Philip K. Dick & le mercerisme

Dans « La Petite boîte noire » (« The little black box », août 1964), Philip K. Dick met pour la première fois en scène Wilbur Mercer et le mercerisme. La petite boîte noire du titre permet d’entrer en communion avec Mercer alors qu’il gravit une colline désolée, mieux : l’empathie est parfaite et tous les adeptes ressentent au même moment l’ensemble des souffrances du martyr. Peu importe qu’il soit peut-être un extra-terrestre, une nouvelle religion est née.

Philip Dick reprit le mercerisme dans son roman Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques? (Do Androids Dream of Electric Sheep ? écrit en 1966, publié en 1968) :


— Personne ne peut gagner contre la bistouille, expliqua-t-il. Ou alors, provisoirement. Dans un endroit donné. Comme chez moi, par exemple, j'ai réussi à créer une espèce de stase, d'arrêt des hostilités entre bistouille et non-bistouille. Mais je finirai par mourir, ou je m'en irai, et la bistouille vaincra. C'est un principe universel, à l'œuvre dans l'univers tout entier. L'univers entier, irréversiblement, se dégrade progressivement jusqu'à la bistouille finale. N'y échappera, bien sûr, que l'ascension de Wilbur Mercer.

La fille lui jeta un coup d'oeil.

— Je ne vois pas le rapport.

— Mais enfin, c'est toute l'idée du mercerisme ! (Il était plus perplexe que jamais). Vous n'avez jamais participé à la fusion ? Vous n'avez pas de boite à empathie ?


Dans l’univers du roman, la majeure partie de l’humanité a fui une Terre contaminée dont la quasi-totalité de la population animale a disparu.
La relation des différents personnages avec Wilbur Mercer est au cœur du roman, en ce qu’elle développe et illustre le thème de l’empathie.
Le mercerisme est certainement le grand absent de Blade Runner et son importance majeure dans le roman étonne souvent ceux qui découvrent le livre après avoir vu le film.

Empathy Box
Maintenant il vous est possible aussi de vous livrer aux joies du mercerisme ! Ou plutôt de l’électrocution, parce que ce que propose le Bureau of Unified Religion n’est ni plus ni moins qu’une machine à décharges électriques à partager à deux !
Sommes-nous en présence d’un superbe canular ou d’une mystique sadomasochiste ? Je vous laisse seuls juges.
En tout cas, mon opinion est faite.
Nous sommes définitivement dans un monde dickien.

Sur le même sujet lire :




Comments

Un Noël dickien

Ah... Trouver un cadeau de dernière minute... Et pourquoi pas un cadeau dickien ?

blade runner logo
Le livre d’Anne Dick, In Search of Philip K. Dick est disponible chez Abebooks.fr , nettement moins cher que chez Amazon.fr ;

blade runner logo
Pour les amateurs de l’Exégèse, en VO, acheter In Pursuit of Valis chez Amazon, particulièrement cher, ou encore chez le très recommandable Abebooks.fr !

blade runner logo
On peut trouver des livres audio (attention ils sont seulement en VO) de Philip K. Dick sur Philip K. Dick ;

blade runner logo
Je profite de l’occasion pour ajouter quelques T-Shirts même si je dois avouer que je n’ai toujours pas trouvé la perle rare ;

blade runner logo
Et comme cela fait l’actualité et que c’est vraiment l’achat indispensable du moment : le documentaire Philip K. Dick The Penultimate Truth (VO non sous-titrée) à commander directement chez l’éditeur, Kultur, ou encore amazon.com ou chercher sur eBay.

Comments

Philip K. Dick 1928 - 1982


Aujourd’hui c’est le quatre-vingtième anniversaire de Philip K. Dick.

Comments

1977, Philip K. Dick est à Metz

Juste une image.

Philip K. Dick à Metz

À commander directement chez l’éditeur, Kultur, ou encore Amazon.com ou chercher sur eBay. (attention je vous rappelle qu’il s’agit d’un DVD zone 1 uniquement, non sous-titréWinking.

Sur le même sujet lire :





Comments

Sleep Dealer

Voilà la bande-annonce (VOST) du film mexicain Sleep Dealer de Alex Rivera. Elle est suffisamment explicite par elle-même pour que vous compreniez combien je suis curieux de voir ce film.
Sur le même sujet, lire :
Comments

Sortie de Southland Tales en DVD

Southland Tales DVD
La sortie de Southland Tales en DVD est attendue avec impatience. Vraiment. Beaucoup. Il doit sortir en mars 2009.
Dans dix ans on s’engueulera parlera encore de ce film, je vous assure.
En tout cas voilà quelques informations supplémentaires sur le contenu du DVD francophone, outre le film dans son montage international :
  • La version du film inédite, présentée au festival de Cannes ;
  • Le commentaire audio du réalisateur, Richard Kelly ;
  • Des scènes coupées ;
  • Un documentaire suivant Richard Kelly à Cannes.
  • Le film sera disponible en DVD, DVD collector (youpi!) et Bluray (blueray? je ne sais jamais !)
Sur le même sujet, lire :
Comments

Philip K. Dick: The Penultimate Truth

Et voilà la bande-annonce du documentaire qui vient de sortir en DVD.



Alléchant, non ?


Sur le même sujet lire :
Comments

En ce mois de décembre

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Nous avons regardé quelques
maisons où a habité Philip K. Dick ;

- Nous avons revu
Adickted de Thomas Cazals;

- Et bien sûr nous avons évoqué la sortie du documentaire
Philip K. Dick: The Penultimate Truth.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Philip K. Dick: The Penultimate Truth

Philip K. Dick: The Penultimate Truth
Un nouveau documentaire consacré à Philip K. Dick vient de sortir en DVD (attention, zone 1 uniquement).

La nouvelle est d’importance quand on voit la liste des intervenants : Kleo Mini, Anne Dick, Tim Powers, Tessa Dick, KW Jeter, Ray Nelson, Gerald Ackerman et quelques autres ! Cela sonne comme quelque chose de mémorable, non ? En tout cas, cliquez sur l’image pour avoir un aperçu complet de la jaquette.

Je viens de passer commande... J’ai hâte !

Vous pouvez également télécharger un bref extrait, qui concerne la mise en situation du documentaire et non une interview d’un intervenant.

À commander directement chez l’éditeur, Kultur, ou encore amazon.com ou chercher sur eBay.


Comments

Adickted de Thomas Cazals

Et oui, nous n’avons toujours pas eu l’occasion de parler du documentaire de Thomas Cazals, Adickted, qui fut en son temps un sacré coup de tonnerre dickien (et qui fait maintenant les beaux jours des sites de partage de vidéos.)

Pour commencer une petite séance de révision :



Et maintenant, des commentaires ? Des souvenirs ?
Comments

10 façons d’assassiner notre planète

«- Horrible, dit-il. Des millions et des millions de morts. Les villes détruites, l'air pollué, et aucun espoir d'en réchapper. Aucun espoir, nulle part au monde.<br />Il se détourna et regarda encore une fois par la fenêtre, contemplant l'enfer.<br />Il songeait : «C'est donc ainsi que ça devait se passer... c'est donc ainsi que le monde meurt.»	<br /><br />Pollution, surpopulation, guerre atomique... nombreux sont les scénarios catastrophes qui pourraient mener la Terre à sa perte. Depuis longtemps, les grands noms de la science-fiction, de Philip K. Dick à Pierre Bordage, se sont essayés à l'exercice. Et si les hommes finissaient par assassiner leur planète... 10 façons d'imaginer le pire.<br /><br />Alain Grousset est né en 1956. Passionné très jeune par la bande dessinée et surtout par la science-fiction, il a été lecteur professionnel pour les éditions Fleuve Noir Anticipation, puis critique SF dans le magazine Lire. Il a été publié chez Nathan et Hachette. Il est le co auteur des Brigades Vertes (Tribal).<br /><br />Sébastien Pelon, né en 1976, est diplômé de l'école d'arts graphiques Duperré. Il vit à Paris.<br />10 façons d’assassiner notre planète

Vous le savez comme moi, il faut préparer les générations futures à la lecture de Philip K. Dick. Attaquons-les dès maintenant avec obstination et opiniâtreté.
Alors commençons, insidieusement, par offrir ce recueil de nouvelles dont la thématique est fort à propos dans l’air du temps : les désastres climatiques.
Et hop, voilà le fils de tata Josette qui commence à lire du PKD sans même se rendre compte de ce qu’il lui arrive...

(En plus la sélection des textes, de Robert Bloch à Pierre Bordage a l’air assez sympathique.)

(Et sans oublier que la nouvelle de Dick est « Le sacrifié » (Expendable, 1953) que l’on trouve dans le premier recueil de l’intégrale des nouvelles.)


Présentation de l’éditeur
«- Horrible, dit-il. Des millions et des millions de morts. Les villes détruites, l'air pollué, et aucun espoir d'en réchapper. Aucun espoir, nulle part au monde.
Il se détourna et regarda encore une fois par la fenêtre, contemplant l'enfer.
Il songeait : «C'est donc ainsi que ça devait se passer... c'est donc ainsi que le monde meurt.»

Pollution, surpopulation, guerre atomique... nombreux sont les scénarios catastrophes qui pourraient mener la Terre à sa perte. Depuis longtemps, les grands noms de la science-fiction, de Philip K. Dick à Pierre Bordage, se sont essayés à l'exercice. Et si les hommes finissaient par assassiner leur planète... 10 façons d'imaginer le pire.

Alain Grousset est né en 1956. Passionné très jeune par la bande dessinée et surtout par la science-fiction, il a été lecteur professionnel pour les éditions Fleuve Noir Anticipation, puis critique SF dans le magazine Lire. Il a été publié chez Nathan et Hachette. Il est le co auteur des Brigades Vertes (Tribal).

Voir le livre chez Amazon, Chapitre.com ou encore la Fnac.


Comments

Né quelque part

Philip Kindred Dick et sa sœur jumelle Jane Charlotte ont vu le jour avec six semaines d’avance le 16 décembre 1928.
L’accouchement eut lieu dans le nouvel appartement des Dick au 7812 Emerald Avenue à Chicago.


Agrandir le plan
Jane est morte le 26 janvier.


Comments

Dickien sur Twitter

Depuis la création du site, je me heurtais à deux difficultés, assez minuscules pour être agaçantes. D’une part il y avait toujours des bouts d’information sur la vie de dickien.fr qui occupaient inutilement certaines brèves, de l’autres se trouvaient les infos qui passaient à la trappe parce qu’elles n’étaient pas assez fortes ou intéressantes pour mériter un article.
J’ai résolu tout cela en créant la petite boite que vous pouvez trouver à droite : dickien sur twitter.
Ceux qui ont déjà un compte peuvent m’y suivre et connaissent déjà le principe de la chose.
Pour les autres, ma foi, jetez simplement un œil sur la petite boite, là, à droite.
Comments

1405, Cameo Lane, Fullerton, Californie

Laurent a découvert que l'un des appartements où vécut Philip K. Dick est en vente. Il s'agit du 1405, Cameo Lane, à Fullerton.
Voici à quoi ressemble la rue actuellement :

Agrandir le plan
Philip et Tessa habitaient l'appartement numéro 4 en 1974. Ce fut là qu'il vécut son expérience mystique dont nous parlerons bien un jour, ne serait-ce que pour établir une chronologie précise, si possible, des événements.
Voir ses lieux aujourd'hui me touche parce que cela rappelle que Dick n'est pas qu'une légende de papier ; cela replace l'homme dans un lieu et une histoire qui le rendent nettement plus réel.

L’annonce de mise en vente.
Comments

Lire Dick

Je lis ce billet et m’interroge. La connaissance des liens entre la biographie de l’auteur et son œuvre est-elle nécessaire à la bonne lecture du texte ? La question hante la critique depuis Sainte-Beuve, mène souvent à des dérives stupides, parfois à des analyses lumineuses.
Dans le cas de
Philip K. Dick, il est intéressant de noter que la confusion entre les deux, l’homme et l’œuvre, a commencé dès son vivant, je pense par exemple à ce qu’écrivait Harlan Ellison dans la préface de la nouvelle de Dick pour Dangereuses Visions (1967) « La Foi de nos pères » :

Ses expériences avec le L.S.D. et autre hallucinogènes, sans parler de stimulants du genre amphétamines, ont porté des fruits comme la nouvelle que vous allez lire une « vision dangereuse » parfaite.


Mais voilà que déjà on glisse, passant de la biographie au mythe, pour ne pas dire la légende.

Et vous quelle référence à
Dick le drogué, le fou, l’inadapté vous a le plus agacé ?
Comments

En ce mois de novembre

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Nous avons évoqué les sorties improbables de
Blade Runner 2 ;

- Et on a découvert que
Philip K. Dick avait eu le Prix Nobel de Littérature.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Los Cronocrimenes - Timecrime

timecrimes
Après un passage remarqué dans de nombreux festivals, le premier long-métrage de l’acteur, scénariste et réalisateur espagnol Nacho Vigalondo finira bien par arriver sur nos écrans. Ce petit budget témoigne encore une fois de la vitalité retrouvée du cinéma de genre espagnol.

Los Cronocrímenes nous permet de retrouver Karra Elejalde (déjà vu dans Action mutante de Alex de la Iglesia), Candela Fernandez, Bárbara Goenaga et Nacho Vigalondo lui-même dans le rôle d’un scientifique dépassé par les événements.

Un homme fait accidentellement un voyage dans le temps et se retrouve confronté à lui-même une heure auparavant. En cherchant à tout prix à réparer cette erreur et à revenir au présent, il va déclencher sans le vouloir une série de désastres irréparables...



