Radio Free Albemuth

Radio Free Albemuth

Voici la dernière semaine pour Radio Free Albemuth !


Pour mémoire il s’agit de financer la sortie aux États-Unis du film, en nous donnant accès à de nombreux cadeaux. Ce sont bien évidemment ces derniers qui nous intéressent plus particulièrement.

Ainsi, ces dernières semaines ont été ajoutés pour tous les donateurs :
  • un jeu de rôle, Left Coast, qui se déroule dans l’univers de Philip K. Dick,
  • la possibilité d’avoir le film en blu-ray ! Il suffit d’être déjà donateur (au moins $50) et d’ajouter $20 pour recevoir, en plus du DVD le blu-ray.

Comme vous pouvez le voir juste à côté, le projet est dans sa dernière ligne droite, le financement est presque possible ! À vous de faire le nécessaire en partageant autant que possible l’information !

Facebook, twitter, forum, faisons de la sortie de ce film une réalité.

Comments

Radio Free Albemuth


Radio Free Albemuth est une des meilleures adaptations de Philip K. Dick que j’ai jamais vues. Le film est en tout point remarquable et le fait qu’il n’était pas visible pour le plus grand nombre était dramatique.

Pour l’avoir revu à l’occasion du festival Mauvais genre à Tours, je ne peux que confirmer ce que j’ai pu écrire à maintes reprises : le film est formidable !

On y retrouve à la fois la richesse, l’humour et la sensibilité du roman de Philip K. Dick, sans pour autant tomber dans l’adaptation exclusivement littérale. Je vous le répète, le film est une réussite !

Et vous pouvez maintenant en posséder votre copie.

John Alan Simon et Gilles Dumay
John Alan Simon et Gilles Dumay, éditeur de Radio Libre Albemuth à Tours en 2013.

Est-ce que ça vaut le coup ?


Définitivement, oui.
John Alan Simon a fait un travail d’une très grande qualité. Il a besoin maintenant des dickiens à travers le monde pour que son film puisse vivre sa vie et puisse connaître une diffusion en salles aux USA.
Je n’ai pas hésité une seconde à donner, tellement il m’a semblé une évidence qu’il fallait que je contribue à ma manière.

Que puis-je faire ?


Le principe d’un projet kickstarter est le financement par la communauté, dans un temps limité. Si la somme demandée n’est pas atteinte, vous ne payez rien. Le paiement est pleinement sécurisé et passe par les serveurs d’Amazon.

Afin de motiver le don, vous obtenez des « cadeaux » en fonction de ce que vous avez donné. Plus vous donnez, plus la récompense est grande !

Par exemple :
  • 5 $ : don de soutien
  • 25$ : téléchargement d’une copie numérique
  • 35$ : on ajoute au téléchargement le scénario, la musique
  • 50$ : on ajoute à tout le reste, le DVD dédicacé du film
  • et ainsi de suite...

Vous pouvez trouver l’ensemble des offres sur la page kick-starters de Radio Free Albemuth.

Si vous avez des questions, je tâcherai de vous aider dans les commentaires.

Diffusez l’information, faites que ce projet soit un succès !

Comments

Radio Free Albemuth en France

radio-free-albemuth-simon

La nouvelle est importante : Radio Free Albemuth va être diffusé en France !

À l’occasion de la septième édition du Festival Mauvais Genre de Tours du 27 mars au 1er avril, nous aurons l’occasion de voir enfin sur grand écran ce qui est à ce jour la tentative de réaliser une adaptation fidèle, intègre et cohérente d’un roman de Philip K. Dick.

Le film est présenté, hors compétition, dimanche 31 mars, salle Petit Faucheux à 13h30.

Mais ce n’est pas tout : son réalisateur John Alan Simon sera également présent. Il animera une masterclass le samedi et répondra aux questions du public à l’issu de la projection.

(On murmure aussi qu’un Étienne Barillier serait également dans les murs.)

Le programme complet.


Comments

Radio Free Albemuth

Radio Free Albemuth
Mon histoire avec Radio Free Albemuth a commencé  en 1999. À cette époque lointaine, je collaborais activement à la rédaction d'un fanzine remarquable, Slash.  Je ne me souviens plus aujourd'hui où j'avais trouvé l'information (dans un numéro de For Dickheads Only peut-être, ma mémoire me joue un tour !)  en tout cas on y parlait de l'adaptation prochaine d'un autre roman de Philip K. Dick. J’entrai alors en contact avec le réalisateur qui acceptait de faire l'interview que vous pouvez toujours lire sur ce site. Je vous rappelle qu’à l’époque Minority Report n’avait pas encore été tourné !
Par la suite, j’ai toujours suivi de près l'évolution du projet. En 2008, après bien des aléas, le tournage avait enfin lieu. Cela a donné une deuxième interview. Maintenant, le film est terminé. Sa fabrication a été une aventure assez extraordinaire dont j’ai souvent eu l’occasion de vous tenir informé.
Alors une question se pose : qu’en est-il de la qualité du film ? Il est certain qu’Hollywood nous a habitués à des adaptations qui se contentent de quelques thèmes dickiens pour le meilleur, du seul nom de
Philip K. Dick sur l’affiche pour le pire... Nous pouvions être dubitatifs, voire carrément inquiets ! Alors, autant le dire dès maintenant :

J’ai vu Radio Free Albemuth et ce film peut vous réconcilier avec l’idée qu’il est possible d’adapter intelligemment un texte de Philip K. Dick au cinéma.


