Dr Bloodmoney

dr-bloodmoney-2014

Nouvelle réédition d’un roman de Philip K. Dick, Dr. Bloodmoney, certainement un de mes préférés de cette période de son œuvre.


Comments

Emmanuel Carrère : Le Royaume (de Philip K. Dick)

Le dernier roman d’Emmanuel Carrère est une des meilleures ventes de la rentrée.
Ce roman — mais en est-ce véritablement un ? — est un double récit : le premier, autobiographique, évoque la période de sa vie où Carrère a tenté d’être catholique, le second est une enquête autour des personnages de Saint Paul et de Saint Luc au 1er siècle de notre ère, quand il était encore possible de rencontrer des gens qui avait vu le visage de Jésus Christ.
Le livre est passionnant, oscillant entre l’histoire, la fiction et l’auto-fiction.

Mais si nous en parlons ici, c’est bien évidemment parce que Carrère est l’auteur de Je suis vivant et vous êtes mort, roman biographique prenant pour personnage Philip K. Dick.

Et Dick ne cesse de revenir dans Le Royaume. Nous avons compté : il est cité pas moins d’une trentaine de fois ! Et pas seulement quand il raconte l’épisode où il engage une baby-sitter américaine, qui affirme s’être occupée de la propre fille de Dick...

Citons, par exemple, cette très belle formule, qui s’applique certainement à nombre d’entre nous :

J’ai lu Dick avec passion, adolescent, et, à la différence de la plupart des passions adolescentes, celle-ci ne s’est jamais émoussée. J’ai relu régulièrement Ubik, Le Dieu venu du centaure, Substance mort, Glissement de temps sur Mars, Le Maître du Haut Château. Je tenais leur auteur – et le tiens toujours – pour quelque chose comme le Dostoïevski de notre temps.


Il reproduit la note d’intention qu’il avait écrite alors qu’il cherchait un éditeur pour accueillir sa biographie de Dick.

« Il est tentant de considérer Philip K. Dick comme un exemple de mystique fourvoyé. Mais parler de mystique fourvoyé sous-entend qu’il existe de vrais mystiques, et donc un véritable objet de connaissance mystique. C’est un point de vue religieux. Si, inquiet d’en arriver là, on préfère adopter un point de vue agnostique, on doit admettre qu’il y a peut-être une différence d’élévation humaine et culturelle, d’audience, de respectabilité, mais non de nature entre d’une part saint Paul, Maître Eckhart ou Simone Weil, de l’autre un pauvre hippie illuminé comme Dick. Lui-même était d’ailleurs parfaitement conscient du problème. Écrivain de fiction, et de la fiction la plus débridée, il était persuadé de n’écrire que des rapports. Les dix dernières années de sa vie, il a peiné sur un rapport interminable, inclassable, qu’il appelait son Exégèse. Cette Exégèse visait à rendre compte d’une expérience qu’au gré de l’humeur il interprétait comme la rencontre de Dieu (« C’est une chose terrible, dit saint Paul, de tomber entre les mains du Dieu vivant » ), l’effet-retard des drogues qu’il avait absorbées dans sa vie, l’invasion de son esprit par des extraterrestres ou une pure construction paranoïaque. Malgré tous ses efforts, il n’est jamais parvenu à tracer la frontière entre le fantasme et la révélation divine – à supposer qu’il en existe une. Est-ce qu’il en existe une ? C’est un point à proprement parler indécidable, dont il va de soi que je ne déciderai pas. Mais raconter la vie de Dick, c’est s’obliger à approcher ce point. À rôder autour, le plus attentivement possible. Ce que j’aimerais faire. »


On encore, ce passage qui surgit alors qu’il raconte Paul à Athènes, s’adressant à une foule hostile :

On écoute Paul, du coup, avec approbation mais sans enthousiasme. On espérait peut-être quelque chose de plus excentrique. Mais tout à coup, ça déraille. Comme à la synagogue de Troas. Comme à Metz où, en 1973, Philip K. Dick a prononcé devant un public de science-fictionneux français effarés un discours sur son expérience mystique intitulé : Si cette réalité ne vous plaît pas, vous devriez en visiter quelques autres et disant, en substance, que tout ce qu’on pouvait lire dans ses romans, c’était vrai.


Il est évident que, dickien, j’ai eu une approche du texte certainement très différente de nombre de lecteurs. Peut-être plus sensible à certains thèmes, certainement orientée.