Timothy Sexton, le scénariste des Fils de l'homme travaille sur le remake U.S., David Cronenberg est pressenti pour le réaliser.

Voir le site officiel, IMDB, le résumé provient de Allociné.

Lire la suite...
Comments

Quelques liens

blade runner logo
À tout seigneur tout honneur, le scénario d’Ubik écrit par Philip K. Dick est de nouveau disponible aux U.S.A. : UBIK: The Screenplay (la traduction française peut être commandée directement chez les Moutons Électriques) ;

blade runner logo
Les frais de port sont gratuits sur une sélection de titres chez
Abebooks.fr . À vous de fouiller pour trouver les bonnes affaires !

blade runner logo
Quelques prix intéressants chez eBay. Comme toujours avec le site d’enchère, pensez à comparer avec d’autres sites.
Comments

Les Voix de l'asphalte en poche

Si vous l’avez raté, si vous préférez une édition moins chère ou si simplement vous voulez l’avoir afin de compléter le rayon dickien de votre bibliothèque, sachez que Les Voix de l’asphalte va être édité en poche, chez 10/18, collection domaine étranger, en février 2009.
Il vous en coûtera alors
8,60 euros.

Sur le même sujet, lire :

Le Nobel de littérature pour Philip K. Dick

En cette fin de saison de prix et récompenses, il est temps de rappeler que certains mythes ont la peau tellement dure qu’ils semblent défier tous les appels à la raison.

Ainsi prenons le mythe « 
Philip K. Dick était un auteur maudit ». C’est faux. Il a pour la plus grande part de sa vie été un écrivain fauché, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

N’oublions pas que
PKD a reçu le prix Nobel de littérature en 1979 ! (Certes, il l’a obtenu dans une réalité parallèle, mais ce n’est pas rien quand même !)
Comments

Blade Runner 2... toujours

Ça vous a plus, vous en voulez encore ?

Quelques mots du scénariste
Travis Wright autour du projet Blade Runner 2. Le tout est considérablement inutile, aussi bien d’un point de vue cinéphilique que commercial et pourtant... pourtant... ils veulent le faire quand même.

Tout d'abord, John Glenn et moi-même avons été payés pour étudier les possibilités d'une suite et nous avons rédigé plusieurs pistes pour un Blade Runner 2, avec l'aide de Bud Yorkin. Mais nous ne sommes jamais passés à l'étape du scénario et il n'était pas prévu que cela devienne une affaire d'État. Travailler sur Blade Runner n'est pas une lubie, j'ai un contrat pour le prouver. Et comme John et moi avons été payés pour rédiger un scénario, je vais le faire en solo, avec ou sans la bénédiction de qui que ce soit. Que quelqu'un le lise ou s'en préoccupe, nous verrons bien.


Lire l’intégralité de l’interview chez
ecranlarge.com.

Sur le même sujet lire :




Comments

En ce mois d'octobre

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Nous avons continué à parler de
John Alan Simon au sujet de Radio Free Albemuth ;

- On a rigolé en pensant à
Blade Runner 2 ;

- Et on a découvert une
nouvelle photo de Philip K. Dick.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Blade Runner 2... encore

La suite de Blade Runner
Encore une nouvelle rumeur concernant une hypothétique suite du Blade Runner de Ridley Scott...

Cette fois, c’est le scénariste
Travis Wright qui s’y colle sans qu’on ne lui ait rien demandé. En effet lors d’une conférence de presse consacrée à Eagle Eye, il a annoncé avoir travaillé sur la suite de Blade Runner avec l’équipe de scénaristes du film... équipe qui a rapidement publié un communiqué déclarant qu’il n’en était rien !

Donc restons zen, aucun studio n’a pour l’instant avancé le moindre centime pour un tel projet et nous ne sommes qu’en présence d’un coup publicitaire.

La
précédente rumeur, pour ceux qui veulent suivre un feuilleton qui devrait durer quelques années.

Sur le même sujet lire :
Comments

Une nouvelle photo de Philip K. Dick

philip-k-dick-1979
Une nouvelle photo de Philip K. Dick vient d’apparaître sur notre page utilisant les ressources de flickr.com. À voir !

Je profite de l’occasion pour vous informer que j’ai un petit peu réorganisé la
bibliographie de Dick. De plus j’ai étendu le système de notation et de commentaires des pages des livres à celles des films. Profitez-en !

Enfin je termine sur une note plus personnelle en souhaitant la bienvenue à une toute jeune dickienne,
Iris, qui, si elle ne connaît pas encore les richesses de la bibliothèque familiale, fait la joie de ses parents (un conseil : penser à mettre les livres précieux hors de portée d’ici un an ou deux, je parle d’expérience.) Félicitations, je vous embrasse !


Comments

Utopiales & réseaux

nirvana
L’édition 2008 du festival des Utopiales (Nantes - 29 octobre au 2 novembre) a pour thème les réseaux.

Si la programmation définitive n’est pas encore connue, une partie de la
rétrospective cinématographique a été annoncée.

Quelques films dickiens ont retenu mon attention, avec le particulièrement remarquable
Nirvana de Gabriele Salvatores, avec Christophe Lambert. Vous en souvenez-vous ?

Le
site officiel du festival.
Comments

L'art du complot

Complots Capitaux
Une anthologie du complot !
Marilyn, JFK, Elvis, Claude François, Star Wars ou encore Philip K. Dick sont tour à tour évoqués à la sauce amère et paranoïaque du complot.

L’objet du recueil est simple : inviter de nombreux auteur à traiter des mythes et événements du XXe siècle à la lumière trouble de la conspiration.

Les nouvelles sont de qualités inégales, allant du sympathique au captivant, variant selon la maîtrise de la forme, la richesse de l’inspiration ou le traitement même de ce qu’est un complot. Ainsi certains vont du côté de l’Histoire (du 11 septembre à Neil Armstrong) tandis que d’autres s’intéressent aux morts de stars (regardez la couverture).

Les textes les plus réjouissants étant à mon goût ceux qui osent faire du complot une mythologie qui expliquent quasiment notre époque, dans la lignée de ce qu’avait pu proposer à un moment les X-Files.

Chez
Amazon ou Alapage .



Comments

Un an déjà

Cela fait un an !

En septembre 2007, je mettais en ligne le site
www.dickien.fr. Un an plus tard, le compteur de la page d’accueil atteint doucement les 10.000 visiteurs tandis que la fréquentation globale du site a dépassé les 12.000 visites.

Waouh. Pas mal.

Cette année a été riche. Je retiendrai bien sûr les extensions progressives du site, la manière dont il s’est développé doucement pour atteindre une forme presque conforme à mes souhaits, osant les interviews, faisant quelques erreurs et cherchant toujours à donner la parole aux lecteurs de
Philip K. Dick.

Mais je retiendrai surtout les nombreuses rencontres virtuelles qu’il a rendu possibles. Les simples mots d’encouragement comme les plus longues correspondances.

En un mot comme en cent,
merci à tous !

PS.: je pense bien sûr aux prochains aménagements. Des petits travaux sont prévus pour la bibliographie de
Philip K. Dick, je pense peut-être me débarrasser du forum, ou alors le faire évoluer vers quelque chose d’un peu plus convivial. Autrement dit, je crois avoir du travail pour la prochaine année.

Et certainement la suivante.
Comments

Liens du jour

L’actualité étant pour l’instant un peu morne, quelques liens dickiens :

blade runner logo
Un lot de onze romans de Philip K. Dick, en poche pour 1,50€ chez . Pour le prix, il ne faut certainement pas être regardant sur l’état ;

blade runner logo
Un article de Tessa Dick, Philip K. Dick’s Reality. À lire, avant de consulter cet article qui jette une perspective salutaire sur l’ensemble.
Comments

McG & Blade Runner

Harrison Ford dans Blade Runner
L’histoire bruisse sur le net. Il aura suffit d’une déclaration d’intention pour que les haches soient sorties et les quolibets fusent.

Il faut dire qu’il y a de quoi.

Quand
Variety a fait un portrait de Derek Anderson et Victor Kubicek (dans le cadre d’un dossier sur les jeunes producteurs à surveiller), ils ont demandé à McG (IMDB), réalisateur de leur production Terminator Salvation, ce qu’il pensait d’eux.

Il a déclaré espérer travailler de nouveau avec le duo dans un futur proche. Notant qu’il avait demandé à ceux qui travaillait sur son
Terminator de lire Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? il a déclaré que ce choix de film serait « a good one ».

Hum... Est-ce que quelqu’un peut lui rappeler que nous avons déjà un
Blade Runner adapté de ce roman ? (C’est un petit film sortie pendant les années quatre-vingts.)

Note : le contrat entre Halcyon et Electric Shepperds est très précis. Halcyon n’a pas à proprement parlé un contrat d’exclusivité sur les adaptations cinématographiques de Philip K. Dick. Leur contrat est un first-look deal. C’est-à-dire que pour les trois prochaines années, ils ont la priorité sur tous les projets d’adaptations de Dick ainsi que sur le développement de projets. Avec une réserve : ce droit de premier regard porte sur les textes qui n’ont pas déjà été adaptés auparavant.

Nous sommes sauvés.

Sur le même sujet lire :




Comments

En ce mois de septembre

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Bien sûr nous sommes très fiers de notre interview exclusive avec
John Alan Simon au sujet de Radio Free Albemuth ;

- On a évoqué la sortie en
DVD zone 2 de Southland Tales ;

- Mais aussi de celle de
ark City : Director's Cut">Dark City : The Director’s Cut.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Autour de Philip K. Dick

blade runner logo
Philip K. Dick a-t-il inventé le Kindle d’Amazon ? La question de la valeur prospective d’une texte de SF revient régulièrement. Comme je ne pense pas que Jules Verne ait inventé la télévision, vous connaissez mon opinion là-dessus. Merci à Gilles G. pour ce lien.

blade runner logo
Your Name Here a été projeté lors d’un festival canadien . Est-ce qu’un de nos lecteurs a pu le voir ? (Le festival des films du monde - Montréal)
Comments

Southland Tales en zone 2

Southland Tales DVD Z1
Nous avons longuement parlé du film de Richard Kelly Southland Tales. S’il n’a pas bénéficié d’une exploitation en salles en France, sa sortie en DVD risque de corriger cette méchante injustice.
Nous avons contacté l’éditeur, Wildside Video, qui nous a confirmé les points suivants :

- le DVD comprendra bien à la fois le montage sorti aux U.S.A. et la version originelle seulement montrée à Cannes ;

- Southland Tales doit être commercialisé début 2009.


Sur le même sujet lire :



Comments

Philip K. Dick's Owl

Tessa B. Dick vient de publier la première partie de son roman Philip K. Dick’s Owl. Attention, il s’agit d’une forme condensée, la version intégrale étant prévue pour 2009.

Elle y propose sa propre version de The Owl in daylight, roman que Dick n’écrira jamais.

PHILIP K. DICK’S OWL: Things Are Not As They Appear - The Owl in Daylight is Blind, As Philip K. Dick would have written it



Il est possible de l’acheter sous forme électronique, ou simplement de télécharger le premier chapitre, chez Bookhabit.com.

Sur le même sujet, lire :
Comments

Radio Free Albemuth

Phil dans Radio Free Albemuth
John Alan Simon nous parle de son travail autour de l’adaptation cinématographique de Radio Libre Albemuth.

L’entretien est exclusif, les photos inédites.

Notre interview avec John Alan Simon au sujet de Radio Free Albemuth.

For our English speaking readers, you may read our interview with John Alan Simon about Radio Free Albemuth, and leave comments bellow.


Sur le même sujet lire :
Comments

Ceci n'est pas une femme

Image-metrics
En 1891, le roi de Bohême, Von Ormstein, avait un problème. La splendide Irène Adler était en possession d’une photographie qui était la preuve de leur liaison. Le document était dangereux parce qu’il était irréfutable et incontestable. Seul Sherlock Holmes pouvait éviter alors un Scandale en Bohême.

Maintenant regardez cette vidéo. Regardez la bien jusqu’au bout !



Oui, nous sommes de plus en plus dans un monde dickien. Pour l’instant on ne peut corriger de manière photoréaliste qu’un visage. Mais ce n’est qu’une étape... Reste à savoir si elle est réjouissante ou non.

D’ailleurs est-ce que je vous ai parlé du robot dont le cerveau électronique reposait sur des neurones de rats ? Déprimant, ces premières générations beta de Nexus !

(Source) (le site de image-metrics)

Comments

Seek The Six

SeekTheSix
Le marketing viral consacré au remake du Prisonnier, l’inaltérable série culte de Patrick McGoohan, vient de commencer.

Faites le petit jeu sur Seek The Six (cherchez le six !) pour vous en rendre compte.

La série est avec Jim Cazeviel et Ian McKellen. Vous savez déjà qui est le prochain numéro 2.

Maintenant il reste à attendre pour savoir si on sera plus du côté de l’adaptation terrifiante de Chapeau melon ou du retour brillant du Doctor Who... Et non, ils ne tournent pas à Portmeirion !



Sur le même sujet, lire :
Comments

Tante May et Radio Free Albemuth

John Alan Simon nous informe que Rosemary Harris va être la voix du "Light Angel", c’est-à-dire le satellite SIVA dans Radio Free Albemuth.

Sa longue carrière (IMDB) et une nomination aux Oscars sont remarquables. Mais c’est son interprétation du personnage de Tante May dans la trilogie Spiderman de Sam Raimi qui l’a rendue célèbre !

Sur le même sujet lire :


Comments

Philip K. Dick et Disneyland

Philip K. Dick et Disneyland... Le vaste sujet !

