'Variety' parle de Radio Free Albemuth

Variety logo

Mazette ! Variety est un des magazines de référence traitant de l’industrie cinématographique. Et voilà qu’il publie une critique élogieuse du Radio Free Albemuth de John Alan Simon. Croyez-moi, ce n’est pas rien et cela peut certainement aider à la diffusion du film.

Morceaux choisis :

Very faithful to the novel's detailed plot and complex meditations on the interplay of earthly realities, spiritual beliefs and otherworldly powers determining the protag's destiny, Simon's screenplay is inevitably talky but consistently absorbing.

Exactement le genre de phrase que l’on rêvait de voir écrite au sujet d’une adaptation de Philip K. Dick, non ?

Gritty HD lensing and imaginative, old-fashioned-in-a-good-way effects showing the alternate world surrounding Nick and Sylvia. A terrific score by Canadian composer Ralph Grierson and British singer-songwriter Robyn Hitchcock is the jewel in a first-class tech package.

Vous me direz que tout cela est bien beau, mais pourquoi le film n’est-il toujours pas visible ? La raison en est simple : c’est un film indépendant, tourné en dehors de la structure des studios. Il doit trouver par conséquent un contrat de distribution qui ne soit pas au rabais afin d’être rentable ! Et la conjoncture actuelle est loin d’être favorable à la prise de risque sur un « petit » film...
Or c’est là que vous pouvez intervenir en montrant votre intérêt pour le film.

Les leviers à utiliser sont :
La fréquentation de ces pages est utilisée par les producteurs du film afin de défendre leur projet dans leurs négociations.

Mise à jour : J’avais oublié de vous donner le lien vers l’article original !



Comments

Écrire comme Philip K. Dick

aoc08
Dans son article « Écrire comme Philip K. Dick », David Sicé se livre à un exercice aussi difficile que plaisant : mettre au jour les techniques narratives utilisées par Dick afin de permettre à un aspirant écrivain de les employer à son tour.
Nous ne sommes pas dans de la critique littéraire à proprement dit, nous sommes dans une démarche à la fois plus empirique et plus ludique, proche d'un atelier d'écriture.
Se servant du roman Blade Runner comme support, il en étudie les caractéristiques pour en extraire toute une série de procédés d'écriture (de la construction du récit à la mise en place d'éléments propres à la science-fiction dickienne en passant par le statut du narrateur). Il illustre le tout en développant un exemple personnel assez amusant.
Une lecture recommandée, ne serait-ce que par le regard original qu'elle offre.

Envoyer un chèque de 3 euros à l'ordre de « Club Présences d’Esprits » à
Club Présences d'Esprits
c/o Yohan Vasse
32 rue des Prés
77910 BARCY
Comments

Paul M. Sammon - Future Noir

dick future noir
Parlons enfin de Future Noir, la Bible définitive sur Blade Runner.