L'histoire


Radio Free Albemuth

Le film débute par trois séquences. La première nous présente le personnage de Phil, couché sur une paillasse, en train d'écrire sur un bout de papier. Sa voix off nous apprend qu'il va raconter l'histoire de son ami Nicholas Brady. La seconde lance ce retour en arrière en montrant Nicholas Brady travaillant chez un disquaire à l'ancienne et débattant avec son patron au sujet de la concurrence du CD digital. Enfin la troisième nous ramène vers Phil, tapant à la machine, sur fond de I Wanna Destroy You des Softs Boys (spotify). Un chat sur sa gauche, whisky et cigarettes à droite : pas de doute, c’est un écrivain. Le chat s'échappe. Phil entend un crissement de pneus : l’animal vient d’être écrasé par une camionnette.
Puis commencent les premières manifestations de
SIVA, la lente découverte que l’Amérique du film est en réalité une uchronie totalitaire. Il ne reste maintenant qu’à comprendre les messages de ce satellite extra-terrestre, qui indique peut-être un moyen d’entrer en résistance, de renverser le président Fremont, qui sait, peut-être à l’aide d’une jeune femme, Sylvia...

Welcome to the Party


rfalogo
En caricaturant, on peut dire qu'il a d’abord existé deux sortes d'adaptations des romans de Philip K. Dick. Tout est présent dès les deux premières en fait. Avec Blade Runner, nous avons une approche artistique, pour ne pas dire intellectuelle du propos, où les thématiques dickiennes sont travaillées au plus près ; avec Total Recal un tour à 180° est exécuté pour tendre vers le film d'action très grand public. Dans les deux cas, le travail d’adaptation est assez lâche, ne gardant que peu d’éléments des textes originaux tout en développant par la bande des thématiques dickiennes.
Une troisième voie est apparue par la suite, celle de l'adaptation fidèle, allant de
Confessions d'un barjo à Scanner Darkly.
Radio Free Albemuth appartient à cette dernière catégorie, cherchant à rester non seulement fidèle à l'intrigue, mais également aux thèmes et surtout aux personnages du roman.
En fait, sa profonde originalité est de  proposer une approche
littéraire du projet. Le scénario est à ce titre particulièrement intelligent. Toutes les scènes clés sont présentes, et la mise en scène parvient à éviter l’ennui de trop longues séquences de discussions. Je me suis même demandé une fois ou deux si telle scène était bien dans le livre ou non, c’est dire si le travail d’adaptation est bluffant !
Surtout le film parvient à conserver la part autobiographique du roman et restitue les interrogations métaphysiques d’un
Philip K. Dick suite aux événements de 1974. Le film se permet ainsi de toucher au mysticisme sans faire de concessions. La question est abordée frontalement, comme dans le roman, confiant dans la capacité du spectateur d’assimiler les informations.
Cela n’aurait jamais été possible si le film n’avait été tourné autrement qu’avec un budget microscopique. Produit dans la structure d’un studio, il aurait fallu faire des compromis, simplifier, expliquer plus. Alors pour pallier au manque de moyens, la mise en scène s'appuie manifestement sur le talent des acteurs et leur capacité à porter l’aspect uchronique de la fiction tout en rendant sensible l’évolution de leurs personnages. S’ils arrivent à y croire, il nous est alors possible de les suivre.
Et cela fonctionne.
Le film se concentre ainsi exclusivement sur ses personnages et ne nous montre quasiment rien du reste du monde. Comme dans le roman, le sujet profond est celui de l’humanité et de son regard vers la transcendance, de ce qu’elle est, et de ce qu’elle peut devenir tout en restant à la hauteur d’un couple d’amis embarqués dans une histoire qui les dépasse.
Je parlai d’un petit budget. Il est certain que pour un œil nourri de superproductions américaines, cela se voit. Les effets spéciaux sont pauvres, la photographie, pourtant assez belle, souffre également par moment du manque de moyens, et pour être totalement honnête, quelques acteurs ont un jeu assez monolithique… Mais ce sont des éléments naturels pour une production de cette envergure et franchement, je ne vois pas en quoi on pourrait reprocher cela au film.
Parce qu’au moins, le film existe.
Et que tout cela n’empêche pas
John Alan Simon de nous offrir quelques très beaux plans urbains et de parvenir à produire souvent de belles images de cinéma.

Écrire une chanson


Shea Whigham
Trois acteurs emportent le morceau à mes yeux. En premier lieu, le duo Nicholas Brady (Jonathan Scarfe IMDB) et Phil (Shea Whigham IMDB) fonctionne. On peut croire à leur amitié ainsi qu’à leurs conversations sur la vie, l’univers et le reste. J’ai apprécié que Shea Whigham ne cherche pas à singer Philip K. Dick mais à proposer sa vision du Dick romanesque. Cela évite la caricature tout en restant fidèle au fait que, même dans le roman, nous avions avant tout un personnage qui s’appelait Philip K. Dick et non Dick lui même.
J’ai également aimé le personnage de Vivian Kaplan (Hanna Hall IMDB), qui de scène en scène apparaît comme une incarnation même de cette Amérique totalitaire, tout d’abord faussement amicale, puis dangereusement séductrice et finalement froidement destructrice.
Par contre, Alanis Morissette dans le rôle de Sylvia m’a moins convaincu. Au moins nous avons une chanteuse qui interprète le personnage d’une chanteuse ! Je tiens à rappeler aux fans de Twilight qu’Ashley Greene n’apparaît que dans une seule scène (mais ô combien essentielle !)
D’ailleurs il est important de signaler que la musique est particulièrement réussie. Si vous connaissez le roman, vous comprenez aisément pourquoi et on ne peut que souligner la qualité du travail de Robyn Hitchcock.