PKD évoque longuement le parc d’attraction de Disney dans son essai de 1978 « Comment construire un univers qui ne tombe pas en morceaux au bout de deux jours » (disponible en France dans Si ce monde vous déplaît...)

En effet Dick vivait à proximité de Disneyland. Ray Nelson (avec lequel Dick écrivit un roman à quatre mains) se souvient d’une de ses dernières rencontres avec Dick. Il le raconte sans que l’on sache vraiment si cette conversation est imaginaire ou non, ce qui est certainement pour le mieux quand on se souvient. En tout cas il évoque Dick s’achetant un billet annuel avec les gains de Blade Runner.

Tessa Dick évoque également dans une interview une visite avortée à Disneyland, pour cause d’agoraphobie.

Elisabeth Antebi a tourné à Disneyland une partie des interventions de Philip Dick pour son documentaire Les Évadés du Futur.

Pour cela, on ne peut qu’imaginer qu’elle aurait la réaction d’un Dick découvrant une nouvelle attraction basée sur Le Roi des Elfes, la prochaine production Disney adaptée d’une de ses nouvelles !



Comments

Dark City : Director's Cut

Dark City en Z1
Maintenant que Dark City est sorti en Z1, nous avons quelques informations supplémentaires ce qu’a voulu faire Alex Proyas de la nouvelle version de son film de 1998.
En effet, les premières projections tests avaient été catastrophiques et le studio avait demandé au réalisateur de clarifier son propos.
Par conséquent une voix off avait été ajoutée et l’ordre de nombreuses scènes modifié afin d’expliquer le plus possible l’intrigue au spectateur.
Maintenant tout cela est gommé. Exit la voix off. La scène qui ouvrait la première version z a réintégré sa place originel. Des scènes ont été ajoutées, d’autres légèrement réduites.
Alex Proyas en a profité pour revoir un brin son montage et faire corriger quelques effets spéciaux.

Au total, 11 minutes de bonheur de plus.

Le film n’est actuellement disponible qu’en import (attention, il n’est pas sous-titré en français): ou encore chez amazon.com. Je ne sais pas quand il va bien pouvoir se décider à sortir en Z2 !


Sur le même sujet lire :
Comments

A formiga elétrica

Un court-métrage d’animation qui propose une adaptation assez intéressante de la nouvelle de Philip K. Dick « La fourmi électrique. »

Le propos est assez différent de celui de la nouvelle originale, et en change un peu la portée, mais la réalisation est plus qu’honnête !



Comments

Quelques travaux

Revenons sur les mises à jour du site :

- Le
moteur de recherche interne au site repose sur Google, et offre une autre façon d’explorer le site ;

- Les pages de
bibliographie de Philip K. Dick ont été revues et augmentées.

En effet il vous est maintenant possible de laisser votre propre
appréciation sur chaque livre, de commenter ce que d’autres ont pu écrire et enfin de laisser une note pour résumer votre opinion.

Le moteur que j’utilise pour ces commentaires me permet de lutter contre le spam et vous offre une grande liberté de manœuvres. De nombreuses options permettront des évolutions dans le futur.

Mon idée est d’offrir ainsi une forme de
guide de lecture évolutif, qui, à terme, permettra aux personnes qui découvrent Dick d’explorer ses œuvres tout en laissant aux experts la possibilité d’en parler !

Note : Je pense avoir oublier un ou deux textes. Il me reste encore quelques pages à rédiger. Ne pas hésiter à me les signaler. De même, pointer mes erreurs ou ce que qui, selon vous, manque encore.

Comme je le disais
, If you build it, they will come !
Comments

En ce mois d'août

Qu’avons-nous eu de notable le mois dernier ?

- On a parlé de
Philip K. Dick sur France Culture ;

-
PKD va être adapté en bande dessinée par Marvel.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Ubik

Émission très agréable par sa réalisation, commencer par la voix de Philip K. Dick était une très bonne idée. J’ai vraiment apprécié ce que j’ai pu entendre (il me reste encore à écouter toute la fin).

Je ne sais pas s’il est possible de mettre en ligne mon enregistrement. J’en doute. Si vous avez raté l’émission, me contacter.

En tout cas, qu’en avez-vous pensé ?

(re) Mise à jour : Le podcast de Ubik, Philip K. Dick est maintenant disponible !

Sur le même sujet lire :
Comments

Philip K. Dick chez Marvel

electric-ant
La nouvelle de Philip K. Dick, « La Fourmi électronique » va être adaptée en bande dessinée par David Mack (scénario) et Pascal Alixe (dessin). Le tout va être édité par Marvel aux U.S.A. en 2009.

À lire : une interview de David Mack où il expose la naissance du projet.

Rappelez-vous :
Isa Dick avait déclaré dans un entretien que le but de la fondation de Electric Shepperd était justement de gérer au mieux les futures adaptations. Deux films sont en projet, au moins un jeu vidéo et voici maintenant les comics... Une série TV qui serait une anthologie de nouvelles serait également dans les tuyaux.

Quelques liens
- Les BD de David Mack publiées en France ;
- Les BD de Pascal Alixe publiées en France
-
L’annonce officielle.


Comments

Un entretien avec Syd Mead

Syd Mead est l’homme derrière la création visuelle du monde rétro-futuriste de Blade Runner, le chef-d’œuvre de Ridley Scott.

Il revient ici sur son travail, les différents débuts envisagés pour le film, les raisons de ses choix graphiques, etc.




Le tout forme un complément aux monumentaux suppléments de
Blade Runner : The Final Cut.

Sur le même sujet lire :

(Merci à Laurent)


Comments

Des souvenirs de Dick sur eBay

oho-philip-dick
Tessa Dick, qui connaît de sérieuses difficultés financières, doit se résoudre à se séparer de quelques objets qui appartenaient à Philip K. Dick.

Elle les a mis en vente sur eBay :

- la poterie
qui se trouve dans Deus Irae, SIVA, ou encore l’Exégèse ;
-
;
- et enfin
.
Comments

Un livre, un culte : Ubik de Philip K. Dick

Une émission consacrée à Ubik sur France Culture, lundi 21 Juillet 2008 à 16 h.

J’ai cherché un peu pour voir si cela allait être
podcasté, comme ils disent dans le poste mais n’ai rien trouvé. Quelqu’un a eu plus de chance que moi ?

La présentation de l’émission :

UN LIVRE, UN CULTE


Ubik / Philip K Dick (Publication française aux Editions Robert Laffont)

Un livre, un culte se consacre à l'histoire et à la trajectoire de romans contemporains au principe toxique, addictifs, devenus cultes auprès de leur lecteur.
Qu'une oeuvre littéraire suscite une fascination particulière chez le lecteur ne choque personne. Mais qu'un roman suscite par ses seules vertus des passions d'une ampleur telle qu'elles créent chez celui s'y plonge vénération, obsession, addiction, phénomène d'identification, sentiment d'appartenance à une « communauté » ou à une « confrérie », voire un bouleversement comportemental, est une manifestation plus rare et fascinante.
À travers une série de cinq volets, ce programme contera la trajectoire de cinq ouvrages de natures littéraires différentes, mais exerçant toutes un pouvoir de fascination sur le lecteur qui s'y plonge :
Sous le volcan de Malcolm Lowry, L'homme-dé de Luke Rhinehart, La maison des feuilles de Mark Z. Danielewski, Ubik de Philip K. Dick et Millenium de Stieg Larsson.
Autant d'oeuvres littéraires invitant le lecteur dans un monde haletant, aux contours vénéneux et qui possèdent un caractère étrange, fantastique, toxique. Faisant toujours l'objet d'une vénération passionnée de la part des lecteurs, ces ouvrages seront racontés, disséqués et commentés à travers un ensemble d'émissions mêlant interviews, lectures, documents d'archives et sources issues de l'internet.
Au final, il s'agira de dresser un état des lieux au plus juste de la fascination exercée par cinq « oeuvres monde » sur leur lectorat et de mesurer leur impact sur la littérature contemporaine comme sur notre société.

Réalisation :
Christine Berlamont

Sur le même sujet lire :

(merci à Raphaël)

Comments

Une photo inédite de Philip K. Dick

Tessa Dick continue à offrir des photos inédites de Philip K. Dick. Après celles qui ont servi à illustrer notre interview avec elle, nous avons maintenant une nouvelle issue de la série dite du Rozz Tox T-shirt.
Comments

La habitación contigua

Un court-métrage espagnol assez réussi, réalisé par Daniel Romero et Raúl Garán. Vous pouvez le voir ici en VO, avec des sous-titres anglais.

Philip K. Dick est cité dans les remerciements.

Comments

Thomas Pynchon - Contre-Jour

thomas-pynchon
Il y a peu d’auteurs contemporains dont l’annonce de la parution d’un nouveau livre me remplit d’impatience tout en me donnant envie d’en relire un. Thomas Pynchon fait définitivement partie du nombre.

Il doit sortir en septembre, au Seuil.

Voici un extrait du communiqué de presse :

Avec ce roman planétaire et foisonnant qui débute par l’Exposition universelle de Chicago, en 1893, pour s’achever au lendemain de la Première Guerre mondiale, à Paris, Pynchon réussit son œuvre la plus ambitieuse et la plus émouvante. S’attachant à dépeindre aussi bien les luttes anarchistes dans l’Ouest américain que la Venise du tournant du siècle, les enjeux ferroviaires d’une Europe sur le point de basculer dans un conflit généralisé, les mystères de l’Orient mythique ou les frasques de la révolution mexicaine, l’auteur déploie une galerie de personnages de roman-feuilleton en perpétuelle expansion – jeunes aéronautes, espions fourbes, savants fous, prestidigitateurs, amateurs de drogue, etc. –, tous embringués dans des mésaventures dignes des Marx Brothers.Empruntant avec jubilation à tous les genres – fantastique, espionnage, aventure, western, gaudriole –, rythmé par des incursions dans des temps et des mondes parallèles, écrit dans une langue tour à tour drolatique et poignante, savante et gourmande, Contre-jour s’impose comme une épopée toute tendue vers la grâce.


Thomas Pynchon, un auteur dickien ?


Le rapprochement entre Pynchon et Dick est une évidence à mes yeux. Bizarre, humour, paranoïa, mélange des genres et épuisement du lecteur sont les quelques points communs qui me viennent à l’esprit.

Si quelques-uns d’entre vous sont disposés à parler un peu de Pynchon, je suis plus qu’intéressé par votre opinion.

(Par contre il faudrait que quelqu’un dise aux gars du Seuil que cela fait longtemps que science-fiction n’est plus un mot sale.)

Sur le même sujet, lire :

Comments

Screamers 2

screamers
Comme je vous parlerai bientôt de Screamers (Christian Duguay, 1996, IMDB), je découvre avec l’horreur et la stupéfaction de rigueur que la suite a été plus ou moins tournée cette année.

J’ai un souvenir assez agréable du premier. Cela fait au moins dix ans que je ne l’ai pas revu. Fauché mais sympathique, une série B honnête, ce qui est à mes yeux le principal.

Réalisé par Sheldon Wilson, avec Tim Rozon, Greg Bryk et Gina Holden, tourné au Canada et actuellement en post-production, le film devrait sortir (directement en DVD ?) en 2009.

Le résumé ? Alors que l’on pensait que les Screamers avaient tous été détruits, un groupe d’explorateurs découvre sur Sirius 6-B que des humains ont survécu à la première attaque et que maintenant les Screamers sont capables de prendre n’importe quelle apparence.

Vous avez hâte, maintenant, non ?

Comments

Bernard Werber, PKD & Blade Runner

On m’informe que Bernard Werber a écrit quelques mots sur son blog autour de Blade Runner.

J’ai revu le coffret de Blade Runner. La meilleure version est sans aucun doute la version des producteurs de 1982 avec la voix off qui explique tout. La version réalisateur cut est beaucoup moins philosophique.

Si je comprends et partage en partie, par nostalgie, ce qu’il écrit sur la version de 1982, je ne comprends pas du tout ce qu’il entend dans sa deuxième phrase.
Tout le travail de Ridley Scott me semble aller, bien au contraire, vers un effacement du polar à la Chandler pour tendre vers quelque chose de beaucoup plus subtil et riche.

Non ?

Sur le même sujet lire :


Comments

The Past Inside The Future - A Tribute To Philip K. Dick

The-Past-Inside-The-Future-Dick
Un album de musique électronique consacré à Philip K. Dick.

Le tout est surprenant pour des oreilles aussi novices que les miennes.

Vous pouvez le télécharger chez bruit.at (licence Creative Commons).

Des opinions ou des érudits pour commenter ?

Comments

For our english speaking readers

Even if dickien.fr is in French, we offer a few pages in English :

- An interview of
John Alan Simon about the movie Radio Free Albemuth that was conducted in 1999 ;

- An interview of
Anne Mini, about A Family Darkly ;

- An interview of
Tony Grisoni, screenwriter of The Owl in Daylight ;

- An interview of
Tessa Dick.

You can also explore our different
image galleries about Philip K. Dick. or have a look a our Philip K. Dick’s quotes page.
Comments

En ce mois de juillet

De quoi avons-nous parlé le mois dernier ?

- Notre entretien avec Tessa Dick a été un temps fort ;

- D’ailleurs Mme Dick intervient sur le site au sujet de The Owl In Daylight ;

- Nous avons évoqué le retour de la série Le Prisonnier, le film Your Name Here et bien d’autres choses !


Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Liens du jour

blade runner logo
Le final cut de Blade Runner a été diffusé par France 2 dimanche soir.


blade runner logo
Le blog totaldickhead a mis en ligne une interview de Philip K. Dick parue dans les années quatre-vingts. À lire de toute urgence !
Mise à jour : Henri nous précise que l’interview date en fait de 1974 (quelle année !). De nombreuses autres sont disponibles, jetez un œil !

blade runner logo
La jeune fille au cheveux noirs met en vente l’ensemble de sa correspondance avec PKD. Il s’agit de , oui, celle de La Fille aux cheveux noirs ! Lisez le dossier complet qu’elle a écrit. Je pense que vous retrouverez Linda bientôt dans ces pages.

blade runner logo
Tessa Dick fréquente le site. Est-ce que vous avez remarqué les quelques lignes de sa version de The Owl in Daylight ?
Comments

Un entretien avec Tessa Dick

Tessa Dick est la cinquième et dernière femme de Philip K. Dick. Ils se sont mariés en 1973 et elle fut le témoin privilégié des événements de février 1974, quand Dick vécut une série d’épiphanies religieuses.

Elle a eu la gentillesse de répondre à nos questions à l’occasion. La traduction française n’est pas encore finalisée. Je vous posterai sous peu une première version. En attendant, vous pouvez tout de même consulter la version originale.

For our English speaking readers, here is your version of our interview with Tessa Dick.

Sur le même sujet, lire :


Comments

Tessa Dick & The Owl in Daylight

Tessa Dick parle de The Owl in Daylight chez sffmedia.com. En deux mots, elle craint que le film a venir ne soit pas à la hauteur du projet.
Mieux, elle propose d’écrire le roman que Dick envisageait de faire. Elle affirme :

I have studied Goethe's Faust and Dante's Divine Comedy, and Phil explained to me in detail how they relate to the theme of his novel. It is simply a matter of sitting down and typing it, if anybody asks me to do so.


Notre propre interview avec Tessa sera en ligne sous peu.
En attendant, elle intervient depuis quelques temps sur le site au sujet de The Owl in Daylight. N’hésitez pas à prendre part à la conversation, in english, please.


Sur le même sujet, lire :


Comments

Radio Libre Albemuth

rfa
Revenons brièvement sur la naissance de Radio Libre Albemuth pour les distraits. Le roman, initialement intitulé Valisystem A (ou encore To Scare the Dead) était conçu comme un prolongement de Coulez mes larmes, dit le policier. En effet, il en reprend et développe la description d'une société américaine totalitaire. Mais le texte dépasse la simple notion de suite rapidement.
Refusé en 1976, l'éditeur demande trop de modifications, Dick s'embarque immédiatement dans ce qui sera certainement son ultime chef-d'oeuvre : SIVA dont Radio Libre Albemuth n'est finalement que la matrice ou, comme le dit joliment l’édition française, un prélude. D’ailleurs le roman se retrouve condensé dans SIVA sous la forme du film que les personnages vont voir. Nous parlerons bien un jour de la mise en abyme chez Dick, alors n’allons pas trop loin.
Dick donnera le manuscrit abandonné à son ami Tim Powers. Il ne sera publié qu'en 1985, de façon posthume.
Relire le livre aujourd'hui est une expérience étonnante. Parce que la lecture se trouve rapidement contaminée par les souvenirs de
SIVA ou encore par la connaissance de la vie de Dick. Ensuite parce que le roman tient parfaitement la route en lui-même.

Radio Libre Albemuth


La première partie est intitulée ‘PHIL’.
PKD en est le narrateur.Il raconte l’histoire de Nicholas Brady. Ce dernier travaille à Berkeley, dans une Amérique uchronique gouvernée par un incompétent ultra-conservateur en lutte avec une organisation clandestine, Aramchek. Le président Ferris F. Fremont est un avatar grotesque et montrueux de Joseph McCarthy et Richard Nixon, celui que ses initiales désigne comme l’Antechrist (FFF=666 !). Brady vivote sans réellement nuire à personne. Jusqu’au jour où un certain rayon rose le frappe et l’amène à entrer en contact avec une entité extra-terrestre bienveillante, SIVA, qui communique avec lui depuis les étoiles.
La deuxième partie est intitulée ‘NICHOLAS’ et voit une bascule de narrateur.
Brady prend désormais la parole alors que le récit se concentre autour de la lutte contre le pouvoir totalitaire de Ferris F. Fremont et que l’uchronie prend tout son sens.

radio-libre-albemuth-folio
Largement autobiographique, nous voyons poindre ici de nombreuses préoccupations propres à la dernières période de Dick. Les principales étapes de la crises de 1974 sont évoquées (lire à ce sujet la bande dessinée de R. Crumb The Religious Experience of Philip K. Dick). Dick a choisi de diviser cette expérience sur ces deux personnages. L’un écrivain de science-fiction, l’autre celui qu’il aurait pu devenir s’il avait continué à vendre des disques à Berkeley. Le dialogue entre les deux vise ainsi à faire émerger une compréhension de ce qu’est SIVA. Nous voyons transposé ici de manière romanesque le dialogue que Dick menait avec lui-même dans son Exégèse, avec ses correspondants ou ses proches.
En effet l’interrogation ne porte plus sur la nature de l’humain mais sur le rapport avec le divin et la transcendance. La paranoia, la question sur la nature même de notre réel poussent toutes dans une direction mystique et aboutissent même dans une éthique de la résistance.

Beaucoup jugent le roman comme mineur, parce que publié de manière posthume, parce qu’en partie inachevé, parce que souvent confus et ne possédant pas le brio de
SIVA. Je ne partage pas cet avis. J’aime son efficacité, son humour et la vivacité avec laquelle l’intrigue progresse.

Consulter la fiche du livre.

Acheter Radio Libre Albemuth, chez Alapage, Amazon ou !


Sur le même sujet lire :
Comments

Liens du jour

blade runner logo
L’article de Terence Mckenna « I Understand Philip K. Dick » est en ligne. Il s’agit de la postface de In Pursuit of Valis: Selections from the Exegesis ( / Commander ce livre sur Abebooks.fr )

blade runner logo
Et on peut trouver le jeu Ubik chez Priceminister. (voir le forum pour ceux qui veulent le faire tourner sur une machine récente).
Comments

6000

6000
Mince de mince.
Alors voilà pour le bilan du premier semestre.
Le compteur de la page d’accueil offre un petit chiffre tout rond et symboliquement plaisant.
Le site est encore très jeune, il évolue tout doucement et commence même à s’orienter lentement vers ce que je voudrais qu’il soit.
La progression de la fréquentation est constante. Nous atteignons régulièrement la cinquantaine de visiteurs uniques par jour.

Pour les amateurs de chiffres :
- 7136 visites (et oui des gens ne passent pas tous par la page d’accueil) ;
- 14630 pages vues ;
- 66,4 % de windows, 25,27% de mac et 0,08% de iPhone ;
- les pages les plus fréquentées sont l’interview de Tony Grisoni in english, celle d’Anne Mini et le forum.

Pour fêter cela ouvrons officiellement une page consacrée aux romans, nouvelles et essais de Philip K. Dick et continuons toujours les travaux en cours sur les films adaptés de Dick.

Mise à jour : Et bien le site vient de connaître sa première attaque. Elle a porté sur le livre d’or qui s’est retrouvé envahi de spam. J’ai préféré supprimer la page dans un premier temps avant de trouver une solution.
Comments

Le Testament du docteur M

testament-docteur-M
Premier volume d’une trilogie, Le testament du docteur M, Tome 1 : Les araignées est une histoire policière qui se déroule à Paris alors qu’un amnésique s’échappe d’une mystérieuse clinique psychiatrique. Il possède un bout de pellicule d’une scène inédite du Docteur Mabuse de Fritz Lang et part en quête de lui-même alors que les meurtres s’accumulent autour de lui.
La figure du docteur Mabuse liée à l’œuvre phénoménale de Fritz Lang (et par extension du père du Mabuse romanesque : Norbert Jacques) a de quoi attirer l’attention...
Bien sûr il s’agit d’un premier volume qui pose plus l’intrigue et les personnages qu’il ne plonge dans le cœur du propos. Je me demande dans quelle direction va évoluer la série, du plus banal (les films de Fritz Lang dénoncent une réalité criminelle) au plus intéressant (mêlant fiction et réalité, cinéma et réel).
Une chose est certaine : j’attends la suite.

Scénariste : Jean-Pierre PECAU
Dessinateur : Sébastien DAMOUR
Coloriste : Vincent FROISSARD
Éditeur : DELCOURT



Comments

Your Name Here

Voilà l’affiche de Your Name Here. Si. Là. Juste derrière Traci Lord. (Désolé pour la pub sous l’image, mais ce n’est pas une photo libre de droits et c’est le seul moyen pour la reproduire ici.)

2008 CineVegas Film Festival - Day 2
Image details: 2008 CineVegas Film Festival - Day 2 served by picapp.com


Et pour ceux qui l’ont ratée, la bande-annonce :

YOUR NAME HERE TRAILER


« Your Name Here » tries to turn the tragedies of Phillip K. Dick’s life into a bizarre “Pee Wee’s Big Adventure” meets “Memento” freak show. It’s not an awe-inspiring celebration of his art like “Ed Wood,” “The People vs. Larry Flynt” or “Man on the Moon.” It’s laughing at him, not with him, and comes off twisted and pretty damn sick if you ask me.


Ceci provient d’une critique assassine du film. L’impression générale semble être celle d’un film embarassant.
Comments

Le retour du Prisonnier

The Prisoner
La rumeur courrait depuis quelques années. Le Prisonnier est de retour sur le petit écran. Sir Ian McKellen (IMDB, Allociné) sera un autre N°2 tandis que le très intense James Caviezel (IMDB, Allociné) reprendra le rôle du n°6. Le tout durera six épisodes avec un premier tour de manivelle prévu pour début août.

Alors bien sûr, quand je découvre cela, je suis tout chose. Pour tout vous dire, à dix-neuf ans, je travaillais tout un été pour me rendre quelques jours à Portmeirion !

Je demande comment il est possible de s’attaquer à un tel chef-d’œuvre sans tomber dans la redite ou la citation vaine. Refaire Le Prisonnier aujourd’hui me semble incongru. La série originale tire sa force dans le dépassement du cadre qui l’a vu naître. Les 60s. La Guerre Froide. Les mouvements contestataires. Ainsi le héros sans identité devait définir son ennemi non plus en termes d’Est et Ouest ; la peur de la perte de soi prenait alors un tout autre sens qu’une invasion communiste. Cela débouchait - dans un retournement narratif magistral - sur une interrogation sur la nature même de l’homme occidental moderne en tant qu’être social.

La série fut un échec commercial absolu, un OVNI télévisuel qui cristallisait toute la rage créative de Patrick McGoohan. Et qui, comme toutes les œuvres majeures dépassait les intentions initiales de son créateur.

Et ils veulent faire en faire la suite ? J’ai bien peur que cela ne soit que du Lost matiné de X-Files.

En attendant, nous avons une belle édition en DVD : Le prisonnier : l'intégrale .

(source)


Sur le même sujet, lire :

Comments

Liens du jour

blade runner logo
À tout seigneur tout honneur, un livre que j’avais cherché frénétiquement avant de parvenir à mettre enfin la main dessus, le fameux ;

blade runner logo
Le premier volume de Dick publié par la Library of America est un bestseller ! Déjà 23750 exemplaires vendus tandis que les précommandes pour le volume 2 explosent.
Four Novels of the 60s (ou encore Philip K. Dick: Four Novels of the 1960s)
Comments

The Man In The High Castle



Rien à dire de plus, hein ? (Si : merci Gilles pour le lien !)
Comments

Your Name Here

your-name-here
Nous avons parlé à de multiples reprises de Your Name Here, généralement avec un soupçon d’inquiétude dans la voix quant à la nature exacte de ce film et de ses connexions avec la biographie de Philip K. Dick.
Le film est projeté cette semaine lors d’un festival américain : Cinevegas.
Le site du festival offre tout d’abord une interview assez quelconque avec le réalisateur Matthew Wilder.
Mais en prenant la peine de fouiller un peu, on trouve aussi la bande annonce de Your Name Here (cherchez la mention « video » et cliquez). Le montage frénétique reprend celui de la bande annonce de Orange mécanique et je me demande bien pourquoi.

Alors ? Êtes-vous convaincus ?
Comments

Une soirée avec Dick

dick-and-friends
Petite trouvaille pour ceux qui ne consultent pas régulièrement les galeries de photos consacrées à Philip K. Dick. Une photo d’une soirée entre amis, en 1978, avec Philip K. Dick, Nicole Panter, KW Jeter et Gary Panter vient juste d’apparaître !

(Pour les curieux : les galeries issues de flickr sont générées en temps réel en fonction des tags des photos postées. Elles sont utilisées ici en accord avec la charte et l’API de flickr. Elles évoluent ainsi constamment. Ainsi la page consacrée à Blade Runner a récemment vu passer une belle série de photos consacrées au Bradbury building et montre maintenant surtout une série de photos de poupées bladerunneriennes ! Je vous rappelle qu’il vous est également possible de participer à la galerie des dickiens.)


Comments

S. Darko

s-darko
Comptez les films pour lesquels vous n’êtes pas prêt à payer un centime pour les voir sur un grand écran...
Je place sans problème dans ma liste la suite du mémorable
Donnie Darko de RichardSouthland Tales Kelly.
Et pourtant c’est bien ce film improbable qu’Hollywood, dans son infinie sagesse, est en train de nous concocter.
Daveigh Chase reprend son rôle de la sœur de ce pauvre Donnie épaulée par Elizabeth Berkley (Sauvé par le gong, Showgirls).
Le tout est réalisé par
Chris Fisher. Sa filmographie parle pour lui, c’est tout dire.