Vous me direz, "J'ai déjà vu le documentaire Dangerous Days inclus dans le coffret DVD !", je vous répondrai que si le documentaire est déjà assez exceptionnel en soi, il ne constitue par bien des aspects qu'une longue bande-annonce pour le livre ! En effet après avoir lu ce dernier non seulement vous saurez quasiment tout ce qu'il y a à savoir sur l'épopée du tournage, mais vous le saurez avec une somme de détails qu'aucun documentaire ne peut offrir.
Une chose est importante à dire : ce livre est une édition augmentée du premier livre paru en 1996. Ainsi les 374 premières pages sont constituées de cette première version, tandis que les 211 pages suivantes sont totalement nouvelles et font le point sur tout ce qui a pu avoir lieu entre 1982 et la sortie du DVD collector, The Final Cut.
On peut regretter cette division et que Paul M. Sammon n'ait pas eu le temps nécessaire pour une réécriture complète de son ouvrage (voir l'interview où il s'en explique). Mais en l'état nous avons déjà une somme d'informations étourdissante.
Qu'en est-il exactement ?
En 1980, la revue Cinefantastique a chargé Paul M. Sammon de couvrir le tournage de ce qui s'annonçait comme un futur triomphe. Un metteur en scène prestigieux, une star de premier plan et un auteur de SF réputé : le cocktail semblait imparable! Le journaliste s'immergeait dans une production à la fois complexe et fascinante dont on allait lui ouvrir toutes les portes. Il devenait ainsi le témoin privilégié d'une histoire fascinante.
Future Noir est à la fois le compte rendu de cette histoire, enrichi de nombreux témoignages, d'interviews en profondeur et de multiples données factuelles.
Bien sûr nous touchons parfois à l'anecdotique (vous saurez tout des spinners et de leur sauvegarde). Mais souvent nous atteignons l'essentiel.
En quoi est-ce que cela concerne le dickien que nous sommes ? Paul M. Sammon a connu Philip K. Dick et lui rend hommage à de multiples reprises, à la fois en traitant du roman Do Androids Dream of Electric Sheep ?, en racontant ses rapports avec la production et en analysant finement les liens entre Dick et le(s) scénario(s).
Les temps forts de cette nouvelle édition sont certainement les deux interviews majeures que sont celles de Ridley Scott et celle d'Harrison Ford (ce dernier ayant même lu le roman de Dick lors de ses recherches sur le personnage de Deckard).

En un mot comme en cent : indispensable.

Le livre est disponible par correspondance chez alapage ou Amazon.

Sur le même sujet lire :




Comments

Liens du jour

blade runner logo
Une critique qui développe une argumentation intéressante des Voix de l'asphalte chez chronicart.com.

blade runner logo
Future Noir est une merveille. J'en ferai un compte-rendu plus tard, je le déguste lentement.

blade runner logo
Quelques photos ont été ajoutées dans la galerie ! N'hésitez pas à me transmettre les vôtres, des curiosités comme des coups de coeur...

Comments

Liens du jour

blade runner logo
Archéologies du futur. Les éditions Max Milo publient la traduction d’un ouvrage de l’auteur marxiste américain Fredric Jameson, consacré au thème de l’utopie, perçue comme l’«angoisse de la perte du futur». Philip K. Dick fait partie du nombre des auteurs analysés. (28 &euroWinking (lien Alapage)

blade runner logo
Vous pouvez écouter des extraits (de petits extraits) de Blade Runner Trilogy de Vangélis sur cette page d'une boutique de vente en ligne de musique. Toujours pas d'informations sur une éventuelle sortie en France la semaine prochaine.

blade runner logo
Interview disponible ici du Peuple de l'herbe autour de leur album Radio Blood Money. Nous en avons parlé .

blade runner logo
Blade Runner, 25 ans, 25 secrets un dossier consacré au film à l'occasion de sa sortie en DVD par Allocine. Une page est consacrée à Philip K. Dick.
Comments

Liens !

Le documentaire inclus dans la nouvelle édition de Blade Runner, Dangerous Days: Making Blade Runner a sa page IMDB.

Le site officiel du Philip K. Dick Trust a été mis à jour avec 38 nouvelles couvertures de livres de PKD.

Future Noir : La nouvelle édition de la bible consacrée à Blade Runner va bientôt sortir. La couverture est superbe. En pré-commande chez Amazon (24,96 &euroWinking (Youpi !)

Si l'album de Vangelis (Blade Runner Trilogy dont nous vous parlions ) n'est toujours pas en vente en France...
Groumpf, je sens que ça ne va pas être facile de mettre la main dessus...

Blade Runner : The Final Cut est maintenant en vente en ligne quasiment partout, ou du moins en précommande.

Blade Runner Ultimate Edition en coffret de 5 DVD
L'image de gauche provient d'Alapage, mais on peut aussi aller chez Amazon ou encore la fnac, c'est partout le même prix. Si par hasard vous trouvez une (très) bonne affaire, n'hésitez pas à faire circuler l'information!