Si vous avez lu le livre aussi, commençons à en parler dans les commentaires !




Comments

Les joueurs de Titan

Les Joueurs de Titan


Nouvelle réédition en poche, celle des Joueurs de Titan.
Je suis définitivement fan de cette série de couvertures. Hey ! Monsieur J’ai lu, vous m’envoyez des posters ?



Comments

Philip K. Dick en poche

Les éditions J’ai lu continuent à publier de nouveaux titres en poche de Philip K. Dick.

  • Les chaînes de l'avenir
  • Ô nation sans pudeur
  • Blade Runner
  • Docteur futur
  • Confessions d'un barjo
  • Le bal des schizos


Pour la fin de l’année, nous pouvons attendre : Les Joueurs de Titan, Dr Bloodmoney et Glissement de temps sur Mars !







Comments

Philip K. Dick en poche





Une fournée de romans est à paraître au format poche chez J’ai lu.

Grâce à Amazon, nous avons les premières couvertures et j’aime beaucoup celle du Profanateur.

PS : Je ne sais pas combien de temps l’erreur va rester, mais ce Kevin Dick est amusant à rencontrer !



Comments

Romans 1965-1969

Romans 1963-1964

Un nouveau volume des romans de Philip K. Dick est à paraître, chez Nouveaux Millénaires.



La présence du très recherché Nick et le Glimmung risque de pousser beaucoup d’entre vous à l’acheter !

Le sommaire
1 - À rebrousse-temps
2 - En attendant l'année dernière
3 - Les Machines à illusions
4 - Mensonges & Cie
5 - Le Guérisseur de cathédrales
6 - Nick et le Glimmung
7 - Message de Frolix 8


Comments

Coulez mes larmes, dit le policier

Coules mes larmes


Nouvelle parution dans le programme de Nouveaux Millénaires, Coulez mes larmes, dit le policier.

Le livre paraîtra le 28 août 2013.

Le travail sur la couverture est radicalement différent des premiers volumes. Vous en pensez quoi ?


Comments

Le Dieu venu du Centaure

Dick Le dieu venu du centaure
La nouvelle traduction du Dieu venu du Centaure est à paraître le 5 juin 2013.

Quatrième de couverture


« DIEU PROMET LA VIE ÉTERNELLE. NOUS, NOUS LA DISPENSONS. »
Qui est Palmer Eldritch ?
Un aventurier parti dix ans plus tôt découvrir les richesses de Proxima du Centaure, aujourd’hui de retour dans le Système solaire.
Un nabab de l’industrie qui s’apprête à lancer le K-Priss, une drogue destinée à remplacer le D-Liss, et à lui assurer le monopole du juteux marché des colons martiens.
Un dieu omniprésent qui s’incarne dans chacun de vos trips.
Un organisme extraterrestre venu prendre le contrôle de la Terre.
Oui, tout cela, et peut-être plus encore.




  • Nouvelle traduction de Sébastien Guillot
  • J'AI LU, collection Nouveaux Millénaires
  • prix : 18 €,
  • ISBN : 978-2-290-06892-2

J’aime beaucoup le graphisme de la couverture — et de l’ensemble de la collection jusqu’à présent. Je les trouve aussi modernes que pertinentes.


Comments

Romans 1963-1964

dick-Romans-1963-1964

Cette troisième anthologie des romans de Philip K. Dick comprend :

- Simulacres
- Brèche dans l’espace
- Les clans de la lune alphane
- La vérité avant-dernière
- Le zappeur de mondes

Toutes les traductions sont révisées par Sébastien Guillot.

Préface inédite de Gérard Klein.

  • 1056 pages
  • 25 €
  • ISBN : 978-2-290-03408-8

Comments

La Trilogie divine

Gilles Dumay, directeur de la collection Lunes d’encre chez Denoël, a publié une petite vidéo pour annoncer l’imminente sortie de la Trilogie divine dans des traductions revues et harmonisées.

Sortie annoncée pour le 21 février 2013.


Comments

Confessions d'un barjo

confessions-dun-barjo-jai lu


C’est dans un grand format du plus bel effet, avec une magnifique couverture, qu’arrive cette réédition de Confessions d’un barjo chez J’ai lu.

Le livre est complété d’une postface de Sam Azulys « Reflets dans l’œil d’un barjo Panorama sur le cinéma dickien » qui offre une visite guidée à travers l’histoire de ce sous-genre cinématographique que constituent les films adaptatés de — ou d’après — Philip K. Dick.