P.S.: comme de bien entendu, Richard Kelly n’a rien à voir, de près comme de loin, avec cette suite.
Comments

La librairie Ys

librairie-ys
La Librairie Ys vient d’ouvrir ses portes virtuelles. On doit saluer l’événement.

La Librairie Ys est une librairie exclusivement en ligne qui propose des livres d'occasion, rares, épuisés et de collection, relevant du domaine de l'imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique, etc.

J’y suis allé traîner un peu histoire de fouiller un brin. Le stock inital est assez conséquent.

Et j’ai rapidement découvert le rayon, assez riche en occasions, consacré à
Philip K. Dick.
Comments

En ce mois de juin

Le mois dernier fut particulièrement riche. Ainsi nous avions :
- Nous avons parlé un peu de
Blade Runner et de Dark City ;
- Nous avons commencé à nous intéresser au film
Ubik.
- Notre entretien avec
Tony Grisoni sur The Owl in Daylight a été un grand moment (english page of Tony Grisoni’s The Owl in Daylight) ;
- La pages des
citations de Philip K. Dick a été lancée et fonctionne bien grâce à tous les participants.

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles précédents sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Blade Runner sur iTunes

On peut trouver sur iTunes toute une série de podcast gratuits publiés lors de la sortie en DVD de Blade Runner : The Final Cut.

Cela me rappelle qu’il y a toujours quantité de livres audio consacrés à Philip K. Dick et qu’il faudra bien en faire le tour.


Mise à jour : Voilà la liste des livres audio disponibles sur iTunes (France): Philip K. Dick sur iTunes.

Philip K. Dick



Sur le même sujet lire :



Comments

Quelques liens

blade runner logo
L’équipe de 1secondfilm.com est passée par le tournage du film de John Alan Simon, Radio Free Albemuth le premier jour de leur périple. (En fait, ils sont plus passés par la cafétaria que par le plateau.)

blade runner logo
Le blog totaldickhead revient sur le 707 Hacienda Way en photos. La maison du coffre-fort ouvert à la dynamite et élément paranoïaque clé a une place toute particulière dans l’oeuvre et la biographie de Phil Dick. On évoque d’ailleurs le site Philip K. Dick slept here qui en quelques photos vous raconte une vie...
Comments

En travaux

Avant de publier la prochaine nouvelle, je me lance inconsidérement dans quelques mises à jour et autre travail sur le code du site.

Pardonnez par avance les quelques erreurs qui ne manqueront pas de surgir (je me connais).
Comments

De nouvelles adaptations ludiques

À l'occasion de l'annonce de la mise en chantier du film Ubik, The Guardian s'intéresse un peu plus en détails à Halcyon Company. Cette dernière a non seulement acquis les droits de toutes les prochaines adaptations de Philip K. Dick mais aussi ceux de la licence Terminator. Pour une compagnie indépendante, le programme est particulièrement ambitieux.

La dernière phrase de l'article nous concerne tout particulièrement :

The early plans include two movies, a major animation and two games based on Dick's work.


Les deux films ? Au moins Ubik... mais l'autre ? Le film d'animation est évidemment King of the Elves. En ce qui concerne l'annonce de deux jeux vidéos, je reste plus dubitatif quand je pense à un traitement d'un roman de Dick façon Halo. Mais je fais certainement du mauvais esprit.

(merci à Sarouken pour avoir posté cette info sur le forum.)

Sur le même sujet lire :
Comments

Tout est possible

Dès fois, il est des choses que l'on en croit pas envisageables. Peut-être parce que l'on manque d'imagination, ou que l'on est par trop raisonnable.

En tout cas, ils l'ont fait : le manteau de Deckard ! Et le parapluie !
Comments

Dark City - le contenu du DVD BluRay

Nous en savons maintenant un petit peu plus sur le contenu de Dark City en BluRay (édition américaine). Bien sûr on ignore tout encore du contenu d'une éventuelle édition française.
En l'état, cela fait particulièrement envie.

* All New Director’s Cut and Original Theatrical Cut of the film
* 1080P 2.35:1 Widescreen
* English 7.1 DTS-HD Master Audio
* English SDH and Spanish subtitles
* Documentaries: Introduction by Alex Proyas, Memories of Shell Beach (Making Of), Architecture of Dreams
* Production Gallery
* Text Essays
* Neil Gaiman Review of Dark City
* Director’s Cut Fact Track
* Theatrical Trailer
* Multiple Audio Commentary tracks featuring director Alex Proyas, writers Lem Dobbs and David S. Goyer, director of photography Dariusz Wolski, production designer Patrick Tatopoulos and film critic Roger Ebert

Le film n’est actuellement disponible qu’en import (attention, il n’est pas sous-titré en français): ou encore chez amazon.com.

Sur le même sujet lire :

(source)

Comments

Les prochaines interviews

radio-free-albemuth-panther
Sur une suggestion de Gilles G., je vous ouvre les portes de dickien.fr !

En effet nous avons deux interviews sur le feu : l'une de Tessa B. Dick et l'autre de John Alan Simon. Et je vous propose de participer !

Pour ce faire, il vous suffit d'utiliser les commentaires ci-dessous, en précisant seulement à qui la question est adressée.

Tessa B. Dick est la cinquième femme de Philip K. Dick. Elle l'a rencontré en 1972. Ils divorcent en 1976. Ils ont un enfant, Christopher. Elle accompagne Dick durant tous les événements de 1974. Et je suis sûr que vous avez des questions à lui poser !

John Alan Simon est le réalisateur de Radio Free Albemuth. Nous avions fait une interview de lui il y a bientôt dix ans, alors qu'il tentait déjà de monter le projet. Aujourd'hui le montage du film est enfin terminé ; la musique et les effets spéciaux sont en train d'être finalisés. Et je suis sûr que vous avez des questions à lui poser.

Sur le même sujet lire :
Comments

Ubik The Movie

D'après Variety, vient d'être annoncé à Cannes le lancement de la production de Ubik, le film.
Produit par Hengameh Panahi pour Celluloid Dreams et Isa Dick Hackett, qui dirige Electric Shepherd Prods. La production est prévu pour le début 2009.

De cette dernière nous avons la citation de rigueur.

Our dad very much wanted this novel to be reimagined in this way and we are happy to be partnering with Celluloid Dreams, whose overall vision and appreciation of the material is consistent with our own.


Qu'est-ce qui vous fait le plus peur en attendant cette adaptation ? Les commentaires sont ouverts !

Mise à jour : Voilà le communiqué officiel de Electric Sheperds.


Sur le même sujet lire :



Comments

Un nouveau documentaire sur Philip K. Dick

word-this-week-dick
L'émission canadienne The Word This Week a consacré l'année dernière un numéro à Philip K. Dick avec parmi les intervenants Minister Faust, Jonathan Lethem, Chris Miller, Mark Askwith, Winona Ryder, Michael Bishop, Richard Linklater ou encore William Gibson. Le tout est maintenant sur Youtube.

Les vidéos sont par conséquent juste après le lien. Lire la suite...
Comments

Un entretien avec Tony Grisoni

Tony-Grisoni-NICK-HEAF
Quand nous avons appris la création de Electric Shepherd, la branche media du Philip K. Dick Estate, nous avions été impressionnés par le nombre de projets annoncés. Le plus avancé était certainement celui d'un long métrage : The Owl in Daylight.
Vous connaissez l'histoire : Dick est mort avant d'avoir jamais pu commencer à écrire ce roman. Il n'en existe que des bribes dans des interviews ou des souvenirs de proches.
Le film est bel et bien en route : Paul Giamatti (IMDB) coproduit et jouera le rôle Dick.

Voici notre entretien exclusif avec le scénariste de The Owl in Daylight : Tony Grisoni.

You can read the English version of our interview with Tony Grisoni about The Owl in Daylight.


Sur le même sujet lire :



Comments

En ce mois de mai

blade runner logo
Vous voulez vivre dans le Los Angeles de 2019 tel que l'a montré Blade Runner ? Cela sera un jour possible et c'est une horreur.

blade runner logo
Alanis Morissette a parlé un peu de Radio Free Albemuth dans une conférence de presse récente.
Comments

Beyond Lies the Wub

planet_stories_dick
Les Selected Shorts (organisés par la Public Radio International) donnent l'occasion à des acteurs de lire des nouvelles devant un public. Dans la sélection de Art Spiegelman et de sa femme Françoise Mouly (du New Yorker) se trouve une nouvelle de Dick : 'Beyond Lies the Wub' (sa première nouvelle commerciale publiée en 1952, traduite en France sous le titre 'Où se niche le Wub').

Le texte est lu par Denis O’Hare et est présenté par Spiegelman lui-même.

Le fichier audio est disponible en téléchargement ; vous pouvez aussi consulter l'intégralité du podcast de l'événement.

(source)

Comments

La barbe de Philip K. Dick

Le blog étasunien totaldickhead a publié une nouvelle photo inédite de Philip K. Dick.

Il en avait déjà publié d'autres, toutes d'Anne Dick, troisième femme de PKD.



Comments

Les meilleurs livres

Voilà un marronnier et c'est le Daily Télégraph qui s'y colle : il s'agit du classement des 110 meilleurs romans jamais écrits.
Avant de cliquer sur le lien, choisissez votre roman de Philip K. Dick et... préparez-vous à être étonnés !

Alors autant voir ce que nous avons à vous proposer : quel est le meilleur roman de Philip K. Dick ?


Comments

Citation(s) de Philip K. Dick

Toujours en suivant mon principe du If you build it, they will come, j'ai monté une petite page dédiée aux citations de Philip K. Dick.

À vous d'enrichir la base, il n'y a qu'un bouton à cliquer...
Comments

Dimension Philip K. Dick

dimendick
Rivière Blanche publie enfin son anthologie de nouvelles hommages.

L'anthologie est dirigée par Richard Comballot.

Son titre est Dimension Philip K. Dick.

Son prix est de 17 € (+3 € pour les frais de port, paiement par chèque ou Paypal).

Voici le sommaire :

• Bruno LECIGNE / Le Dieu venu du néant
• Jean-Pierre HUBERT / Substance 82
• Pierre STOLZE / Glissement de temps sur Manhattan
• Daniel WALTHER / Les Oubliettes du Haut-Château
• Xavier MAUMÉJEAN / Mauvaises nouvelles d’avant-demain
• Richard CANAL / Les Clones rêvent-ils de Dolly ?
• Alain DARTEVELLE / Fictif K. Dick
• Laurent QUEYSSI / 707, Hacienda Way
• Jean-Pierre VERNAY / Parce que mon Nom est légion
• Philippe CURVAL / Malédicktion
• Johan HELIOT / La dernière Valse de Philip K.
• Alain DARTEVELLE / La Déesse venue du froid
• Ugo BELLAGAMBA / Ils ne construisent que la partie du monde dont ils ont besoin...
• Jacques BARBÉRI / Les Amants du paradis artificiel

À noter que la nouvelle de Johan Heliot est disponible gratuitement.

Comments

Dick à St-Malo

Philip K. Dick est au programme du salon 'Étonnants voyageurs' qui se tiendra du 10 au 12 mai.

Voici la déclaration d'intention des organisateurs.
Et plus précisément, un extrait du programme (je laisse la coquille dont je vous laisse apprécier la saveur.)

Lundi 12 mai
10.00-14.00 - Philippe K. Dick et Albert Ayler
Animée par Patrice BLANC-FRANCART

10.00 - Le monde est dickien
Robert LOUIT, Philippe HUPP, Pierre Bordage

10.30 - “Adickted”
Thomas Cazals (2002, 52’, Cybride production / Canal Jimmy)

11.30 - Les années Ayler, les années Dick
Michel LE BRIS, Patrice BLANC-FRANCARD, Yves BUIN, Jo CORBEAU, Philippe HUPP, Jacqueline CAUX

Cela se déroule à la MAISON DES ASSOCIATIONS, 35 rue Ernest Renan.
Comments

Site

Qu'avions-nous à lire le mois dernier ?

- Nous avons beaucoup parlé de
Southland Tales ;
- Mais aussi de
The Owl in Daylight, dernier roman inachevé de Philip Dick ;
- Le spectaculaire
ark City - Director's cut">Dark City qui doit sortir bientôt en DVD version director's cut.

Quelques travaux sont toujours en cours. Je crois qu'on ne finit jamais vraiment la mise en place d'un site. Par exemple je continue encore de peaufiner les
galeries.

Pour les prochaines semaines, je ne peux que vous promettre du beau et du bon. Vous pouvez me faire confiance !

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

The Owl in Daylight

hibou
Dernier projet de Philip K. Dick, nous ne savons que peu de choses de The Owl in Daylight. S'il est certain que PKD n'a jamais écrit une ligne du manuscrit, il a beaucoup parlé de son projet à différents interlocuteurs dans les dernières semaines de sa vie.
Une bonne partie de Dernière conversation avant les étoiles : Et si notre monde était leur paradis ? est d'ailleurs consacrée au projet. Dans cet entretien enregistré par Gwen Lee, Dick jongle avec les concepts plus qu'il n'expose un projet définitif. Il jette les idées au fil de la conversation, et s'inquiète même de savoir si le magnétophone enregistre bien, de peur d'avoir tout oublié plus tard !
Concentrons-nous sur ce qu'il avait dit le 15 janvier 1982, nous aurons l'occasion ultérieurement de parler d'autres versions de The Owl in Daylight.