By the kids


Est-ce que c’est un film pour vous, ma foi, si vous êtes ici, c’est fort possible ! Est-ce que cela peut fonctionner pour tous les spectateurs ? Je n’en sais rien et la question n’a que peu de sens. Voir le film demande un petit effort. Juste celui d’accepter que l’on nous raconte une histoire sans que le film soit techniquement parfait. Autrement dit, il est certain que si les effets spéciaux du film, qui servent la narration, mais restent limités, vous gênent au-delà de toute raison, alors ce film n'est pas pour vous.
Et vous rateriez certainement l’une des meilleures adaptations cinématographiques de
Philip K. Dick.
Maintenant le film fait une brillante tournée mondiale à travers les festivals. Malheureusement, il n'a toujours pas été projeté en France, malgré mes efforts. Mais ce n’est pas encore perdu et je suis certain que l’année 2012 nous offrira l’occasion de découvrir
Radio Free Albemuth sur grand écran.


Sur le même sujet, lire :



Comments

'Variety' parle de Radio Free Albemuth

Variety logo

Mazette ! Variety est un des magazines de référence traitant de l’industrie cinématographique. Et voilà qu’il publie une critique élogieuse du Radio Free Albemuth de John Alan Simon. Croyez-moi, ce n’est pas rien et cela peut certainement aider à la diffusion du film.

Morceaux choisis :

Very faithful to the novel's detailed plot and complex meditations on the interplay of earthly realities, spiritual beliefs and otherworldly powers determining the protag's destiny, Simon's screenplay is inevitably talky but consistently absorbing.

Exactement le genre de phrase que l’on rêvait de voir écrite au sujet d’une adaptation de Philip K. Dick, non ?

Gritty HD lensing and imaginative, old-fashioned-in-a-good-way effects showing the alternate world surrounding Nick and Sylvia. A terrific score by Canadian composer Ralph Grierson and British singer-songwriter Robyn Hitchcock is the jewel in a first-class tech package.

Vous me direz que tout cela est bien beau, mais pourquoi le film n’est-il toujours pas visible ? La raison en est simple : c’est un film indépendant, tourné en dehors de la structure des studios. Il doit trouver par conséquent un contrat de distribution qui ne soit pas au rabais afin d’être rentable ! Et la conjoncture actuelle est loin d’être favorable à la prise de risque sur un « petit » film...
Or c’est là que vous pouvez intervenir en montrant votre intérêt pour le film.

Les leviers à utiliser sont :
La fréquentation de ces pages est utilisée par les producteurs du film afin de défendre leur projet dans leurs négociations.

Mise à jour : J’avais oublié de vous donner le lien vers l’article original !



Comments

Nouvelles du jour

- Les soldes commencent et le coffret ultimate de Blade Runner est maintenant disponible pour trois fois rien.
Il est absolument indispensable, non seulement pour les films mais surtout pour l’exemplaire travail éditorial qu’offrent les suppléments.

- un essai américain autour de l’architecture, le cinéma et les adaptations de Philip K. Dick Architecture and Science-Fiction Film Philip K. Dick and the Spectacle of Home écrit par le Dr David T. Fortin.
Dommage que le livre coûte si cher, le sujet me semble passionnant. Pour les curieux, la préface est en ligne.

- Radio Free Albemuth continue son petit bout de chemin. Cette semaine le film était projeté à Seattle au Science Fiction Hall of Fame. Bientôt en France ?


Comments

Radio Free Albemuth

At last !

Voilà la première bande annonce de Radio Free Albemuth. La première ? En effet, John Alan Simon, le réalisateur, m’a confirmé qu’il s’agissait d’une version de travail destinée à la promotion du film pour les professionnels.

Si les choix et contraintes budgétaires d’une production indépendante sont visibles, elles ont un but : donner la liberté artistique nécessaire à réaliser une adaptation fidèle et intègre du livre.


Personnellement, je suis séduit. Les thèmes du romans, comme le mysticisme, la paranoïa, la lutte contre la tyrannie et les premiers chrétiens sont là.
Bien sûr, on voudrait plus de scènes avec Phil (les fans de Twilight hurlent leur joie d’apercevoir Ashley Greene).
Bien sûr, on voudrait des effets spéciaux parfaits. Mais nous sommes tellement habitués à voir des productions avec un budget équivalent au PIB du Luxembourg que nous avons parfois des exigences d’enfants gâtés.

Je suis à la fois curieux et impatient. Et vous ?

Sur le même sujet lire :


Comments

Des nouvelles d'Albemuth

Radio Fre Albemuth
John Alan Simon nous informe que son film Radio Free Albemuth a remporté lors de l’autralien Fantastic Planet - Sydney Science Fiction and Fantasy Film Festival les prix suivants :

  • Directors Choice - Best Feature Film
  • Best Actor - Shea Whigham (as the Philip K. Dick character)

Il nous offre également l’affiche du film. Juste pour vous faire trépigner en attendant une hypothétique distribution de ce côté-ci de l’Atlantique.

Vous pouvez consulter l’intégralité des prix sur le site officiel du festival.





Sur le même sujet lire :


Comments

La première d'Albemuth

Radio Free Albemuth

C’est une grande et belle nouvelle.

Après une très longue période de production, le film de John Alan Simon, Radio Free Albemuth connaît enfin une première mondiale.

C’est à New York que cela se passe.

Comment est-ce que vous trouvez l’affiche ?

Comments

RFA a trouvé un distributeur

La nouvelle est assez récente, et ne peut que nous faire trépigner d’impatience : la société Seven Arts vient d’acquérir les droits de distribution du film de John Alan Simon, Radio Free Albemuth.
Cela concerne aussi bien la distribution étatsunienne que celle à l’étranger.
Petit à petit, le film se rapproche de nos écrans !

(source)
Sur le même sujet lire :

Comments

Filming Radio Free Albemuth


Radio Free Albemuth

Alors que les contrats de diffusion sont en cours de négociation, voici vos nouvelles du jour concernant Radio Free Albemuth.