Je rappelle que le fait que le film de Jérôme Boivin ne soit pas disponible à ce jour en DVD est un véritable scandale. Mais que font nos élites ?

« Barjo. Barjo. B. A. R. J. O. »


Comments

La Trilogie divine

La Trilogie divine Philip K. Dick

Voici la couverture pour la réédition de la Trilogie divine chez Denoël.

Le volume est à paraître en février 2013, avec des traductions harmonisées (et très légèrement complétées) par Gilles Goullet et une postface d'Etienne Barillier.

(source)



Comments

L'homme dont toutes les dents étaient exactement semblables

L'homme dont toutes les dents étaient exactement semblables

Après avoir été publié chez Terrain vague Losfeld (en 1989) sous le titre L'homme dont les dents étaient toutes exactement semblables puis chez Losfeld (en 2000) renommé en L'homme dont toutes les dents étaient exactement semblables, voici la nouvelle édition de The Man Whose Teeth Were All Exactly Alike, un des romans de littérature générale de Philip K. Dick, écrit en 1960 et jamais publié de son vivant.

Le titre sort en poche, chez J’ai lu.

Oui, le titre a subtilement changé !

À paraître le 7 novembre.

Comments

Philip K. Dick - Nouveaux Millénaires

Philip K. Dick romans 1960 1963


À paraître le 3 octobre 2012, le deuxième volume des romans de Philip K. Dick.

Au sommaire :
- Docteur Futur
- Les marteaux de Vulcain
- Le bal des Schizos
- Glissement de temps sur Mars
- Dr Bloodmoney
- Les joueurs de Titan


Blade Runner Nouveaux Millénaires



À paraître le 3 octobre 2012, la nouvelle traduction de Blade Runner (!)

Cette traduction est signée par Sébastien Guillot. Le volume contient également une postace d’Étienne Barillier (!) où je reviens sur le livre, ses thèmes et sa postérité.

Franchement j’aime beaucoup cette couverture.

Les deux livres sont déjà disponibles en pré-commande. N’hésitez pas à les réserver chez votre libraire préféré !

Comments

Bricoler dans un mouchoir de poche

bricoler-mouchoir-dick


Bricoler dans un mouchoir de poche est la réédition en poche du roman de Philip K. Dick précédemment paru en 1993 sous le titre : Mon royaume pour un mouchoir, a priori la traduction de Jacques Georgel est conservée, mais cela doit être vérifié.
J’aime beaucoup de le choix de la couverture.

Broché: 445 pages
Éditeur : J'ai lu
Collection : J'ai lu Roman
ISBN: 2290033847

Quatrième de couverture
Roger et Virginia Lindahl, un couple comme tant d'autres dans l'Amérique de l'après-guerre, vivent à Los Angeles où Roger tient un magasin d'électronique. Mais lorsqu'ils rencontrent Liz et Chic Bonner, leur vie va changer de façon aussi subtile qu'irrémédiable. Car Roger entrevoit une autre existence, sans sa belle-mère castratrice, avec Liz peut-être. Prétextant des obligations professionnelles, il fuit maintenant de plus en plus souvent le domicile conjugal...





Comments

Ô Nation sans pudeur


Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve cette couverture tout simplement magnifique (elle me donne encore plus envie de découvrir les prochaines rééditions.)

Un première critique de Ô Nation sans pudeur est disponible sur le site de Libération où on parle plus de l’œuvre de Dick que du roman ainsi qu’un entretien avec Thibaud Eliroff, le directeur de collection grâce auquel l’année Dick est splendide.

Je me demande si ce texte va trouver le public qu’il mérite. C’est un livre par bien des aspects étranges, je suis curieux de le relire cette fois en version française (traduction d’Hélène Collon).

Par conséquent il va falloir ronger son frein, prendre son mal en patience, en un mot, attendre !

Comments

Le Maître du Haut Château

Nouvelle traduction d’un roman de Philip K. Dick, Le Maître du Haut Château est certainement l’un des meilleurs moyens de lancer la célébration d’une année dickienne.
Pour vous faire comprendre que le texte a énormément changé, dans sa profondeur, voici un tableau présentant côte à côte la traduction originale de Jacques Parsons et ensuite celle de Michelle Charrier. Le tableau parle de lui-même.