Dans une planète lointaine, une civilisation s'est développée sans connaître la notion de son. La communication est entièrement basée sur la lumière et ses infinies variations. Leur monde est fait de vision, de lumière, et pas de bruit. Sur cette planète, un mystique a une vision d'un monde qui serait sonore, qui représenterait un au-delà qui serait, au sens religieux, un Paradis... et qui est la Terre. Se rendre sur notre planète est pour eux comme toucher au sacré ou rencontrer Dieu. Les extraterrestres décident de traverser le cosmos et de venir jusqu'à nous. Mieux, ils viennent et ils vont ramener de la musique.
L'un d'eux se programme lui-même dans une biopuce afin de s'introduire sous forme de symbiote dans le cerveau d'un humain. Il va ainsi transmettre les sons aux autres afin qu'ils puissent faire à leur tour l'expérience du son. L'hôte choisi est un looser, un compositeur raté, du genre à produire de la musique commerciale à la chaîne, à faire de la musique pour un "film de science-fiction vraiment pourri avec un détective qui traque des androïdes" : Ed Firmley.
Mais le choix est malheureux. Ed n'écoute que de la soupe à longueur de journée. Petit à petit, la frustration de la biopuce augmente, parce qu'elle entend parfois de la musique de qualité. Jusqu'au jour où Ed monte dans sa voiture, cherche une station sur son autoradio et tombe sur un opéra de Mozart. Pour la biopuce c'est, au sens religieux, une révélation, un aperçu sonore de Dieu. La biopuce réagit et commence à communiquer avec le cerveau d'Ed, en lui envoyant des concepts mathématiques pour que ce dernier les convertisse en musique.
Bien évidemment sa carrière commerciale est ruinée, mais il est dorénavant un compositeur d'avant-garde profondément original et créatif. Sa musique devient de plus en plus complexe et les extraterrestres l'enregistrent religieusement. Mais le travail produit un stress excessif sur l'organisme de l'hôte. Il écrit continuellement et finit par tomber malade. Suite à un rendez-vous chez le médecin, on découvre la présence de la biopuce. Ed n'a plus qu'un mois à vivre si on ne la lui retire pas. Le dilemme (au sujet duquel Dick cite Des Fleurs pour Algernon) est simple : redevenir un médiocre vivant ou rester sublime et en mourir.
La solution sera de faire du cerveau d'Ed un symbiote qui serait accueilli par un extraterrestre volontaire. Ce dernier sait qu'il va en mourir mais comme cela Ed Firmey pourra à son tour découvrir un monde lumineux, un monde qui correspond à notre Paradis.

Ce n'est qu'un résumé qui ne rend pas compte de la richesse de la conversation de Dick et des multiples digressions qui l'émaillent. Mais en l'état c'est quand même aguichant, non ?

L'édition américaine est disponible chez Amazon : What If Our World Is Their Heaven?: The Final Conversations With Phillip K. Dick.

Nous avons souvent parlé de la future adaptation cinématographique. On en reparle bientôt.


Sur le même sujet, lire :

Comments

Dark City - Director's cut

dark-city-dvd
Nous avons un peu plus d'informations concernant la sortie du director's cut de Dark City sous la forme d'une publicité pleine page parue dans Home Media Magazine.

Bien sûr rien ne filtre sur le contenu réel de la galette : plusieurs versions du film ? participation des acteurs ? d'Alex Proyas ? des scènes inédites ?

J'ai une furieuse envie de revoir (encore) ce film !

(source)

Mise à jour : Voilà ce que dit thedigitalbits.com :

New Line (via Warner) is releasing a Dark City: Director's Cut on DVD and Blu-ray Disc on 7/29 (SRP $19.97 and $34.99). According to the studio's press information, both discs will feature "enhanced picture and sound, never-before-seen footage and three commentary tracks that take you deeper than ever before into the world of one of sci-fis most exciting and revered tales." The Blu-ray will be a BD-50 disc, but we don't know what the audio format will be yet. Director Alex Proyas' new cut of the film runs 111 minutes (the original version was 96 minutes).



Le film n’est actuellement disponible qu’en import (attention, il n’est pas sous-titré en français): ou encore chez amazon.com.

Sur le même sujet lire :

Comments

Les accessoires de Southland Tales

southland-tales-prop
Un prop est un accessoire qui servi dans un film. Ce sont des objets qui sont souvent très recherchés par des collectionneurs passionnés.

Ils sont par définition uniques et peuvent atteindre des sommes affolantes, en fonction du film, de l'acteur, de la présence à l'écran, etc.

L'avantage d'un film qui a eu un succès plus que limité comme Southland Tales est que de nombreux petits props sont disponibles sur eBay à des prix relativement modiques, vendus par des vendeurs professionnels et sans qu'on puisse craindre le faux systématique.
Car là est le problème : à moins d'acheter le prop dans une vente aux enchères, son authenticité repose surtout sur la confiance entre le vendeur et l'acheteur. Dans le cas d'eBay, il vaut mieux se méfier et faire attention à la réputation du marchand !

Voici quelques exemples :
- Le porté par Seann William Scott ;

- Un porté par Seann William Scott ;

- Son ;

- La portée par un des sbires de USident ;

- De très loin mon préféré, mais ce n'est pas ma taille, l' ;

En fait il y en a bien de disponibles. Prenez le temps de fouiller un peu.
Pour le plaisir des yeux, des boutiques spécialisés vendent des accessoires plus importants, comme premiereprops.com par exemple. Vous pouvez voir que les prix ne sont plus du tout les mêmes ni l'importance de l'accessoire !

Sur le même sujet lire :
Comments

Radio Libre Albemuth

Une nouvelle traduction de Radio Libre Albemuth est dans les tuyaux. Révisée et augmentée par Gilles Goullet, elle devrait sortir en même temps que le film Radio Free Albemuth.

(source, le forum du Cafard cosmique).

Sur le même sujet lire :


Comments

RATP - Vangélis



Musique de Vangélis pour une publicité très dickienne de la RATP. Il s'agit, sauf erreur de ma part, de la musique du monologue final de Roy Batty (disponible sur la BO du film : Blade Runner Trilogy [25th Anniversary]).

Moi, ce qui m'intéresse, c'est ce qui se passe après. Une fois que le bonhomme a réalisé qu'un double numérique de lui-même erre dans les rues parisiennes.

Mise à jour : le morceau peut être acheté sur iTunes soit dans une version orchestrale « Farewell » ou dans sa version originale.


Comments

Your Name Here

your-name-here-movie
Toujours aucun nouvelle de la sortie du film Your Name Here.

Cela est étrange, quand même. Le film est une petite production tournée en juillet 2006 avec un budget d'un million et demie de dollars.

Pour mémoire, il s'inspire largement de certains délires paranoïdes dickiens. Nous avons souvent parlé de ce film, parfois avec un peu d'inquiétude.

J'aime bien la photo par contre.

Comments

Southland Tales - le DVD (zone 1)

Ne pensons pas pour l'instant au film qu'aurait pu être Southland Tales. Attendons sagement qu'il sorte en zone 2 d'ici la fin de l'année et que nous puissions enfin découvrir le montage original du film. Les rumeurs parlent d'une édition particulièrement soignée, mais nous en parlerons plus tard.
Pour le moment nous avons sous la main le DVD zone 1 américain.

southland-tales-dvd-1

Le contenu


Langages : Anglais DD 5.1

Sous-titres : Anglais / Français / Espagnol

L'interface est assez belle et reprend l'univers visuel du film.

Les suppléments


Ils sont au nombre de deux mais ne sont disponibles qu'avec des sous-titres anglais.
USIdent TV : Surveilling The Southland Featurette.
Il ne s'agit pas d'un making of à proprement parler mais plutôt une succession d'instantanés de tournage, de petits moments volés, rythmée par des interventions des acteurs qui parlent du projet. On échappe largement au discours promotionnel qui est souvent de rigueur. De nombreux acteurs reconnaissent ainsi leur fascination pour un projet qu'ils ne comprennent pas vraiment. Le mot qui revient le plus souvent est bel et bien celui de comédie.

This is The Way The World Ends : Animated Short.
Il s'agit d'un court métrage d'animation.

Où se le procurer ?


À moins de trouver une boutique qui le vende en import, le plus simple est de le commander directement aux U.S.A. par eBay.

Attention, maintenant c'est réservé à un public averti.

Lire la suite...
Comments

Weird Tales

weird_tales_85
Pour fêter son quatre-vingt-cinquième anniversaire la mythique revue étasunienne Weird Tales a sorti un numéro spécial dédié aux 85 weirdest storytellers. (la traduction est inutile, non ?) PKD est du nombre.
La sélection a été faite par les lecteurs, et le site met en avant un auteur par jour.

Vous en saurez plus directement sur le site officiel de Weird Tales.


Comments

Quelques travaux

J'ai profité de quelques instants libres pour faire quelques travaux d'aménagement.

- la galerie a été en partie retravaillée. Ajout d'une page dédiée à Blade Runner et une autre à Southland Tales ;

- Quelques modification de l'architecture interne du site auront lieu, elles peuvent entraîner des accrocs dans le flux RSS, mais rien de bien terrible ni de définitif.
Comments

Écrire comme Philip K. Dick

aoc08
Dans son article « Écrire comme Philip K. Dick », David Sicé se livre à un exercice aussi difficile que plaisant : mettre au jour les techniques narratives utilisées par Dick afin de permettre à un aspirant écrivain de les employer à son tour.
Nous ne sommes pas dans de la critique littéraire à proprement dit, nous sommes dans une démarche à la fois plus empirique et plus ludique, proche d'un atelier d'écriture.
Se servant du roman Blade Runner comme support, il en étudie les caractéristiques pour en extraire toute une série de procédés d'écriture (de la construction du récit à la mise en place d'éléments propres à la science-fiction dickienne en passant par le statut du narrateur). Il illustre le tout en développant un exemple personnel assez amusant.
Une lecture recommandée, ne serait-ce que par le regard original qu'elle offre.

Envoyer un chèque de 3 euros à l'ordre de « Club Présences d’Esprits » à
Club Présences d'Esprits
c/o Yohan Vasse
32 rue des Prés
77910 BARCY
Comments

A Scanner Darkly - Graphic Novel

What does a scanner see ?

A Scanner Darkly
de Philip K. Dick. Conçu par Laura Dumm et Gary Dumm, avec des textes additionnels de Harvey Pekar.

Je me souviens avoir lu que le film de Richard Linklater, A Scanner Darkly, tenait plus de la bande dessinée que du dessin animé dans son approche très fidèle du roman. Le livre publié chez Pantheon Books aux USA (chez Orion en Angleterre) a le mérite de boucler la boucle en éditant, sous la forme d'une BD cartonnée, l'adaptation du film.

Afin d'être bien clair, une image vaut mieux qu'un long discours (source).

a-scanner-darkly-comics

Comme vous le remarquez, le format est à l'italienne (c'est-à-dire plus large que haut). Le découpage reprend le film, les images étant seulement un peu moins contrastées. Comme l'unité devient la case et non plus le cadre, Laura et Gary Dumm, jouent avec la mise en page pour restituer le rythme de la narration. Le tout fonctionne sans jamais décevoir.
Au final, le livre constitue un ajout agréable au film.

En France on peut le trouver chez Amazon (A Scanner Darkly) ou encore Alapage et .

Comments

Dick at the Movies

disney-king-elves-dick

Faisons un petit point rapide sur les prochaines adaptations cinématographiques et autres films dickiens. Cliquez sur les titres pour ouvrir les pages qui leur sont consacrées.


Le programme a de quoi nous tenir occupé encore quelques années.

Mise à jour : le projet Ubik existe bel et bien. Je prépare pour bientôt un petit topo sur les maigres informations dont nous disposons.

Sur le même sujet lire :

Comments

Disney King of the Elves

disney-king-elves
Bien, on commence à en savoir un peu plus sur l'adaptation de King of the Elves (Le Roi des elfes) par Disney. On peut trouver l'image de gauche qui est la chronologie officielle communiquée par Disney. C'est déjà ça.

Un premier article chez aintitcool.com revient un peu plus en détails sur ce projet qui est quand même assez bien avancé.

La question qui me taraude est la suivante : si on part du principe que Disney égale chanson. Qui interprétera la chanson titre de King of the Elves ?

Mise à jour : Continuez à proposer des interprètes possibles. Un cadeau pour celui qui trouvera la bonne réponse (résultats du concours en 2012).

En attendant, une citation incontournable :

"What's the matter, Sam?" Al said. He felt himself tense up inwardly; he foresaw another happening.
"Isn't Walt Disney's head supposed to be on the fifty-cent piece?" Sammy said.
"Either Disney's," Al said, "or if it's an older one, then Fidel Castro's. Let's see it."
"Another obsolete coin," Pat Conley said, as Sammy carried the fifty-cent piece to Al."

Je ne vous fais pas l'injure de donner la référence.

Et pour vous inquiéter informer, sachez que ce sont les réalisateurs de Frère des ours qui sont aux manettes !

Sur le même sujet, lire :
Comments

Disney et Philip K. Dick

pixar-dick
La nouvelle est officielle. Les studios Disney vont adapter une nouvelle de Dick : il s'agit de son seul texte de fantasy, "Le Roi des elfes" de 1953.

Le texte est disponible en France : Nouvelles : Tome 1 : 1947-1953

KING OF THE ELVES (Domestic Release Date: Christmas 2012, Disney Digital 3-D&tradeWinking
Walt Disney Animation Studios
Directors: Aaron Blaise, Robert Walker
Producer: Chuck Williams

Source : aintitcool.com


Mise à jour : Je corrige un peu la news. Ce n'est pas Pixar mais bel et bien Disney qui va faire le film. Je laisse par contre le logo de Pixar, parce que je l'aime bien.