Le directeur de la photographie du film de John Alan Simon, Jon Felix (IMDB, site officiel) évoque son travail avec la Thompson Viper Camera. Il en parle plus longuement pour definitionmagazine.com.
Le tout est intéressant, ne serait-ce que pour comprendre un peu mieux, même si comme moi vous ne comprenez pas tout, la technique à l’œuvre derrière le tournage d’un film.
Dans le pire des cas, vous verrez de nouvelles images du film !
Vous pouvez télécharger l’article sur son site (en anglais, format .pdf).

Comments

Des nouvelles d'Albemuth

Radio Free Albemuth
Les choses avancent toujours doucement pour le film de John Alan Simon, Radio Free Albemuth.

Nous sommes toujours en attente de dates de sortie. Le film est toujours en voie d’achèvement tandis que la recherche d’un distributeur se poursuit. Il est probable que le film ne sera disponible à l’international qu’après sa sortie américaine.

Vous pouvez lire un article paru dans la revue anglaise SFX (téléchargement gratuit, format .pdf)

N’hésitez pas à aller sur le site officiel du film.

Vous pouvez également vous abonner à son Twitter.

Sans compter Facebook !

Et enfin rendez-vous sur sa page IMDB. Toutes les dernières informations officielles y sont !

Sur le même sujet lire :
Comments

Ashley Greene / Radio Free Albemuth

Le personnage de Rhonda, interprété par Ashley Greene, devenue depuis célèbre grâce à la saga Twilight, n’existe pas dans Radio Libre Albemuth. Ou plutôt il n’a pas de nom dans le livre mais bel et bien une importance majeure.

ashley green

Regardez bien ce qu’elle porte autour du cou.

Hum... J’ai besoin d’être plus clair ?

Ashley Green

En tout cas l’image provient du site officiel du film. N’hésitez pas non plus à aller régulièrement consulter sa page sur l’IMDB.

Sur le même sujet lire :


Comments

Radio Free Albemuth

Radio free albemuth

Le numéro d’avril de Film & Festivals Magazine comporte un long article de John Alan Simon « From The Trenches: Radio Free Albemuth–Bringing Philip K. Dick to Life » Le réalisateur y parle longuement de son travail d’adaptation.

De nombreuses photos illustrent l’article, notamment un fameux rayon rose.

Télécharger l’article (format .pdf)

(Lien corrigéWinking

Sur le même sujet lire :



Comments

Pour un Facebook Albemuth

Albemuth

La promotion de Radio Free Albemuth avance doucement. Alors comme je ne vais tout de même pas tout vous raconter, vous pouvez vous rendre :


Nous attendons toujours la date de sortie définitive ! Et une affiche ! Et une édition DVD / blu-ray !


Sur le même sujet lire :



Comments

Radio Free Albemuth

Radio Free Albemuth

Ah... On se rapproche tout doucement du moment où nous pourrons enfin découvrir le film Radio Free Albemuth, adaptation du roman éponyme.

Bien sûr je ne sais absolument pas dans quelles circonstances cela aura lieu... sur grand écran ? avec un DVD en import ? avec copie pirate slovaque en VHS ?

Vous pouvez lire une première critique en ligne sur io9 (en anglais).

Le film a été présenté au Sedona International Film Festival en février dans une version presque finalisée. Je vous encourage à aller visiter la page du film sur l’IMDB, le metteur en scène y poste régulièrement des nouvelles.

Nos amis anglais pourront découvrir le film au Sci-fi London film festival.


Comments

Radio Free Albemuth

Radio Libre Albemuth


Shea Whigham / Phil(ip K. Dick) en train d’écrire...

Cette photo de Radio Free Albemuth de John Alan Simon rappelle combien le voir me tarde. Ne commencez cependant pas à faire la queue devant le cinéma le plus proche, aucun circuit de distribution ne l’a encore acheté.


Sur le même sujet lire :


Comments

Vrac du jour

Vous avez été nombreux à m’envoyer des liens vers des pages diverses. Un grand merci à tous !

blade runner logo
L’affaire du smartphone le Nexus One de Google a même agité la presse francophone, la presse culturelle, sans parler des sites spécialisés. Je pense que nous en entendrons parler jusqu’au Nexus 6. Celui qui hululera quand Tata Josette vous téléphonera. (merci à Terraformer & Cyril et les autres)

blade runner logo
Une interview récente de John Alan Simon. Radio Free Albemuth ne cesse de s’approcher de nous. (merci Philippe)

blade runner logo
Un article particulièrement sévère à propos de SIVA. Il est dommage que la critique reste si vague et impressionniste.

blade runner logo
Un article autour de la question du vrai chez Philip K. Dick.
Comments

John Alan Simon

Radio Free Albemuth
La première partie d'une interview de John Alan Simon, qui fait le point sur l'avancée de l'adaptation de Radio Libre Albemuth et évoque les prochaines étapes avant que l'on puisse découvrir le film sur grand écran.

J’ai toujours particulièrement envie de découvrir ce film, pas vous ?

À lire sur le blog américain totaldickhead.



Sur le même sujet lire :
Comments

Radio Libre Albemuth

La nouvelle édition de Radio Libre Albemuth est désormais en vente.

Quatrième de couverture :
Dans une Amérique où le Mal a triomphé, une Amérique quadrillée par les milices de Ferris F. Fremont, que faire lorsque, comme Nicholas Brady, ami intime de Philip K. Dick, on reçoit des messages dans son sommeil, et que ces messages en provenance de Dieu - ou des extraterrestres - vous conseillent d'entrer dans la Résistance ? Dénoncer ses amis ? Se livrer aux Amis du Peuple américain ? Utiliser la maison de disques dans laquelle on travaille pour propager la subversion sous forme de messages subliminaux ? Obéir aveuglément à SIVA au risque de perdre la raison ?

Œuvre vertigineuse récemment adaptée au cinéma par John Alan Simon, avec la chanteuse Alanis Morissette dans le rôle de Sylvia, Radio libre Albemuth a été écrit avant la trilogie divine (Siva, L'Invasion divine, La Transmigration de Timothy Archer), mais publié de façon posthume.

