero, Bill Sienkiewicz, Scott Keating & Moritat (ah ces variantes pour plaire aux collectionneurs !)


Androides comics Androides comics Androides comics Androides comics

Sur le même sujet, lire :


Comments

The Owl in Daylight

Tessa Dick Owl in Daylight
Nous en avons parlé à de multiples reprises. Le roman de Tessa Dick The Owl in Daylight vient de sortir.
Il s’agit du récit imaginaire de ce que qu’aurait pu être l’ultime roman de Philip K. Dick, celui qu’il projetait d’écrire juste avant sa mort. Une autre variation est en préparation sous la forme du film The Owl in Daylight, qui est encore au stade de l’écriture.

Vous pouvez lire ici une nouvelle interview de Tessa où elle explique la genèse du projet et une critique du livre. À noter que l’interview comporte une photo que je ne connaissais pas.

Il est disponible, directement chez amazon.com : The Owl in Daylight.

J’aimerais faire quelque chose autour de ce livre. Peut-être voir s’il est possible de faire une commande groupée d’exemplaires dédicacés... Donnez votre opinion dans les commentaires.

Sur le même sujet, lire :



Comments

The Owl In Daylight

The Owl in Daylight
Tessa B. Dick, veuve de Philip K. Dick, avait pour projet d’écrire sa version du roman The Owl In Daylight telle que Dick la lui avait racontée.
Nous avons cru un temps qu’elle ne pourrait mener son projet à bien. Elle semble au contraire avoir avancé dans son écriture, et vient même d’en publier la couverture sur son blog.

Ses livres ne sont pas disponibles en France, mais peuvent être commandés directement chez amazon.com.

Vous pouvez aussi lire Philip K. Dick's Owl: Preview Edition qui est une version condensée de la première partie du roman.

Sur le même sujet, lire :




Comments

Meilleurs voeux

Bonne annee

Voilà que 2009 commence.

Nous allons sûrement avoir, plus l’année avancera, une actualité dickienne particulièrement chargée. Entre Ubik , King of the Elves et The Owl in Daylight qui devraient entrer en production et Radio Free Albemuth qui devrait sortir un de ces jours, nous aurons de quoi nous tenir occupés.

Nous aurons encore certainement aussi de nombreux textes à lire et à relire.

Alors laissez-moi vous adresser mes meilleurs vœux !

Comments

Philip K. Dick's Owl

Tessa B. Dick vient de publier la première partie de son roman Philip K. Dick’s Owl. Attention, il s’agit d’une forme condensée, la version intégrale étant prévue pour 2009.

Elle y propose sa propre version de The Owl in daylight, roman que Dick n’écrira jamais.

PHILIP K. DICK’S OWL: Things Are Not As They Appear - The Owl in Daylight is Blind, As Philip K. Dick would have written it



Il est possible de l’acheter sous forme électronique, ou simplement de télécharger le premier chapitre, chez Bookhabit.com.

Sur le même sujet, lire :
Comments

For our english speaking readers

Even if dickien.fr is in French, we offer a few pages in English :

- An interview of
John Alan Simon about the movie Radio Free Albemuth that was conducted in 1999 ;

- An interview of
Anne Mini, about A Family Darkly ;

- An interview of
Tony Grisoni, screenwriter of The Owl in Daylight ;

- An interview of
Tessa Dick.

You can also explore our different
image galleries about Philip K. Dick. or have a look a our Philip K. Dick’s quotes page.
Comments

En ce mois de juillet

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Notre entretien avec Tessa Dick a été un temps fort ;

- D’ailleurs Mme Dick intervient sur le site au sujet de The Owl In Daylight ;

- Nous avons évoqué le retour de la série Le Prisonnier, le film Your Name Here et bien d’autres choses !


Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Liens du jour

blade runner logo
Le final cut de Blade Runner a été diffusé par France 2 dimanche soir.


blade runner logo
Le blog totaldickhead a mis en ligne une interview de Philip K. Dick parue dans les années quatre-vingts. À lire de toute urgence !
Mise à jour : Henri nous précise que l’interview date en fait de 1974 (quelle année !). De nombreuses autres sont disponibles, jetez un œil !

blade runner logo
La jeune fille au cheveux noirs met en vente l’ensemble de sa correspondance avec PKD. Il s’agit de , oui, celle de La Fille aux cheveux noirs ! Lisez le dossier complet qu’elle a écrit. Je pense que vous retrouverez Linda bientôt dans ces pages.

blade runner logo
Tessa Dick fréquente le site. Est-ce que vous avez remarqué les quelques lignes de sa version de The Owl in Daylight ?
Comments

Un entretien avec Tessa Dick

Tessa Dick est la cinquième et dernière femme de Philip K. Dick. Ils se sont mariés en 1973 et elle fut le témoin privilégié des événements de février 1974, quand Dick vécut une série d’épiphanies religieuses.

Elle a eu la gentillesse de répondre à nos questions à l’occasion. La traduction française n’est pas encore finalisée. Je vous posterai sous peu une première version. En attendant, vous pouvez tout de même consulter la version originale.

For our English speaking readers, here is your version of our interview with Tessa Dick.

Sur le même sujet, lire :


Comments

Tessa Dick & The Owl in Daylight

Tessa Dick parle de The Owl in Daylight chez sffmedia.com. En deux mots, elle craint que le film a venir ne soit pas à la hauteur du projet.
Mieux, elle propose d’écrire le roman que Dick envisageait de faire. Elle affirme :

I have studied Goethe's Faust and Dante's Divine Comedy, and Phil explained to me in detail how they relate to the theme of his novel. It is simply a matter of sitting down and typing it, if anybody asks me to do so.


Notre propre interview avec Tessa sera en ligne sous peu.
En attendant, elle intervient depuis quelques temps sur le site au sujet de The Owl in Daylight. N’hésitez pas à prendre part à la conversation, in english, please.


Sur le même sujet, lire :


Comments

En ce mois de juin

Le mois dernier fut particulièrement riche. Ainsi nous avions :
- Nous avons parlé un peu de
Blade Runner et de Dark City ;
- Nous avons commencé à nous intéresser au film
Ubik.
- Notre entretien avec
Tony Grisoni sur The Owl in Daylight a été un grand moment (english page of Tony Grisoni’s The Owl in Daylight) ;
- La pages des
citations de Philip K. Dick a été lancée et fonctionne bien grâce à tous les participants.

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Un entretien avec Tony Grisoni

Tony-Grisoni-NICK-HEAF
Quand nous avons appris la création de Electric Shepherd, la branche media du Philip K. Dick Estate, nous avions été impressionnés par le nombre de projets annoncés. Le plus avancé était certainement celui d'un long métrage : The Owl in Daylight.
Vous connaissez l'histoire : Dick est mort avant d'avoir jamais pu commencer à écrire ce roman. Il n'en existe que des bribes dans des interviews ou des souvenirs de proches.
Le film est bel et bien en route : Paul Giamatti (IMDB) coproduit et jouera le rôle Dick.

Voici notre entretien exclusif avec le scénariste de The Owl in Daylight : Tony Grisoni.

You can read the English version of our interview with Tony Grisoni about The Owl in Daylight.


Sur le même sujet lire :



Comments

Site

Qu'avions-nous à lire le mois dernier ?

- Nous avons beaucoup parlé de
Southland Tales ;
- Mais aussi de
The Owl in Daylight, dernier roman inachevé de Philip Dick ;
- Le spectaculaire
ark City - Director's cut">Dark City qui doit sortir bientôt en DVD version director's cut.

Quelques travaux sont toujours en cours. Je crois qu'on ne finit jamais vraiment la mise en place d'un site. Par exemple je continue encore de peaufiner les
galeries.

Pour les prochaines semaines, je ne peux que vous promettre du beau et du bon. Vous pouvez me faire confiance !