Sur le même sujet, lire :
Comments

Les signatures de Philip K. Dick

Sacré Philip Kindred ! L'oeil acéré d'Henri a vu probablement juste. J'ai fait une petite recherche sur Google sur les signatures de PKD. Mes recherches ont été rapides, il me fallait des signatures incontestables.

pkd-signature
Voilà la signature au bas d'une lettre à Claudia Bush (chez www.phildickian.com)

Je pense qu'on peut en faire notre base pour la suite.

Ensuite j'ai trouvé ces trois signatures sur le site de Brian Nation. (Le récit de l'obtention de ces signatures est amusant.)
pkd-signature-1 pkd-signature-2 signature-dick-penultimate

Après un rapide passage sur le site officiel, je ne trouve rien. Revenons alors à nos deux signature d'eBay (voir le lien dans l'article précédent).
pkd-signature-ebaypkd-signature-ebay-2
La seconde est particulièrement douteuse, non ?

Pour conclure je me dis que parmi tous les dickiens francophones, il doit bien y en avoir quelques-uns qui ont des dédicaces. J'ai bien envie de monter une page dédiée à ce genre de documents. N'hésitez pas alors à m'envoyer vos scans et / ou photos, histoire de développer plus encore notre galerie consacrée à Philip Dick !
Comments

Liens du jour

Jouons avec eBay. Si j'ai le temps je fouillerai plus avant.

blade runner logo
Pour les plus riches, que diriez-vous de ? Elles sont hors de ma portée, mais le vendeur a mis plusieurs photos en ligne.

blade runner logo
Pour les moins riches, un petit ! Voilà de quoi honorer une bibliothèque dickienne qui se respecte.

blade runner logo
Enfin le est disponible à quelques prix intéressants. (Pensez à comparer les prix avec les frais de port).

blade runner logo
En France on peut également trouver qui représente à lui tout seul une belle affaire.

Mise à jour : Il est vrai que les signatures de Dick semblent suspectes. Des opinions, jeunes gens ?
Comments

"Etonnants voyageurs" 2008, du 10 au 12 mai, autour des "migrations"

PARIS (AFP) — Le 19e festival "Étonnants voyageurs" de Saint-Malo se déroulera du 10 au 12 mai, en présence de quelque 300 auteurs et réalisateurs, pour trois jours de rencontres autour du thème des "Migrations".

"Jamais l'humanité n'a connu autant de déplacements de populations, voulus ou contraints", a souligné jeudi Michel Le Bris, le président du festival, qui décline chaque année le thème du voyage, au cours d'une conférence de presse à Paris.

Environ 500 rencontres et 150 projections seront organisées cette année sur les différents sites du festival. Parmi les grands rendez-vous de l'édition 2008, de nombreux débats et lectures autour des migrations, de l'exil, de l'errance, avec des écrivains venus du monde entier.

Un hommage sera rendu le dimanche soir à l'écrivain suisse Nicolas Bouvier, fidèle des premières années du festival, à l'occasion du dixième anniversaire de sa mort. « L’esprit de mai » sera également évoqué au travers notamment des bouleversements culturels et des grandes figures de la culture américaine des années 1960, Philip K. Dick, Jack Kerouac ou Bob Dylan.

Parmi les auteurs annoncés, Olivier Adam, Patrick Rambaud, l'Irlandais Colum Mc Cann, l'Egyptien Alaa El-Aswany, l'Israélien Amos Gitai, le cinéaste Bertrand Tavernier ou le dessinateur Baru.
Comments

DVD Southland Tales

Southland Tales DVD
Le DVD de Southland Tales en zone 1 n'offre qu'une seule version du film, c'est ce que nous apprend sa critique chez dvdrama. Les suppléments ont l'air de qualité.

Par contre il est très probable que le DVD à sortir en zone 2 d'ici la fin de l'année comportera bien les deux versions du film : celle de Cannes et celle diffusée en salles aux U.S.A. (J'ai l'impression que l'on peut oublier une sortie en salle en France).

La fiche
Wikipedia (US) du film est assez complète.

Richard Kelly vient de terminer son nouveau film, The Box, adapté d'une nouvelle de Richard Matheson.

Sur le même sujet lire :
Comments

Dark City

dark city
Au nombre des films dickiens, Dark City (IMDB / allociné) d'Alex Proyas est un de mes préférés. Si le film souffrait de quelques fautes de structure, avec un petit creux vers la fin, certaines scènes sont définitivement gravées sur ma rétine. L'annonce récente qu'une version augmentée et remastérisée d'un Dark City director's cut est en chantier a de quoi éveiller l'intérêt ! Le dixième anniversaire du film va donc être célébré comme il se doit.

Sur le même sujet lire :
Comments

Coulez mes larmes - Southland Tales

ST
La réponse a vos deux questions est : Oui.

Oui,
Southland Tales est un film en partie raté.

Oui,
Southland Tales est dickien jusqu'au plus infime bout de pellicule.

Certes on doit attendre une hypothétique sortie DVD pour découvrir le métrage dans son premier montage. En attendant nous avons ce film composite qui oscille entre des moments étonnants car presque grotesques et des passages marqués par une belle émotion. Mieux. Le film
est une véritable proposition cinématographique, tentant d'intégrer le rapport à l'image du spectateur à la matière même de son scénario. (Je suis confus, n'est-ce pas? Mais c'est que je ne veux pas raconter outre mesure ce qui est avant tout une expérience individuelle... Disons pour prendre un exemple simple que la présence et le rôle du narrateur m'interrogent.)

Oui, il s'agit d'un film intelligent. Ce qui ne signifie pas automatiquement qu'il soit réussi, mais qu'il a le mérite de ne pas laisser indifférent.

D'ailleurs j'en viens même à me demander s'il n'est pas trop intelligent, ou s'il n'a pas trop voulu l'être. En un mot, si son réalisateur,
Richard Kelly, n'est pas victime de la multitude de ses ambitions.
Regardez : outre ses racines littéraires, ses multiples références, le film est le prolongement d'une bande dessinée. Sa lecture est essentielle pour comprendre toute l'intrigue (et renforce l'humour de bien des passages). Si cela ne suffit pas, son casting est improbable, alliant star de films d'action (
Dwayne 'The Rock' Johnson), vedette de série TV (Sarah Michelle Gellar) et popstar (Justin Timberlake). Et pourtant cela fonctionne. Mais pour combien de spectateurs ?

Un dernier mot pour vous convaincre : un film qui présente un policier qui s'exclame "
Flow my tears..." ne peut pas être mauvais. C'est impossible.

Le comics est en vente chez
Alapage ou Amazon.fr. Le premier volume est en téléchargement gratuit.


Sur le même sujet lire :

Comments

Un tapuscrit de Philip K. Dick

La chose est rare. On voit souvent passer des lettres et des bouts de choses. Mais voici pour vous l'occasion d'acheter (ou de m'offrir) un tapuscrit de HUMPTY-DUMPTY IN OAKLAND.
Cela se passe chez
Abebooks.fr et le prix est à la hauteur de ce que vous pouvez supposer...
Comments

Site

Quels étaient les temps forts du mois dernier ?

- Nous avons eu des nouvelles du films
Radio Free Albemuth, réalisé par John Alan Simon;

- On a parlé encore des liens entre la série
Lost et VALIS / SIVA de Philip K. Dick.

Sur une note plus personnelle, je tiens à remercier ceux qui, directement ou non, participent à la vie du site !

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Livre audio - Philip K. Dick


120-60 2h ecoute
Grand consommateur de podcasts, je me demande quelle est la qualité des livres audio consacrés à Philip K. Dick. Je n'ai rien trouvé en VF et quelques VO sont disponibles chez audible.fr (cliquez sur l'image).
Je ne trouve pas les prix scandaleux, les extraits semblent convaincants mais je doute encore un peu.

Les livres audio de Philip K. Dick sont aussi disponibles Philip K. Dick.

Est-ce que quelqu'un s'est laissé tenter ?
Comments

Des nouvelles de Radio Free Albemuth

Sur la liste de diffusion de jazzflavor.com, John Alan Simon évoque quelques détails :

- Radio Free Albemuth est en montage depuis le 15 novembre. Un premier director's cut est terminé ;
- Le travail porte maintenant sur la post-production : effets spéciaux, bande son et musique ;
- Il reste ensuite à présenter le film à des distributeurs (étasuniens et mondiaux). Il compte sur un festival d'ampleur mondial pour donner de la visibilité au film ;
- Ensuite commencera la promotion à proprement dit... et nous pourrons enfin découvrir une bande annonce ;
- Donc au plus tard, d'ici au maximum un an, le film aura été exploité en salle et connaîtra une sortie en DVD.

Sur le même sujet lire :

Comments

Photos rares de Philip K. Dick

Le blog américain Totaldickhead publie actuellement des photos inédites de Philip K. Dick.

Elles appartiennent à Anne Dick, troisième femme de PKD.
Comments

Philip K. Dick Award 2008

nova swing
Ce week-end, lors de la Nowerscon a été décerné le Philip K. Dick Award 2008 à M. John Harrison pour Nova Swing (Bantam Spectra)

Le livre est disponible chez Amazon : Nova Swing

Le site officiel des Philip K. Dick Award.

La critique du roman chez le Cafard cosmique.
Comments

Liens du jour

Voilà quelques liens dickiens :

blade runner logo
Chez eBay, les toujours très recherchés OPTA : .

blade runner logo
Chez alapage.com , l'opéra Valis de Tod Machover (avec la possibilité d'écouter des extraits.)

blade runner logo
Chez Abebooks.fr on trouve l'édition originale de Confession d'un barjo dont j'ai toujours bien aimé la couverture.

blade runner logo
Chez Chapitre.com nous avons cette étude dont je n'ai jamais entendu parler. Si quelqu'un connaît, manifestez-vous !

blade runner logo
Chez www.amazon.fr , une étude sur les adaptations de Philip K. Dick au cinéma, que je suis en train de lire et dont je vous parlerai sous peu : Counterfeit Worlds: Philip K. Dick On Film.
Comments

Le Glimmung et moi

J'ai maintenant obtenu l'autorisation d'utiliser l'image de Philip K. Dick qui orne cette page. La morale de l'histoire est qu'il va maintenant me falloir faire attention si je ne veux pas me faire taper sur les doigts encore une fois.

John Alan Simon m'informe qu'il termine actuellement le director's cut de Radio Free Albemuth. Le projet avance bien et le moral de toute l'équipe est bon. J'ai vraiment hâte de découvrir le film.

Toutes les news sur Radio Free Albemuth.

Sur le même sujet lire :

Comments

Philip K. Dick Lost !

Une deuxième référence directe à VALIS dans le dernier épisode diffusé de Lost, intitulé The Other Woman... Après la couverture de VALIS, il y a quinze jours cela commence à faire beaucoup...
On sait combien cette série se plaît à jouer avec brio avec les nerfs des spectateurs.
Alors nouveau clin d'oeil ou simple manipulation scénaristique, on ne le saura qu'après la diffusion du tout dernier épisode... qui finira bien par arriver un jour.
Peut-être qu'Horselover Fat travaille finalement à Hollywood...

En attendant je pense à tous les fans qui ont dû acheter le livre et qui y cherchent désespérément un sens, une clé, un indice...

(Je n'ai pas vu l'épisode en question, pensez à ceux qui veulent garder la surprise si vous laissez un commentaire.)

Mise à jour : Merci à Hubert pour le lien donnant les références littéraires dans Lost.
Comments

This Is The Way The World Ends

Southland Tales
Alors qu'on ne sait toujours pas si le film de Richard Kelly sortira sur nos écrans un de ces jours, le DVD va prochainement être édité en Zone 1.
Prévu le 18 mars prochain chez Sony Pictures Home Entertainment, il est relativement pauvre en suppléments. La piste audio anglaise est en Dolby Digital 5.1 et nous pouvons remarquer la présence de sous-titres français.
En bonus une featurette (USIDent TV: Surveilling the Southland featurette) et un court métrage animé (This Is The Way The World Ends).

Le site officiel Southland Tales.

Sur le même sujet lire :
Comments

Apologia Pro Mia Vita

Philip K. Dick décède le 2 Mars 1982 à Santa Ana, Californie (Etats-Unis) à l'âge de 54 ans.



Comments

Site

Quels étaient les temps forts du mois dernier ?

- L'
interview d'Anne Mini, certainement.
- Le livre de
Paul M. Sammon sur le tournage de Blade Runner, Future Noir dont on a parlé ici.
- Est-ce que l'on doit oublier les t-shirts consacrés à Philip K. Dick ?
- Certainement moins que la citation de Valis dans la série TV Lost.

Note :
je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Lost, Dick ?

valis vintage
Oui, le dernier épisode de Lost comporte bel et bien un hommage à Philip K. Dick. D'après ce blog cette couverture de VALIS (SIVA par chez nous) apparaît à l'image brièvement.
Maintenant, comme je n'ai pas vu l'épisode en question, je suis mal loti pour vous dire le pourquoi du comment.
Et si certains veulent le faire dans les commentaires, pensez à ceux qui veulent garder la surprise !

Mise à jour.
Pour ceux qui veulent en savoir un petit peu plus, un correspondant anonyme (nous l'appellerons Ginto) nous en dit trois mots juste après la suite. Lire la suite...
Comments

Paul M. Sammon - Future Noir

dick future noir
Parlons enfin de Future Noir, la Bible définitive sur Blade Runner.