Je suis curieux d’avoir l’avis de ceux qui l’ont déjà acheté et (re)lu...
Comments

Radio Free Albemuth

27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://fpdownload.macromedia.com/get/flashplayer/current/swflash.cab" id="Player_38f5a482-a81a-4f7d-93c8-b1d8a93f0f14" WIDTH="250px" HEIGHT="250px">
L'événement est quand même de taille.

Le 5 novembre 2009, paraîtra une nouvelle édition de Radio Libre Albemuth, avec une traduction d'Emmanuel Jouanne, dans une édition dirigée par Gilles Goullet chez Lune d'Encre (Denoël).

Par ailleurs il est possible de découvrir le travail derrière la création de la nouvelle couverture.

Un bonheur n'arrivant jamais seul, la première critique d'une version de travail du film Radio Free Albemuth de John Alan Simon est en ligne.

Elle est très largement positive et ne peut qu'aiguiser des appétits cinéphiliques. Malheureusement, toujours aucune date de sortie n'est annoncée, le film étant encore en post-production. Il s'agit d'une petite production indépendante, donc le processus est particulièrement long.


Radio Libre Albemuth


Comments

Le tournage de Radio Free Albemuth

Radio Free Albemuth


Voilà toute une série de photos de tournage de Radio Free Albemuth. Vous pourrez sans peine reconnaître certains passages du romans, ainsi que certains personnages mémorables.

Mise à jour : Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

Radio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free AlbemuthRadio Free Albemuth

Sur le même sujet lire :



(source)

Comments

Robyn Hitchcock & Radio Free Albemuth

C’est au détour d’une interview publiée sur Wired que nous apprenons quelques nouvelles concernant la post-production de Radio Free Albemuth.

En effet nous découvrons que la musique est composée par Robyn Hitchcock. Ce n’est pas sa première collaboration sur un film. Le chanteur-compositeur a travaillé à de nombreuses reprises avec Jonathan Demme (IMDB).

Si vous connaissez l’oeuvre du bonhomme, votre avis m’intéresse !

Sur le même sujet lire :
Comments

Ashley Greene : de Twilight à Radio Free Albemuth

Ashley Greene
On m’a posé la question par email, j’ai donc pris mon courage à deux mains pour interroger à mon tour le premier intéressé, John Alan Simon.

La réponse est oui, l’actrice Ashley Greene qui joue dans Radio Free Albemuth est la même que celle qui joue dans Twilight, adaptation à succès des romans de Stephenie Meyer.

D’ailleurs son rôle dans Radio Free Albemuth m’a dans un premier temps surpris. Elle est crédité au générique sous le nom de « Rhonda » et je ne voyais pas qui cette « Rhonda » pouvait bien être.

Et pourtant son rôle est par bien des façon capital dans le film : elle est la jeune fille qui livre des médicaments à Nick / Philip K. Dick et lui explique la signification chrétienne du collier qu’elle porte.

Mais pourquoi « Rhonda » ?

Tout s’explique d’une façon bien hollywoodienne. Si la jeune femme n’a pas d’identité dans le roman, l’agent de la jeune actrice a demandé à ce qu’on lui en donne une pour le film, afin que son nom au générique ne soit pas seulement « La livreuse de médicaments. »

Sur le même sujet lire :
Comments

Radio Free Albemuth

Phil dans Radio Free Albemuth
John Alan Simon nous parle de son travail autour de l’adaptation cinématographique de Radio Libre Albemuth.

L’entretien est exclusif, les photos inédites.

Notre interview avec John Alan Simon au sujet de Radio Free Albemuth.

For our English speaking readers, you may read our interview with John Alan Simon about Radio Free Albemuth, and leave comments bellow.


Sur le même sujet lire :
Comments

Tante May et Radio Free Albemuth

John Alan Simon nous informe que Rosemary Harris va être la voix du "Light Angel", c’est-à-dire le satellite SIVA dans Radio Free Albemuth.

Sa longue carrière (IMDB) et une nomination aux Oscars sont remarquables. Mais c’est son interprétation du personnage de Tante May dans la trilogie Spiderman de Sam Raimi qui l’a rendue célèbre !

Sur le même sujet lire :


Comments

Quelques liens

blade runner logo
L’équipe de 1secondfilm.com est passée par le tournage du film de John Alan Simon, Radio Free Albemuth le premier jour de leur périple. (En fait, ils sont plus passés par la cafétaria que par le plateau.)

blade runner logo
Le blog totaldickhead revient sur le 707 Hacienda Way en photos. La maison du coffre-fort ouvert à la dynamite et élément paranoïaque clé a une place toute particulière dans l’oeuvre et la biographie de Phil Dick. On évoque d’ailleurs le site Philip K. Dick slept here qui en quelques photos vous raconte une vie...
Comments

En ce mois de mai

blade runner logo
Vous voulez vivre dans le Los Angeles de 2019 tel que l'a montré Blade Runner ? Cela sera un jour possible et c'est une horreur.

blade runner logo
Alanis Morissette a parlé un peu de Radio Free Albemuth dans une conférence de presse récente.
Comments

Dick at the Movies

disney-king-elves-dick

Faisons un petit point rapide sur les prochaines adaptations cinématographiques et autres films dickiens. Cliquez sur les titres pour ouvrir les pages qui leur sont consacrées.


Le programme a de quoi nous tenir occupé encore quelques années.

Mise à jour : le projet Ubik existe bel et bien. Je prépare pour bientôt un petit topo sur les maigres informations dont nous disposons.