Bien sûr la correction qui a fait tiquer quelques oreilles est la transformation du titre du roman de Hawthorne Abendsen : La sauterelle pèse lourd est devenu Le poids de la sauterelle. (Pour mémoire, dans le version originale, le titre est The Grasshopper Lies Heavy.) J’aime ce changement même s’il est dur de voir changer une habitude… Et de prendre conscience combien nous avons été dépendant du travail du traducteur. Travail qu’il ne s’agit pas de dénigrer, ce serait sot de le faire, mais de constater combien une traduction est fragile et qu’elle gagne à être revitalisée.

Je (re)lis le roman actuellement avec un grand plaisir.
J’espère qu’il en est de même pour vous !

Ancienne traductionNouvelle traduction
Depuis une semaine, Mr R. Childan guettait avec anxiété l’arrivée du courrier. Mais la précieuse expédition en provenance des États des Montagnes Rocheuses n’était toujours pas là. En ouvrant son magasin, ce vendredi matin, il ne vit sur le sol que quelques lettres tombées par la fente et il pensa : « Il y a un client qui ne va pas être content ! » Au distributeur mural à cinq cents, il se versa une tasse de thé instantané, prit un balai et se mit à faire le ménage. La devanture de l’American Artistic Handcrafts Inc. fut bientôt prête à recevoir les clients; tout était reluisant de propreté, la caisse enregistreuse avait son tiroir plein de monnaie, il y avait dans un vase un bouquet de soucis fraîchement cueillis, la radio diffusait une musique de fond. Dehors, sur le trottoir, des hommes d’affaires se hâtaient vers leurs bureaux de Montgomery Street. Au loin, un tramway passait ; Childan s’interrompit un instant dans son travail pour le regarder avec satisfaction. Des femmes, dans leurs longues robes de soie aux couleurs vives... Il y eut une sonnerie de téléphone. Il se retourna pour aller répondre.M. R. Childan avait beau scruter son courrier avec anxiété depuis une semaine, le précieux colis en provenance des Rocheuses n'arrivait pas. Lorsqu'il ouvrit son magasin, le vendredi matin, seules quelques lettres l'attendaient à l'intérieur, devant la porte. Je connais un client qui ne va pas être content, se dit-il.
Il prit une tasse de thé instantané au distributeur mural à cinq cents, s'empara du balai et se mit au travail. Quelques minutes plus tard, la devanture d'American Artistic Handcrafts était prête : propre comme un sou neuf, la caisse enregistreuse pleine de monnaie, un vase de souci frais sur le comptoir, une discrète musique de fond, diffusée par la radio. Sur le trottoir, des hommes d'affaires se hâtaient vers le bureau de Montgomery Street. Plus loin, un tramway passait ; Childan s'interrompit le temps de le suivre des yeux avec plaisir. Des femmes en longue robe de soie colorée… il les suivit des yeux aussi. Ce fut alors que le téléphone sonna. Il pivota pour décrocher.



Comments

Romans 1953-1959

Romans 1953-1959


Le livre


Je suis particulièrement impatient de découvrir ces rééditions, qui devraient normalement être accompagnée d’un chouette appareil critique.

Nouveaux Millénaires
Date de sortie : 1er février 2012
Nombre de pages : 1200
ISBN : 9782290034064
Prix : 25€

Sommaire


Les pantins cosmiques
Les chaînes de l’avenir
Loterie solaire
L’œil dans le ciel
Le profanateur
Le temps désarticulé



Comments

Sur le territoire de Milton Lumky

Milton Lumky

Premier roman de Philip K. Dick a paraître en poche, Sur le territoire de Milton Lumky sortira le 8 février 2012.


  • Poche: 315 pages
  • Editeur : J'ai lu (8 février 2012)
  • Collection : J'ai lu Roman
  • Langue : Français
  • ISBN : 2290033855

J’aime beaucoup la couverture !

Bruce Stevens, 24 ans, est acheteur pour une maison de discount. Lors d'un déplacement, il rencontre Susan Faine, son ancienne institutrice qui possède une boutique de dactylographie et de location de machines à écrire dont elle lui propose la gérance. Il accepte et finit par partir sur la route avec Milton Lumky, un représentant désabusé qui prétend avoir un stock de machines à écouler.



Comments

Gather Yourselves Together

Le dernier roman inédit de Philip K. Dick enfin traduit en français !
Annoncé pour le 2 mai 2012, il fait partie du magnifique programme de parution de J’ai lu pour fêter en fanfare le trentième anniversaire de la mort de Philip K. Dick.