Vous me direz, "J'ai déjà vu le documentaire Dangerous Days inclus dans le coffret DVD !", je vous répondrai que si le documentaire est déjà assez exceptionnel en soi, il ne constitue par bien des aspects qu'une longue bande-annonce pour le livre ! En effet après avoir lu ce dernier non seulement vous saurez quasiment tout ce qu'il y a à savoir sur l'épopée du tournage, mais vous le saurez avec une somme de détails qu'aucun documentaire ne peut offrir.
Une chose est importante à dire : ce livre est une édition augmentée du premier livre paru en 1996. Ainsi les 374 premières pages sont constituées de cette première version, tandis que les 211 pages suivantes sont totalement nouvelles et font le point sur tout ce qui a pu avoir lieu entre 1982 et la sortie du DVD collector, The Final Cut.
On peut regretter cette division et que Paul M. Sammon n'ait pas eu le temps nécessaire pour une réécriture complète de son ouvrage (voir l'interview où il s'en explique). Mais en l'état nous avons déjà une somme d'informations étourdissante.
Qu'en est-il exactement ?
En 1980, la revue Cinefantastique a chargé Paul M. Sammon de couvrir le tournage de ce qui s'annonçait comme un futur triomphe. Un metteur en scène prestigieux, une star de premier plan et un auteur de SF réputé : le cocktail semblait imparable! Le journaliste s'immergeait dans une production à la fois complexe et fascinante dont on allait lui ouvrir toutes les portes. Il devenait ainsi le témoin privilégié d'une histoire fascinante.
Future Noir est à la fois le compte rendu de cette histoire, enrichi de nombreux témoignages, d'interviews en profondeur et de multiples données factuelles.
Bien sûr nous touchons parfois à l'anecdotique (vous saurez tout des spinners et de leur sauvegarde). Mais souvent nous atteignons l'essentiel.
En quoi est-ce que cela concerne le dickien que nous sommes ? Paul M. Sammon a connu Philip K. Dick et lui rend hommage à de multiples reprises, à la fois en traitant du roman Do Androids Dream of Electric Sheep ?, en racontant ses rapports avec la production et en analysant finement les liens entre Dick et le(s) scénario(s).
Les temps forts de cette nouvelle édition sont certainement les deux interviews majeures que sont celles de Ridley Scott et celle d'Harrison Ford (ce dernier ayant même lu le roman de Dick lors de ses recherches sur le personnage de Deckard).

En un mot comme en cent : indispensable.

Le livre est disponible par correspondance chez alapage ou Amazon.

Sur le même sujet lire :




Comments

Êtes-vous un geek ?

A Scanner Darkly Organic Cotton Tee
Continuons notre exploration du web et du laid. Enfin... du laid relatif. J'ai découvert toute cette série de T-shirts qui sont tous plus... particuliers les uns que les autres. Et pourtant, alors que je les référençais il y en avait bien un ou deux qui me semblaient sympathiques. Alors j'ai commencé à douter.
Suis-je un geek ?

Comme je ne voulais pas faire exploser cette page, j'avais commencé une petite sélection d'images ici.

Vous pouvez également vous amuser avec le site original juste ici. Il y en a bien d'autres à découvrir. Je me demande quand même quelle est la légalité du truc et ce qu'en penserait Philip K. Dick.
Comments

Un monde dickien

blade runner logo
John Alvin est décédé. Pour ceux qui ne connaissent pas l'homme, vous connaissez certainement son travail.

blade runner logo
Pour les esprits curieux, vous pouvez télécharger (format .pdf) la célèbre interview de Philip K. Dick de Rolling Stones ici. À voir au moins pour les photos.

blade runner logo
Une longue interview de Paul M. Sammon au sujet de la réédition de Future Noir . Certains d'entre vous l'ont découvert dans les bonus du DVD de Blade Runner. Il est l'auteur de la bible absolue sur le film. Je suis en train de terminer cette deuxième édition et vous en parle sous peu.

blade runner logo
Enfin, si quelqu'un achète ceci sur eBay, je veux une photo.
J'insiste.



Comments

Un entretien avec Anne Mini

a family darkly
Anne Mini est la fille de Kleo Apostolides Dick Mini, deuxième femme de Philip K. Dick.

Elle l'a connu durant toute son enfance et son adolescence, avait quinze ans à sa mort.

Elle est l'auteur d'un ouvrage autobiographique,
Family Darkly: Love, Loss, And the Final Passions of Philip K. Dick dont la publication a été stoppée par les héritiers de Dick.

Elle nous a eu la gentillesse de nous accorder une interview exclusive. Je suis curieux de lire vos commentaires, alors pour l'instant je me tais et vous laisse à votre lecture.

Lire son interview.

Read the english version of the interview.

Comments

Renaud Bézy

Flow my tears
Vous pouvez voir en ligne les oeuvres de Renaud Bézy actuellement en exposition à Paris.

Cette série, qui s'intitule 'Covers' (aussi bien la couverture d'un livre qu'une reprise au sens musical) est présentée comme des "petits tableaux paillettés reprenant des couvertures d'ouvrages de science-fiction de Philip K. Dick. L'intérêt de Bézy se porte là sur le décalage entre l'envergure réelle de l'oeuvre de Dick et la modestie, voire l'indigence du contexte dans lequel il a voulu s'inscrire : la science-fiction dans les années 1960/70. Dans cette série, les images sont à la fois altérées et conservées dans un procédé d'épuration formelle qui, paradoxalement, les magnifie."

YESTERDAY'S WORLDS

Exposition de RENAUD BEZY

Du 17 janvier au 16 février 2008
Studio Art and You - 14, rue Richer - Paris 9

(Image Flow my Tears - Renaud Bézy - Courtesy Olivier Houg Galerie)

Comments

Liens du jour

blade runner logo
Une critique qui développe une argumentation intéressante des Voix de l'asphalte chez chronicart.com.

blade runner logo
Future Noir est une merveille. J'en ferai un compte-rendu plus tard, je le déguste lentement.

blade runner logo
Quelques photos ont été ajoutées dans la galerie ! N'hésitez pas à me transmettre les vôtres, des curiosités comme des coups de coeur...

Comments

Février

Ce mois de février commence tout doucement de ce côté dickien de l'univers. Alors je travaille tout doucement sur le forum et prépare quelques éléments supplémentaires pour la galerie histoire de poursuivre son développement.

Quelques gros morceaux arriveront dans les prochaines semaines !

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Your Name Here

your name here
Bon.
J'ai un peu de mal avec ce synopsis (trouvé sur cette page).
Je vous le livre dans son intégralité. Avec la réserve de rigueur : tant que nous ne pourrons pas jeter un oeil sur le film fini, nous ne pourrons pas vraiment dépasser le stade de la supposition (ni celui de la crainte).

The greatest science fiction writer in American literary history, William J. Frick (Bill Pullman), is on the verge of an epiphany. Having had a close encounter with God the Almighty in an Anaheim taco stand, Bill is about to finish his masterwork...the epic opus that will detail the relationship between God and Man.Meanwhile, a rather shrill ex-girlfriend (Traci Lords) is clamoring for financial help with their love child; the IRS is clamoring for back pay; and Bill's houseful of speed-freaky bikers, weed-smokers, chocoholics and teenage sci-fi geeks is getting on his nerves.Just as Bill is about to put the finishing touches on his Book of Books, he inhales a strange-colored substance...kinda looks like a cross between coke and purple chalk. And instead of finishing the Book, Bill flips over backwards...and falls down a rabbit hole....into a place where the love-object of his life, up-and-coming movie starlet Nikki (Taryn Manning) is ready and waiting...prepared to turn Bill's philosophy into Action...violently, if necessary!......a place where a sinister emissary of the Nixon White House (M. Emmet Walsh) is willing to apply "aggressive interrogative manoeuvres" upon Bill's flesh to find out what Bill knows about the inner workings of the corridors of power......a place where reality can turn on its head, and Bill can go from Messiah of Fifty States to anonymous shlub in a concentration camp in the literal blink of an eye.In YOUR NAME HERE, sex, drugs, politics, religion, sci-fi, and the tropes of extremely cheesy low-budget genre movies are put in a blender, with generous helpings of psilocybin, No-Doz, and garlic powder added to boost flavor. Chill and stir as needed.


Comments

Liens divers

blade runner logo
Une présentation des différentes versions de Blade Runner, du point de vue de la restauration de l'image. Instructif.

blade runner logo
Vous voulez investir sérieusement dans votre bibliothèque dickienne ? Vous cherchez désespérément le cadeau qui me fera à jamais plaisir ? Voilà, en direct de la collection de Thomas Disch (en VO, car c'est plus rigolo) :

  1. Typescript of Search for Philip K. Dick by Anne Dick, with related correspondence (2 TLS, 1986)

  2. Correspondence and Ephemera including: 2 TLS from Paul Williams (August 1983); seven-page TLS from Gregg Rickman, outlining his proposed biography (April 1986)

  3. Issues of the PKDS Newsletter (2,4-8, 11-18, 22/23)

  4. Drafts of Disch's letters to Williams and Ben Sonnenberg of Grand Street

  5. Photocopy of setting typescript of Radio Free Albemuth (posthumously published novel); and 12 books by or about PKD from the period

Vous voulez en savoir le prix ? Vous le voulez vraiment ? Et bien allez chez Abebooks.fr et faites chauffer la carte bleue.

blade runner logo
Oui, le prix est bien en euros... Pour vous consoler, Ubik en première édition à 1 euro, chez Ebay.
Comments

Un monde de plus en plus dickien


Life 2.0
envoyé par manukeo


De la science-fiction ? Mais bien sûr que non !
Comments

If you built it, they will come...

L'actualité le permettant, j'ai travaillé un peu l'architecture du site. Des changements ont eu lieu dans les profondeurs du code afin d'optimiser quantité de petits trucs. A priori, je n'ai rien cassé !
Deux nouvelles rubriques apparaissent, elles sont encore en travaux mais je n'ai pas pu résister à l'envie de les mettre en ligne. Elles apparaissent dans le menu de droite. Il s'agit d'un forum et d'un livre d'or. Beaucoup de choses sont à corriger d'un point de vue esthétique, je ne le sais que trop !
Comments

Dick à Paris

Une exposition de Renaud Bézy, à Paris, a attiré notre attention. Voici ce que l'on peut lire dans le communiqué de presse.

Un parisien pour nous en faire un compte-rendu ? Voilà une belle sortie pour un dimanche pluvieux !

Enfin, la série « Covers » est constituée de petits tableaux paillettés reprenant des couvertures d'ouvrages de science-fiction de Philip K. Dick. L'intérêt de Bézy se porte là sur le décalage entre l'envergure réelle de l'oeuvre de Dick et la modestie, voire l'indigence du contexte dans lequel il a voulu s'inscrire : la science-fiction dans les années 1960/70. Dans cette série, les images sont à la fois altérées et conservées dans un procédé d'épuration formelle qui, paradoxalement, les magnifie.


YESTERDAY'S WORLD

Du 17 janvier au 16 février 2008
Vernissage le 17 janvier 2008 à partir de 19h

Studio Art and You - 14, rue Richer - Paris 9

Le site de l'expo.

Comments

Philip K. Dick Award 2008

Le Philip K. Dick Award récompense les romans de science-fiction publiés directement en poche aux Etats-Unis.

Les romans nominés sont :

- Grey, de Jon Armstrong
- Undertow, d' Elizabeth Bear
- From the Notebooks of Dr. Brain, de Minister Faust
- Nova Swing, de M. John Harrison
- Gradisil, d' Adam Roberts
- Ally, de Karen Traviss
- Astropolis: Saturn Returns, de Sean Williams

Le nom du lauréat sera annoncé le 21 mars à l'occasion de la Norwescon 31 qui se tiendra à Washington.
Comments

Liens du jour

blade runner logo
Laurent me transmet ce lien vers ce coup de gueule pour "une édition raisonnée de l'oeuvre de Philip K. Dick".

blade runner logo
Une critique du coffret consacré à la série Charlie Jade dont on évoquait la sortie ici est disponible chez dvdrama.com. Incompréhensible et rédhibitoire à mes yeux, la VO n'est pas sous-titrée ! Disponible chez Amazon ou chez Alapage.

blade runner logo
La revue DVDvision revient sous une nouvelle forme HDVDvision. Son premier numéro, en 1999, mettait Blade Runner en couverture. La mouture 2008 traitera longuement du coffret DVD. Disponible en souscription ici.

blade runner logo
L'objet dickien idiot du jour est en vente chez eBay.
Et vous êtes heureux de le savoir.
Comments

Dick Ubik

Dick Ubik
Jusqu'alors l'édition anglo-saxonne du scénario de Ubik était une pièce aussi rare que recherchée.

Pour vous en convaincre, jetez un oeil aux prix chez Abebooks.fr !
Le livre va être réédité aux U.S.A. d'ici quelques mois et le titre est déjà en pré-commande directement chez l'éditeur.

Pour mémoire, la traduction française est en vente aussi chez son éditeur, les Moutons Électriques.

Sur le même sujet lire :
Comments

L'objet du jour

Commençons l'année par une petite devinette (car, oui, je suis en train de jouer avec flickr).
Qu'est-ce que cela peut-il donc bien être ?
Hum...

Ce n'est vraiment pas difficile.

Il n'y a absolument rien à gagner, si ce n'est un éphémère moment de gloire.

Au fait... ! Je suis en train de préparer une petite sélection de choses absolument affreuses concernant Philip K. Dick.
Quand on fouille un peu, on tombe rapidement sur des choses terribles. Le web est toujours plein de surprises.

Je profite de l'occasion pour remercier Laurent qui a commencé à alimenter la galerie des dickiens.
Comments

Meilleurs Voeux

Deux films en voie de finalisation, un autre dans les tuyaux. Sûrement quelques projets éditoriaux intéressants. Et encore tant de textes à (re)lire.

2008 promet d'être une année particulièrement dickienne.

Je suis impatient de la découvrir avec vous.

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick







AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2014