Et comme je sens monter une frénésie d'achat
bladerunnerienne chez vous, voici les liens du fameux Métal Hurlant 79 (dont nous parlions ici) : à saisir chez ou chez Abebooks.fr

Comments

Philip K. Dick de Andrew M. Butler

butlerdick100
En France, on ne peut pas dire que nous soyons en manque de textes critiques sur Philip K. Dick. Et pourtant il manque encore un petit quelque chose comme le Philip K. Dick d'Andrew M. Butler (l'homme est un dickien émérite, voir sa bibliographie sur wikipedia) publié en Angleterre en 2007 dans la collection Pocket Essentials.

Comprenons-nous bien, il ne s'agit pas d'une étude au sens propre, mais plutôt d'un précis, d'une sorte d'aide-mémoire.

Après une courte introduction qui fait un point rapide sur Dick et son héritage, nous entrons rapidement dans le coeur du sujet : un aperçu chronologique de l'ensemble des romans.
Chaque entrée est identique. Un bref résumé est accompagné de notes allant des dates d'écriture, de publication aux thèmes récurrents et autres faits biographiques liés au roman. Biens d'autres informations sont données, toujours succinctement.

Quel intérêt pour le lecteur averti ? Je dirais tout d'abord qu'il y a le simple plaisir de pouvoir feuilleter le livre, le parcourir comme on voyage dans sa mémoire (je dois être vieux jeu, je ne trouve pas le même plaisir en parcourant un site web). Ensuite j'ai apprécié la subjectivité de la démarche. Chaque livre est noté, chaque note rapidement expliquée.

Le livre s'achève sur une bibliographie commentée, une filmographie des adaptations et enfin une sélection de sites web.

Pour le prix, l'objet est remarquable. Il est disponible chez Amazon ou encore chez
Abebooks.fr ou Philip K. Dick.

Comments

San Francisco parano

Une critique de Les Voix de l'asphalte est en ligne chez bibliobs (site littéraire du nouvelobs.com). Elle est signée Michel De Pracontal.


Sur le même sujet, lire :
Comments

Radio Libre Albemuth

rfa
Revenons brièvement sur la naissance de Radio Libre Albemuth pour les distraits. Le roman, initialement intitulé Valisystem A (ou encore To Scare the Dead) était conçu comme un prolongement de Coulez mes larmes, dit le policier. En effet, il en reprend et développe la description d'une société américaine totalitaire. Mais le texte dépasse la simple notion de suite rapidement.
Refusé en 1976, l'éditeur demande trop de modifications, Dick s'embarque immédiatement dans ce qui sera certainement son ultime chef-d'oeuvre : SIVA dont Radio Libre Albemuth n'est finalement que la matrice ou, comme le dit joliment l’édition française, un prélude. D’ailleurs le roman se retrouve condensé dans SIVA sous la forme du film que les personnages vont voir. Nous parlerons bien un jour de la mise en abyme chez Dick, alors n’allons pas trop loin.
Dick donnera le manuscrit abandonné à son ami Tim Powers. Il ne sera publié qu'en 1985, de façon posthume.
Relire le livre aujourd'hui est une expérience étonnante. Parce que la lecture se trouve rapidement contaminée par les souvenirs de
SIVA ou encore par la connaissance de la vie de Dick. Ensuite parce que le roman tient parfaitement la route en lui-même.

Radio Libre Albemuth


La première partie est intitulée ‘PHIL’.
PKD en est le narrateur.Il raconte l’histoire de Nicholas Brady. Ce dernier travaille à Berkeley, dans une Amérique uchronique gouvernée par un incompétent ultra-conservateur en lutte avec une organisation clandestine, Aramchek. Le président Ferris F. Fremont est un avatar grotesque et montrueux de Joseph McCarthy et Richard Nixon, celui que ses initiales désigne comme l’Antechrist (FFF=666 !). Brady vivote sans réellement nuire à personne. Jusqu’au jour où un certain rayon rose le frappe et l’amène à entrer en contact avec une entité extra-terrestre bienveillante, SIVA, qui communique avec lui depuis les étoiles.
La deuxième partie est intitulée ‘NICHOLAS’ et voit une bascule de narrateur.
Brady prend désormais la parole alors que le récit se concentre autour de la lutte contre le pouvoir totalitaire de Ferris F. Fremont et que l’uchronie prend tout son sens.