Je n’en avais pas parlé plus tôt, le livre n’apparaissant pas sur Electre. Amazon le listant, j’ai la joie de vous en informer.

Comme vous le voyez, point de couverture ! Le livre est encore en phase de fabrication chez l’éditeur…

Mais je soupçonne votre curiosité devant ce titre qui complètera de manière définitive la publication en France des œuvres de fiction de Dick.

Gather Yourselves Together


Gather Yourselves Together
Il s’agit du premier roman de Philip K. Dick.
Écrit en entre 1949 et 1953, il ne sera publié de façon posthume aux U.S.A. qu’en 1994.
Je n’ai pas fait d’erreur, Gather Yourselves est non seulement le premier livre de Philip K. Dick mais également un roman de littérature générale. Ce qui en dit long sur les ambitions du jeune Dick, qui commençait à publier des nouvelles de science-fiction mais qui se rêvait encore comme un « vrai » écrivain, du genre à avoir de bonnes critiques dans la presse new-yorkaise.
Je suis curieux de voir comment l’éditeur va se débrouiller pour présenter le livre… et de savoir quel sera son titre français !
L’action du roman se déroule en Chine, alors que Mao s’empare du pouvoir. Un trio d’Américain est sur les lieux, s’assurant de l’évacuation des installations industrielles. Entre eux s’instaure un rapport de domination et de séduction, assez bavard et parfois longuet.

L’intérêt du roman est bien évidemment de voir Dick naître comme romancier, de le voir commettre de grossières erreurs de débutant, comme celle de placer l’action en Chine : on sent Dick le nez plongé dans ses notes.

Bien sûr on cherche le futur Dick, et de nombreux liens sont possibles avec ses romans suivants, allant de certaines thématiques (une fille aux cheveux noirs !) à son travail de l’écriture et son approche du point de vue multiple.

C’est certain, je suis impatient de l’avoir dans ma bibliothèque.

Comments

Le Maître du Haut Château

maitre du haut chateau

C’est dans la collection « Nouveaux Millénaires » que sortira le 15 février 2012 une réédition attendue de Philip K. Dick Le Maître du Haut Château.
Au programme :

  • Une correction corrigée par Michelle Charrier ;
  • Une postface du dickien Laurent Queyssi ;
  • Et en bonus deux chapitres d’une suite que Philip K. Dick n’a jamais terminé.

Comments

Radio Libre Albemuth

La nouvelle édition de Radio Libre Albemuth est désormais en vente.

Quatrième de couverture :
Dans une Amérique où le Mal a triomphé, une Amérique quadrillée par les milices de Ferris F. Fremont, que faire lorsque, comme Nicholas Brady, ami intime de Philip K. Dick, on reçoit des messages dans son sommeil, et que ces messages en provenance de Dieu - ou des extraterrestres - vous conseillent d'entrer dans la Résistance ? Dénoncer ses amis ? Se livrer aux Amis du Peuple américain ? Utiliser la maison de disques dans laquelle on travaille pour propager la subversion sous forme de messages subliminaux ? Obéir aveuglément à SIVA au risque de perdre la raison ?

Œuvre vertigineuse récemment adaptée au cinéma par John Alan Simon, avec la chanteuse Alanis Morissette dans le rôle de Sylvia, Radio libre Albemuth a été écrit avant la trilogie divine (Siva, L'Invasion divine, La Transmigration de Timothy Archer), mais publié de façon posthume.

Je suis curieux d’avoir l’avis de ceux qui l’ont déjà acheté et (re)lu...
Comments

Philip K. Dick

Le troisième volume de Philip K. Dick dans la Library of America est chroniqué chez sfgate.com.

Il est disponible à la vente :
Philip K. Dick: VALIS and Later Novels (Library of America). Au sommaire : A Maze of Death, VALIS, The Divine Invasion et The Transmigration of Bishop Timothy Archer. L’absence de Radio Free Albemuth est surprenante.
Comments

Des romans de Philip K. Dick

Philip K. Dick
Une collection de premières éditions signées, avec deux lettres de Philip K. Dick va être mise en vente par le site anglais www.biblionmayfair.co.uk/.

Aucun prix n’est annoncé si ce n’est leur annonce sur flickr.
Comments

Philip K. Dick - The Golden Man

The Golden Man
Ceci est la couverture d’une édition américaine de The Golden Man de Philip K. Dick.

Regardez-la bien.