Sur le même sujet lire :

Comments

Des nouvelles de Radio Free Albemuth

Sur la liste de diffusion de jazzflavor.com, John Alan Simon évoque quelques détails :

- Radio Free Albemuth est en montage depuis le 15 novembre. Un premier director's cut est terminé ;
- Le travail porte maintenant sur la post-production : effets spéciaux, bande son et musique ;
- Il reste ensuite à présenter le film à des distributeurs (étasuniens et mondiaux). Il compte sur un festival d'ampleur mondial pour donner de la visibilité au film ;
- Ensuite commencera la promotion à proprement dit... et nous pourrons enfin découvrir une bande annonce ;
- Donc au plus tard, d'ici au maximum un an, le film aura été exploité en salle et connaîtra une sortie en DVD.

Sur le même sujet lire :

Comments

Le Glimmung et moi

J'ai maintenant obtenu l'autorisation d'utiliser l'image de Philip K. Dick qui orne cette page. La morale de l'histoire est qu'il va maintenant me falloir faire attention si je ne veux pas me faire taper sur les doigts encore une fois.

John Alan Simon m'informe qu'il termine actuellement le director's cut de Radio Free Albemuth. Le projet avance bien et le moral de toute l'équipe est bon. J'ai vraiment hâte de découvrir le film.

Toutes les news sur Radio Free Albemuth.

Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Free Albemuth

Lucius Shepard parle du film de John Alan Simon. À lire ici.

Sur le même sujet lire :


Comments

Poetry

Comme je sais que parmi vous se trouvent de fin linguistes anglophiles, une petite (toute petite) question. Lire la suite...
Comments

Alanis Morissette

Voilà une petite vidéo promo d'Alanis Morissette. Elle y évoque brièvement Radio Free Albemuth et son goût pour Philip K. Dick.


Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.

Sur le même sujet lire :

Comments

Les trois visages de Philip K. Dick

Qui avons-nous pour incarner le barbu ? Le défi est intéressant. Après tout, nous ne connaissons vraiment Dick que par ses écrits, voire par des interviews filmées. Je me demande ce que peut donner une tentative de restituer à l'écran un Phil vivant (alors que, comme vous le savez, nous sommes tous morts.)

pullmanBill Pullman.

Film : Your Name Here (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé. Sortie prévue pour 2008.
Un article chez mtv.
La seule photo d'un acteur incarnant Philip K. Dick. Même si pour des raisons de droits, il ne porte pas le nom de Dick.

Shea WhighamShea Whigham.

Film : Radio Free Albemuth (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé, en post-production. Sortie prévue pour 2008.
Pas encore de photos officielles.
Le plus jeune acteur du trio.


giamattiPaul Giamatti.

Film : The Owl in Daylight (IMDB) (dickien.fr)
Statut : en production. Sortie prévue en 2009.
Peut-être le visage qui rappelle le plus PKD.
Vous pouvez lire une brève interview de l'acteur (en anglais) toujours chez mtv.


Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Free Albemuth

rfalogo
Et bien ça y est. Les choses deviennent un peu plus concrètes. Oh... Juste un peu : le site officiel de Radio Free Albemuth vient tout juste d'ouvrir ses portes.

Il y a encore peu de choses à y découvrir, alors ne comptez pas sur moi pour vous les dévoiler. Profitez de votre exploration.

Néanmoins il est agréable de voir un tel projet se déployer sans que rien ne semble particulièrement inquiétant quant à la qualité de l'adaptation.

Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Free Albemuth (mise à jour)

Nous avons quelques informations supplémentaires concernant le casting du film de John Alan Simon. Reprenons ce que nous avons pu trouver précédemment et développons !

La date de sortie américaine est fixée au 11 juin 2008.


Alanis Morissette (site officiel) (allociné) (IMDB)

Sylvia Sadassa apparaît d'abord au héros, Nick, sous la forme d'une vision, celle d'une chanteuse à succès. Quand il la rencontre enfin, une femme, il l'embauche comme secrétaire... Le cancer de la jeune femme est en rémission. L'histoire entre les deux ne fait que commencer.


Jonathan Scarfe (allociné) (IMDB)

Le héros du film, Nicholas Brady.

Petite transposition, il ne travaille plus initialement dans un magasin de disques, comme dans le roman, mais directement comme producteur dans un label.


[mise à jour]
Shea Whigham (allociné) (IMDB)

Notre supposition était correcte: il joue bien le rôle d'un personnage nommé Phil.

Celui-là on l'attend avec impatience !



[mise à jour]
Katheryn Winnick (allociné) (IMDB)

Elle incarne Rachel Brady. Personnage féminin assez étrange dans le roman, par ses multiples crises, qui cristallise peut-être de nombreuses ex-femmes de Dick.

[mise à jour]
Hanna Hall (allociné) (IMDB)

Ha... Voilà donc Vivian Kaplan ! Nous tenons là certainement un des personnages les plus terribles du roman. Une des incarnations de la paranoïa dickienne. Manipulatrice et profondément corrompue, son évolution au fil de ses apparitions accompagne la chute de tous les personnages principaux.
On a pu la voir récemment dans le Halloween de Rob Zombie, dans le rôle de la petite soeur de Michael Myers.

scottwilson
[mise à jour]
Scott Wilson (allociné) (IMDB)

Voilà notre Ferris F. Fremont ! Tout à la fois le Mal (Nixon) et l'Antéchrist (F.F.F. = 666), je suis curieux de voir comment il peut apparaître dans le film.
En effet si on parle énormément de lui dans le roman (Aramcheck !), il intervient relativement peu comme personnage.


Rosemary Harris va être la voix du "Light Angel", c’est-à-dire le satellite SIVA dans Radio Free Albemuth.

Sa longue carrière (IMDB) et une nomination aux Oscars sont remarquables. Mais c’est son interprétation du personnage de Tante May dans la trilogie Spiderman de Sam Raimi qui l’a rendue célèbre !

Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Libre Albemuth

rfa
Revenons brièvement sur la naissance de Radio Libre Albemuth pour les distraits. Le roman, initialement intitulé Valisystem A (ou encore To Scare the Dead) était conçu comme un prolongement de Coulez mes larmes, dit le policier. En effet, il en reprend et développe la description d'une société américaine totalitaire. Mais le texte dépasse la simple notion de suite rapidement.
Refusé en 1976, l'éditeur demande trop de modifications, Dick s'embarque immédiatement dans ce qui sera certainement son ultime chef-d'oeuvre : SIVA dont Radio Libre Albemuth n'est finalement que la matrice ou, comme le dit joliment l’édition française, un prélude. D’ailleurs le roman se retrouve condensé dans SIVA sous la forme du film que les personnages vont voir. Nous parlerons bien un jour de la mise en abyme chez Dick, alors n’allons pas trop loin.
Dick donnera le manuscrit abandonné à son ami Tim Powers. Il ne sera publié qu'en 1985, de façon posthume.
Relire le livre aujourd'hui est une expérience étonnante. Parce que la lecture se trouve rapidement contaminée par les souvenirs de
SIVA ou encore par la connaissance de la vie de Dick. Ensuite parce que le roman tient parfaitement la route en lui-même.

Radio Libre Albemuth


La première partie est intitulée ‘PHIL’.
PKD en est le narrateur.Il raconte l’histoire de Nicholas Brady. Ce dernier travaille à Berkeley, dans une Amérique uchronique gouvernée par un incompétent ultra-conservateur en lutte avec une organisation clandestine, Aramchek. Le président Ferris F. Fremont est un avatar grotesque et montrueux de Joseph McCarthy et Richard Nixon, celui que ses initiales désigne comme l’Antechrist (FFF=666 !). Brady vivote sans réellement nuire à personne. Jusqu’au jour où un certain rayon rose le frappe et l’amène à entrer en contact avec une entité extra-terrestre bienveillante, SIVA, qui communique avec lui depuis les étoiles.
La deuxième partie est intitulée ‘NICHOLAS’ et voit une bascule de narrateur.
Brady prend désormais la parole alors que le récit se concentre autour de la lutte contre le pouvoir totalitaire de Ferris F. Fremont et que l’uchronie prend tout son sens.

radio-libre-albemuth-folio
Largement autobiographique, nous voyons poindre ici de nombreuses préoccupations propres à la dernières période de Dick. Les principales étapes de la crises de 1974 sont évoquées (lire à ce sujet la bande dessinée de R. Crumb The Religious Experience of Philip K. Dick). Dick a choisi de diviser cette expérience sur ces deux personnages. L’un écrivain de science-fiction, l’autre celui qu’il aurait pu devenir s’il avait continué à vendre des disques à Berkeley. Le dialogue entre les deux vise ainsi à faire émerger une compréhension de ce qu’est SIVA. Nous voyons transposé ici de manière romanesque le dialogue que Dick menait avec lui-même dans son Exégèse, avec ses correspondants ou ses proches.
En effet l’interrogation ne porte plus sur la nature de l’humain mais sur le rapport avec le divin et la transcendance. La paranoia, la question sur la nature même de notre réel poussent toutes dans une direction mystique et aboutissent même dans une éthique de la résistance.

Beaucoup jugent le roman comme mineur, parce que publié de manière posthume, parce qu’en partie inachevé, parce que souvent confus et ne possédant pas le brio de
SIVA. Je ne partage pas cet avis. J’aime son efficacité, son humour et la vivacité avec laquelle l’intrigue progresse.

Consulter la fiche du livre.

Acheter Radio Libre Albemuth, chez Alapage, Amazon ou !


Sur le même sujet lire :
Comments

Radio Free Albemuth

Je vous donne en l'état le communiqué de presse officiel concernant le tournage de Radio Free Albemuth, tel qu'il m'a été transmis par la production. Sa lecture suivie de la comparaison avec ce qu'on a pu lire hier à droite et à gauche peut vous amuser cinq minutes.


LOS ANGELES
– October 26, 2007 – Writer, Director and Producer John Alan Simon today announced that principal photography on the Philip K. Dick-authored story RADIO FREE ALBEMUTH commenced in October on locations in and around Los Angeles. Musician/actress Alanis Morissette has joined the cast, which also includes Jonathan Scarfe (ER), Shea Whigham (Tigerland), Katheryn Winnick (Failure To Launch) and Hanna Hall (Forrest Gump).

John Alan Simon and his company
Discovery Productions and Dale Rosenbloom and his company Open Pictures (Girl in The Park, Shiloh Trilogy) will produce alongside Rhino Film’s president Stephen Nemeth (Fear and Loathing in Las Vegas, Dogtown and Z Boys).

Alanis plays Sylvia, first seen in one of Nick's (Scarfe) visions as a glamorous, phenomenal singer, who shows up in real life as an ordinary woman looking for a secretarial job. Recently declared in remission from lymphoma—which has puzzled her doctors, who thought it would be fatal—Sylvia gets a job at Nick's record label as a secretary, where her spirituality and visions soon make her a soul-mate with Nick.

Commenting of her first dramatic lead role, as a mysterious woman with prophetic visions and a beautiful singing voice, Alanis says, “I am a big fan of Philip K. Dick's poetic and expansively imaginative books. I feel blessed to portray Sylvia, and to be part of this story being told in film.”

Philip K. Dick’s most revealing and autobiographical novel was published after his death. Dick made himself one of the major characters in this story of an alternate past reality in which Richard F. Fremont, a Nixon-like President has managed to cling to power into a fifth term of office while hunting down a shadowy terrorist organization. Nick Brady, a record store clerk in Berkeley, begins to receive messages and visions from a mysterious and God-like source from the star system Albemuth, that he dubs VALIS – for Vast Active Living Intelligent System. When offered a high-paying music industry job, Nick, along with his wife Rachel and best friend, Philip K. Dick, a science fiction writer, move down to Los Angeles and find themselves drawn into an extraterrestrial plot to bring down Fremont’s totalitarian regime with the subliminal power of music.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais ce projet, sorti de nulle part, dégagé de la mécanique hollywoodienne par son statut de film indépendant, me donne particulièrement confiance. Certes nous avons encore très peu d'informations sur l'adaptation en elle-même mais je trouve que tout va dans le bon sens.