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

The Owl in Daylight

hibou
Dernier projet de Philip K. Dick, nous ne savons que peu de choses de The Owl in Daylight. S'il est certain que PKD n'a jamais écrit une ligne du manuscrit, il a beaucoup parlé de son projet à différents interlocuteurs dans les dernières semaines de sa vie.
Une bonne partie de Dernière conversation avant les étoiles : Et si notre monde était leur paradis ? est d'ailleurs consacrée au projet. Dans cet entretien enregistré par Gwen Lee, Dick jongle avec les concepts plus qu'il n'expose un projet définitif. Il jette les idées au fil de la conversation, et s'inquiète même de savoir si le magnétophone enregistre bien, de peur d'avoir tout oublié plus tard !
Concentrons-nous sur ce qu'il avait dit le 15 janvier 1982, nous aurons l'occasion ultérieurement de parler d'autres versions de The Owl in Daylight.

Dans une planète lointaine, une civilisation s'est développée sans connaître la notion de son. La communication est entièrement basée sur la lumière et ses infinies variations. Leur monde est fait de vision, de lumière, et pas de bruit. Sur cette planète, un mystique a une vision d'un monde qui serait sonore, qui représenterait un au-delà qui serait, au sens religieux, un Paradis... et qui est la Terre. Se rendre sur notre planète est pour eux comme toucher au sacré ou rencontrer Dieu. Les extraterrestres décident de traverser le cosmos et de venir jusqu'à nous. Mieux, ils viennent et ils vont ramener de la musique.
L'un d'eux se programme lui-même dans une biopuce afin de s'introduire sous forme de symbiote dans le cerveau d'un humain. Il va ainsi transmettre les sons aux autres afin qu'ils puissent faire à leur tour l'expérience du son. L'hôte choisi est un looser, un compositeur raté, du genre à produire de la musique commerciale à la chaîne, à faire de la musique pour un "film de science-fiction vraiment pourri avec un détective qui traque des androïdes" : Ed Firmley.
Mais le choix est malheureux. Ed n'écoute que de la soupe à longueur de journée. Petit à petit, la frustration de la biopuce augmente, parce qu'elle entend parfois de la musique de qualité. Jusqu'au jour où Ed monte dans sa voiture, cherche une station sur son autoradio et tombe sur un opéra de Mozart. Pour la biopuce c'est, au sens religieux, une révélation, un aperçu sonore de Dieu. La biopuce réagit et commence à communiquer avec le cerveau d'Ed, en lui envoyant des concepts mathématiques pour que ce dernier les convertisse en musique.
Bien évidemment sa carrière commerciale est ruinée, mais il est dorénavant un compositeur d'avant-garde profondément original et créatif. Sa musique devient de plus en plus complexe et les extraterrestres l'enregistrent religieusement. Mais le travail produit un stress excessif sur l'organisme de l'hôte. Il écrit continuellement et finit par tomber malade. Suite à un rendez-vous chez le médecin, on découvre la présence de la biopuce. Ed n'a plus qu'un mois à vivre si on ne la lui retire pas. Le dilemme (au sujet duquel Dick cite Des Fleurs pour Algernon) est simple : redevenir un médiocre vivant ou rester sublime et en mourir.
La solution sera de faire du cerveau d'Ed un symbiote qui serait accueilli par un extraterrestre volontaire. Ce dernier sait qu'il va en mourir mais comme cela Ed Firmey pourra à son tour découvrir un monde lumineux, un monde qui correspond à notre Paradis.

Ce n'est qu'un résumé qui ne rend pas compte de la richesse de la conversation de Dick et des multiples digressions qui l'émaillent. Mais en l'état c'est quand même aguichant, non ?

L'édition américaine est disponible chez Amazon : What If Our World Is Their Heaven?: The Final Conversations With Phillip K. Dick.

Nous avons souvent parlé de la future adaptation cinématographique. On en reparle bientôt.


Sur le même sujet, lire :

Comments

Dick at the Movies

disney-king-elves-dick

Faisons un petit point rapide sur les prochaines adaptations cinématographiques et autres films dickiens. Cliquez sur les titres pour ouvrir les pages qui leur sont consacrées.


Le programme a de quoi nous tenir occupé encore quelques années.

Mise à jour : le projet Ubik existe bel et bien. Je prépare pour bientôt un petit topo sur les maigres informations dont nous disposons.