Encore un peu.

À qui pensez-vous ?

La suite donne la réponse...

Lire la suite...
Comments

Do Androids Dream of Electric Sheep?

Le travail des ayants-droits de Philip K. DickElectric Shepherd Productions se dirige actuellement dans quatre directions :
  • la poursuite des adaptations cinématographiques (comme le biopic The Owl in Daylight ou encore Ubik) ;
  • le développement d'une série TV basée sur les nouvelles de Philip K. Dick;
  • des adaptations sous la forme de jeux vidéos ;
  • des adaptations sous la forme de comics.

Un premier texte est en voie d'adaptation, il s'agit de la nouvelle « La fourmi électrique. » (à paraître chez Marvel).

Un autre projet vient d’être annoncé par BOOM ! Studios : la parution en 24 épisodes d’une adaptation du roman de Philip K. Dick (qui était déjà à l’origine de Blade Runner) : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

« We are thrilled that DO ANDROIDS DREAM OF ELECTRIC SHEEP? is being adapted for this audience by such a talented team. We’ve been incredibly impressed with BOOM!’s ability to create such a faithful interpretation of the original work without sacrificing their own original instincts and artistic sensibilities,” said Laura Leslie and Isa Dick Hackett of Electric Shepherd Productions. “Through this medium, readers will now have visual access to parts of the novel not explored in the film adaptation BLADE RUNNER.”



Le premier numéro comptera un avant-propos de Warren Ellis et doit paraître aux U.S.A. en juin.

Les couvertures du premier numéro sont de Denis Calero, Bill Sienkiewicz, Scott Keating & Moritat (ah ces variantes pour plaire aux collectionneurs !)


Androides comics Androides comics Androides comics Androides comics

Sur le même sujet, lire :


Comments

The Owl in Daylight

Tessa Dick Owl in Daylight
Nous en avons parlé à de multiples reprises. Le roman de Tessa Dick The Owl in Daylight vient de sortir.
Il s’agit du récit imaginaire de ce que qu’aurait pu être l’ultime roman de Philip K. Dick, celui qu’il projetait d’écrire juste avant sa mort. Une autre variation est en préparation sous la forme du film The Owl in Daylight, qui est encore au stade de l’écriture.

Vous pouvez lire ici une nouvelle interview de Tessa où elle explique la genèse du projet et une critique du livre. À noter que l’interview comporte une photo que je ne connaissais pas.

Il est disponible, directement chez amazon.com : The Owl in Daylight.

J’aimerais faire quelque chose autour de ce livre. Peut-être voir s’il est possible de faire une commande groupée d’exemplaires dédicacés... Donnez votre opinion dans les commentaires.

Sur le même sujet, lire :



Comments

The Owl In Daylight

The Owl in Daylight
Tessa B. Dick, veuve de Philip K. Dick, avait pour projet d’écrire sa version du roman The Owl In Daylight telle que Dick la lui avait racontée.
Nous avons cru un temps qu’elle ne pourrait mener son projet à bien. Elle semble au contraire avoir avancé dans son écriture, et vient même d’en publier la couverture sur son blog.

Ses livres ne sont pas disponibles en France, mais peuvent être commandés directement chez amazon.com.

Vous pouvez aussi lire Philip K. Dick's Owl: Preview Edition qui est une version condensée de la première partie du roman.

Sur le même sujet, lire :




Comments

Les Voix de l'asphalte en poche

Si vous l’avez raté, si vous préférez une édition moins chère ou si simplement vous voulez l’avoir afin de compléter le rayon dickien de votre bibliothèque, sachez que Les Voix de l’asphalte va être édité en poche, chez 10/18, collection domaine étranger, en février 2009.
Il vous en coûtera alors
8,60 euros.

Sur le même sujet, lire :

L'art du complot

Complots Capitaux
Une anthologie du complot !
Marilyn, JFK, Elvis, Claude François, Star Wars ou encore Philip K. Dick sont tour à tour évoqués à la sauce amère et paranoïaque du complot.

L’objet du recueil est simple : inviter de nombreux auteur à traiter des mythes et événements du XXe siècle à la lumière trouble de la conspiration.

Les nouvelles sont de qualités inégales, allant du sympathique au captivant, variant selon la maîtrise de la forme, la richesse de l’inspiration ou le traitement même de ce qu’est un complot. Ainsi certains vont du côté de l’Histoire (du 11 septembre à Neil Armstrong) tandis que d’autres s’intéressent aux morts de stars (regardez la couverture).