Sur le même sujet lire :

Comments

John Alan Simon

Et oui, il y a des jours où les choses s'accélèrent un brin. Ainsi nous pouvons lire un message de John Alan Simon sur Total-Dickhead.
En voici un extrait :

It was a labor of love by all involved. everyone worked for little or no money. privately financed, the entire budget of the picture was less than the majors spend on catering but this way we were able to make an adaptation that I think is very close in spirit to the original. It was a 24 day shoot on the same Viper digital system that David Fincher used for Zodiac and the upcoming Benjamin Button.


Il annonce l'ouverture prochaine du site
officiel (qui n'est pas en ligne pour le moment).
La présence d'
Alanis Morissette va sûrement servir la couverture médiatique du film, comme un témoigne la diffusion prochaine d'un sujet sur E! The Daily.

La production doit m'envoyer quelques infos, je les mettrai en ligne demain.
Je suis également en train de préparer une interview avec le metteur en scène... qui est particulièrement pris pour le moment. D'ailleurs si vous avez des idées de questions, les commentaires vous sont ouverts !
Comments

Radio Free Albemuth - le Casting

albe
Des nouvelles du tournage de Radio Free Albemuth ! Nous avons enfin des informations concernant le casting opérer par John Alan Simon.
Avant de passer à la synthèse, voici déjà les liens originaux. Recoupons ensuite les informations afin d'avoir une vision un peu plus globale du projet.
Aintitcool.com nous donne quelques noms (les commentaires du site sont un grand moment de poésie...)
TheHollywoodReporter.com livre quant à lui une déclaration de la chanteuse :

I am a big fan of Philip K. Dick's poetic and expansively imaginative books, I feel blessed to portray Sylvia, and to be part of this story being told in film.


Grâce à Gino, nous avons aussi la fiche IMDB. Une fiche allocine.com est également apparue.
Alors qu'en est-il ?



Alanis Morissette (site officiel) (allociné) (IMDB)

Sylvia apparaît d'abord au héros, Nick, sous la forme d'une vision, celle d'une chanteuse à succès. Quand il la rencontre enfin, une femme, il l'embauche comme secrétaire... L'histoire entre les deux ne fait que commencer.



Jonathan Scarfe (allociné) (IMDB)

Le héros du film, Nick.

Petite transposition, il ne travaille plus dans un magasin de disques, comme dans le roman, mais comme producteur dans un label.




Shea Whigham (allociné) (IMDB)

Pas d'informations. Un ami du héros, un écrivain de SF ?

Hum...





Katheryn Winnick (allociné) (IMDB)

Pas d'informations.





Hanna Hall (allociné) (IMDB)

Pas d'informations.

On a pu la voir récemment dans le Halloween de Rob Zombie, dans le rôle de la petite soeur de Michael Myers.




IMDB donne seulement comme noms ce qui semble être des personnages secondaires :
Nancy Linehan Charles, Kevin McCorkle, Bob Ross, Holly Sherman, Jonathan Eudowe, Elizabeth Karr et Franceska Lynne.

Sur le même sujet lire :


Comments

Interview de John Alan Simon - Août 1999

slash
Let's do the time-warp again !
C'était donc en 1999, et je collaborais à ce petit joyau de prozine qu'était Slash (William W., si tu passes par là, je te salue). La nouvelle d'une autre adaptation cinématographique de Philip K. Dick venait de tomber. Je contactais John Alan Simon par mail et l'interview fut en fait le résultat d'une correspondance qui s'étendit durant tout le mois d'août. Je vous la restitue telle qu'elle a été publiée et me contenterai de faire quelques petits commentaires. A la relecture, elle me fait sourire car j'y trouve quantité de petites maladresses amusantes.
Vous pouvez lire la fiche IMDB de John Alan Simon ou encore sa biographie (en anglais).
L'homme est un grand amateur de Dick. Voir ce projet éclore après une décade d'attente en dit long sur le fonctionnement hollywoodien.
John Alan Simon avait été assez gentil pour nous offrir les premières pages de son script. Je ne les reproduis pas ici pour des raisons évidentes.
Néanmoins sachez que le film devait commencer par une citation de W. B. Yeats:

In dreams begins responsibilities



Et maintenant, en 2007, le film attaque sa dernière semaine de production.

L'interview est à lire juste là : Lire la suite...
Comments

Une nouvelle adaption en tournage

albemuth-cd
Est-ce que vous savez que l'adaptation d'un roman est en tournage actuellement, à Los Angeles ? Hum... Voilà quelque chose de vraiment intéressant, non ? Quelque chose qui nous donne un peu plus à manger que Blade Runner : The Final Cut (dont je ne supporte plus de voir le descriptif des DVD reproduits de sites en sites.)
Réalisé par John Alan Simon, il s'agit ni plus ni moins que de Radio Free Albemuth ! Bon, je n'en sais pas plus pour le moment, le casting est en cours et je ne trouve rien sur l'IMDB.

it will tell the story of a writer and his friend living under an increasingly authoritarian president who receives messages from an extraterrestrial source.


Comme nous le précise philipkdick.com, John Alan Simon possède également les droits de VALIS et Flow My Tears, The Policeman Said.

Sur le même sujet lire :



Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick


Sondage
L'exégèse ?
En VO !
En VF !
Les deux !
Pas pour moi.


Resultats
Version 2.08





ABC-Dick
Dickien sur Twitter


Twitter en chargement




AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2013