Sur le même sujet lire :

Comments

Les trois visages de Philip K. Dick

Qui avons-nous pour incarner le barbu ? Le défi est intéressant. Après tout, nous ne connaissons vraiment Dick que par ses écrits, voire par des interviews filmées. Je me demande ce que peut donner une tentative de restituer à l'écran un Phil vivant (alors que, comme vous le savez, nous sommes tous morts.)

pullmanBill Pullman.

Film : Your Name Here (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé. Sortie prévue pour 2008.
Un article chez mtv.
La seule photo d'un acteur incarnant Philip K. Dick. Même si pour des raisons de droits, il ne porte pas le nom de Dick.

Shea WhighamShea Whigham.

Film : Radio Free Albemuth (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé, en post-production. Sortie prévue pour 2008.
Pas encore de photos officielles.
Le plus jeune acteur du trio.


giamattiPaul Giamatti.

Film : The Owl in Daylight (IMDB) (dickien.fr)
Statut : en production. Sortie prévue en 2009.
Peut-être le visage qui rappelle le plus PKD.
Vous pouvez lire une brève interview de l'acteur (en anglais) toujours chez mtv.


Sur le même sujet lire :

Comments

Interview de Isa Dick Hackett

isa
Le Los Angeles Times a publié le 15 septembre 2007 une longue interview d'Isa Dick Hackett.
Elle revient sur ses souvenirs lors de l'échec en salle de Blade Runner...
Afin de reprendre en main les adaptations de
Dick au cinéma et de maintenir un niveau minimum de qualité, Isa et sa soeur Laura ont contribué à la fondation de Electric Shepherd, une société de production qui se concentre exclusivement autour des projets cinématographiques tirés de l'oeuvre de PKD.
Actuellement six longs métrages sont au stade du développement, dont...
Ubik !
Sont également prévu des jeux vidéo, des bandes dessinées et une collection de livres audio consacrée à l'intégrale des nouvelles.
David Hayter, scénariste des deux X-Men et du futur Watchmen, planche quant à lui sur une mini-série TV qui se baserait sur une sélection de nouvelles.
Bien évidemment la société de production travaille principalement sur
The Owl In The Daylight.
Sur le même sujet lire :


Comments

Your Name Here

Je me demandais ce qu'étaient en train de devenir les deux films actuellement en tournage sur Philip K. Dick. Si les deux projets ont pour objet la dernière époque de la vie de PKD, le résultat final risque de varier considérablement.

The Owl in Daylight
Le film reprend le titre du dernier roman, inachevé, de PKD. Le projet est autorisé par les ayants droit.

Paul Giamatti va incarner Dick... mais le scénario n'est toujours pas écrit ! J'ai fouillé un brin sans vraiment trouver d'informations pertinentes sur l'avancée du projet. Le tournage semble être programmé pour 2008.

Your Name Here
Traci lords

Le film est actuellement en post-production. Un conflit avec les ayants droit a entraîné quelques changements : le personnage principal se nomme désormais William J. Frick !
Le casting est constitué de
Bill Pullman, Harold Perrineau, Mircea Monroe et Traci Lords. Il est réalisé par Matthew Wilder dont c'est le premier film.

Voici le résumé du film, tel qu'il est donné par
l'IMDB :

"Your Name Here" tells the tale of the Sci-fi author William J. Frick during the last few days of his life. Penniless and living in squalor, Bill Frick is on a mission to finish his latest literary masterpiece. His inspiration is the actress Nikki Principal: the object of his obsession. After evading a lengthy visit from an IRS agent, Bill has a sudden stroke and wakes up in a limo with none other than Nikki Principal herself, who informs him that his current literary endeavor is going to change the world. He looks out his window and soon realizes that he has become a God amongst mortals, as murals and statues of him permeate the entire city. The vast majority of people worship him, but some like the nefarious Maurice Kroger want Bill's knowledge and power for their own malicious agenda. Over time Bill realizes that he is now living in a world in which he created, he is living one of his novels.


« Nikki Principal »... il fallait oser ! On peut craindre le pire. Attendons par conséquent le meilleur. Le film devrait être projeté lors du festival de Sundance en 2008.
Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick






AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2013