Les textes les plus réjouissants étant à mon goût ceux qui osent faire du complot une mythologie qui expliquent quasiment notre époque, dans la lignée de ce qu’avait pu proposer à un moment les X-Files.

Chez
Amazon ou Alapage .



Comments

Philip K. Dick's Owl

Tessa B. Dick vient de publier la première partie de son roman Philip K. Dick’s Owl. Attention, il s’agit d’une forme condensée, la version intégrale étant prévue pour 2009.

Elle y propose sa propre version de The Owl in daylight, roman que Dick n’écrira jamais.

PHILIP K. DICK’S OWL: Things Are Not As They Appear - The Owl in Daylight is Blind, As Philip K. Dick would have written it



Il est possible de l’acheter sous forme électronique, ou simplement de télécharger le premier chapitre, chez Bookhabit.com.

Sur le même sujet, lire :
Comments

Thomas Pynchon - Contre-Jour

thomas-pynchon
Il y a peu d’auteurs contemporains dont l’annonce de la parution d’un nouveau livre me remplit d’impatience tout en me donnant envie d’en relire un. Thomas Pynchon fait définitivement partie du nombre.

Il doit sortir en septembre, au Seuil.

Voici un extrait du communiqué de presse :

Avec ce roman planétaire et foisonnant qui débute par l’Exposition universelle de Chicago, en 1893, pour s’achever au lendemain de la Première Guerre mondiale, à Paris, Pynchon réussit son œuvre la plus ambitieuse et la plus émouvante. S’attachant à dépeindre aussi bien les luttes anarchistes dans l’Ouest américain que la Venise du tournant du siècle, les enjeux ferroviaires d’une Europe sur le point de basculer dans un conflit généralisé, les mystères de l’Orient mythique ou les frasques de la révolution mexicaine, l’auteur déploie une galerie de personnages de roman-feuilleton en perpétuelle expansion – jeunes aéronautes, espions fourbes, savants fous, prestidigitateurs, amateurs de drogue, etc. –, tous embringués dans des mésaventures dignes des Marx Brothers.Empruntant avec jubilation à tous les genres – fantastique, espionnage, aventure, western, gaudriole –, rythmé par des incursions dans des temps et des mondes parallèles, écrit dans une langue tour à tour drolatique et poignante, savante et gourmande, Contre-jour s’impose comme une épopée toute tendue vers la grâce.


Thomas Pynchon, un auteur dickien ?


Le rapprochement entre Pynchon et Dick est une évidence à mes yeux. Bizarre, humour, paranoïa, mélange des genres et épuisement du lecteur sont les quelques points communs qui me viennent à l’esprit.

Si quelques-uns d’entre vous sont disposés à parler un peu de Pynchon, je suis plus qu’intéressé par votre opinion.

(Par contre il faudrait que quelqu’un dise aux gars du Seuil que cela fait longtemps que science-fiction n’est plus un mot sale.)

Sur le même sujet, lire :

Comments

Beyond Lies the Wub

planet_stories_dick
Les Selected Shorts (organisés par la Public Radio International) donnent l'occasion à des acteurs de lire des nouvelles devant un public. Dans la sélection de Art Spiegelman et de sa femme Françoise Mouly (du New Yorker) se trouve une nouvelle de Dick : 'Beyond Lies the Wub' (sa première nouvelle commerciale publiée en 1952, traduite en France sous le titre 'Où se niche le Wub').

Le texte est lu par Denis O’Hare et est présenté par Spiegelman lui-même.

Le fichier audio est disponible en téléchargement ; vous pouvez aussi consulter l'intégralité du podcast de l'événement.

(source)

Comments

The Owl in Daylight

hibou
Dernier projet de Philip K. Dick, nous ne savons que peu de choses de The Owl in Daylight. S'il est certain que PKD n'a jamais écrit une ligne du manuscrit, il a beaucoup parlé de son projet à différents interlocuteurs dans les dernières semaines de sa vie.
Une bonne partie de Dernière conversation avant les étoiles : Et si notre monde était leur paradis ? est d'ailleurs consacrée au projet. Dans cet entretien enregistré par Gwen Lee, Dick jongle avec les concepts plus qu'il n'expose un projet définitif. Il jette les idées au fil de la conversation, et s'inquiète même de savoir si le magnétophone enregistre bien, de peur d'avoir tout oublié plus tard !
Concentrons-nous sur ce qu'il avait dit le 15 janvier 1982, nous aurons l'occasion ultérieurement de parler d'autres versions de The Owl in Daylight.