radio-libre-albemuth-folio
Largement autobiographique, nous voyons poindre ici de nombreuses préoccupations propres à la dernières période de Dick. Les principales étapes de la crises de 1974 sont évoquées (lire à ce sujet la bande dessinée de R. Crumb The Religious Experience of Philip K. Dick). Dick a choisi de diviser cette expérience sur ces deux personnages. L’un écrivain de science-fiction, l’autre celui qu’il aurait pu devenir s’il avait continué à vendre des disques à Berkeley. Le dialogue entre les deux vise ainsi à faire émerger une compréhension de ce qu’est SIVA. Nous voyons transposé ici de manière romanesque le dialogue que Dick menait avec lui-même dans son Exégèse, avec ses correspondants ou ses proches.
En effet l’interrogation ne porte plus sur la nature de l’humain mais sur le rapport avec le divin et la transcendance. La paranoia, la question sur la nature même de notre réel poussent toutes dans une direction mystique et aboutissent même dans une éthique de la résistance.

Beaucoup jugent le roman comme mineur, parce que publié de manière posthume, parce qu’en partie inachevé, parce que souvent confus et ne possédant pas le brio de
SIVA. Je ne partage pas cet avis. J’aime son efficacité, son humour et la vivacité avec laquelle l’intrigue progresse.

Consulter la fiche du livre.

Acheter Radio Libre Albemuth, chez Alapage, Amazon ou !


Sur le même sujet lire :
Comments

Les Voix de l'asphalte

Une élogieuse critique de Les Voix de l'asphalte est en ligne chez Plume Libre.


Sur le même sujet, lire :
Comments

Les voix de l'asphalte

isafig
A l'occasion de la sortie de Les Voix de l'asphalte Philip K. Dick se trouve honoré par un mini dossier dans le Figaro Littéraire.
Pas moins de trois articles différents qui forment un panorama de la réception dickienne en France.

Tout d'abord une critique du livre, intitulée "Un roman de la honte prométhéenne".

Ensuite une interview de sa fille Isa Dick-Hackett.

Et enfin, un article sur "Les nombreux disciples d'un romancier singulier". Certainement le texte le plus discutable. Enfin... Lisez et dites ce que vous en pensez.

Juste une citation, celle de Bernard Werber.

K. Dick, c’est le maître. Je me suis trouvé une sorte de père spirituel


Ouch !
Comments

Philip K. Dick - Four Novels of the 1960s

loa
La Library of America a déjà publié une première anthologie de roman de Philip K. Dick : Four Novels of the 1960s.

Pour mémoire, la Library of America est une collection prestigieuse dont l'objectif fondamental est la réédition des textes des principaux auteurs américains. Le premier volume ressemble The Man in the High Castle, The Three Stigmata of Palmer Eldritch, Do Androids Dream of Electric Sheep? et Ubik.

Le second, intitulé Philip K. Dick: Five Novels of the 1960’s and 70’s comprendra Martian Time Slip, Dr. Bloodmoney, Now Wait for Last Year, Flow My Tears the Policeman Said et A Scanner Darkly. Il doit paraître en juillet 2008.

Jonathan Lethem est le responsable des deux volumes.

Mise à jour : vous pouvez feuilleter le volume chez amazon.com.
Comments

Revue Alliage


revue-alliage
Le numéro de juin 2007, de la revue Alliage est entièrement consacré à la science-fiction. Son sommaire présente quelques articles autour de Philip K. Dick.

  • Êtres naturels et artificiels dans l'univers de Philip K. Dick par Hervé Lagoguey ;

  • Deleuze et Lewis: The Golden Man de Philip K. Dick par James William;

  • Dick est abondamment cité dans d'autres articles.


Commander le livre chez Amazon : Alliage 60 Science-Fiction



Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick






AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2013