Dans une planète lointaine, une civilisation s'est développée sans connaître la notion de son. La communication est entièrement basée sur la lumière et ses infinies variations. Leur monde est fait de vision, de lumière, et pas de bruit. Sur cette planète, un mystique a une vision d'un monde qui serait sonore, qui représenterait un au-delà qui serait, au sens religieux, un Paradis... et qui est la Terre. Se rendre sur notre planète est pour eux comme toucher au sacré ou rencontrer Dieu. Les extraterrestres décident de traverser le cosmos et de venir jusqu'à nous. Mieux, ils viennent et ils vont ramener de la musique.
L'un d'eux se programme lui-même dans une biopuce afin de s'introduire sous forme de symbiote dans le cerveau d'un humain. Il va ainsi transmettre les sons aux autres afin qu'ils puissent faire à leur tour l'expérience du son. L'hôte choisi est un looser, un compositeur raté, du genre à produire de la musique commerciale à la chaîne, à faire de la musique pour un "film de science-fiction vraiment pourri avec un détective qui traque des androïdes" : Ed Firmley.
Mais le choix est malheureux. Ed n'écoute que de la soupe à longueur de journée. Petit à petit, la frustration de la biopuce augmente, parce qu'elle entend parfois de la musique de qualité. Jusqu'au jour où Ed monte dans sa voiture, cherche une station sur son autoradio et tombe sur un opéra de Mozart. Pour la biopuce c'est, au sens religieux, une révélation, un aperçu sonore de Dieu. La biopuce réagit et commence à communiquer avec le cerveau d'Ed, en lui envoyant des concepts mathématiques pour que ce dernier les convertisse en musique.
Bien évidemment sa carrière commerciale est ruinée, mais il est dorénavant un compositeur d'avant-garde profondément original et créatif. Sa musique devient de plus en plus complexe et les extraterrestres l'enregistrent religieusement. Mais le travail produit un stress excessif sur l'organisme de l'hôte. Il écrit continuellement et finit par tomber malade. Suite à un rendez-vous chez le médecin, on découvre la présence de la biopuce. Ed n'a plus qu'un mois à vivre si on ne la lui retire pas. Le dilemme (au sujet duquel Dick cite Des Fleurs pour Algernon) est simple : redevenir un médiocre vivant ou rester sublime et en mourir.
La solution sera de faire du cerveau d'Ed un symbiote qui serait accueilli par un extraterrestre volontaire. Ce dernier sait qu'il va en mourir mais comme cela Ed Firmey pourra à son tour découvrir un monde lumineux, un monde qui correspond à notre Paradis.

Ce n'est qu'un résumé qui ne rend pas compte de la richesse de la conversation de Dick et des multiples digressions qui l'émaillent. Mais en l'état c'est quand même aguichant, non ?

L'édition américaine est disponible chez Amazon : What If Our World Is Their Heaven?: The Final Conversations With Phillip K. Dick.

Nous avons souvent parlé de la future adaptation cinématographique. On en reparle bientôt.


Sur le même sujet, lire :

Comments

Radio Libre Albemuth

Une nouvelle traduction de Radio Libre Albemuth est dans les tuyaux. Révisée et augmentée par Gilles Goullet, elle devrait sortir en même temps que le film Radio Free Albemuth.

(source, le forum du Cafard cosmique).

Sur le même sujet lire :


Comments

Un tapuscrit de Philip K. Dick

La chose est rare. On voit souvent passer des lettres et des bouts de choses. Mais voici pour vous l'occasion d'acheter (ou de m'offrir) un tapuscrit de HUMPTY-DUMPTY IN OAKLAND.
Cela se passe chez
Abebooks.fr et le prix est à la hauteur de ce que vous pouvez supposer...
Comments

Dick Ubik

Dick Ubik
Jusqu'alors l'édition anglo-saxonne du scénario de Ubik était une pièce aussi rare que recherchée.

Pour vous en convaincre, jetez un oeil aux prix chez Abebooks.fr !
Le livre va être réédité aux U.S.A. d'ici quelques mois et le titre est déjà en pré-commande directement chez l'éditeur.

Pour mémoire, la traduction française est en vente aussi chez son éditeur, les Moutons Électriques.

Sur le même sujet lire :
Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick







AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2014