Radio Free Albemuth

Lucius Shepard parle du film de John Alan Simon. À lire ici.

Sur le même sujet lire :


Comments

Vos photos

philip dick
J'ai travaillé (un peu rapidement) sur la galerie photo.

Il est possible que des bugs subsistent selon les navigateurs, n'hésitez pas à me les signaler.

Rien de tout cela n'est très sérieux, on va bien voir ce que la communauté dickienne va en faire.


  1. La galerie d'origine est toujours présente et me servira à mettre en ligne de mini expositions. Ainsi en ce moment j'ai regroupé tout un ensemble autour de Blade Runner ;

  2. Une nouvelle galerie fait son apparition. Elle repose sur le site de photos flickr.com. Deux possibilités s'offrent à vous : soit voir les photos directement en restant sur dickien.fr, il suffit alors de cliquer sur la photo, soit de consulter la photo sur flickr.com en cliquant sur le titre de la photo. Il est alors possible de laisser des commentaires (et d'en mettre aussi sur la photo elle-même, ce qui est assez rigolo en soi). Ceux qui le souhaitent peuvent m'envoyer leurs photos à ajouter. Ceux qui ont un compte chez flickr.com pourront le faire sans que j'intervienne.

  3. Une dernière galerie présente une sélection des dernières photos de flickr.com ayant un lien avec Philip K. Dick. Elle se renouvelle automatiquement.

Comments

Bilan 2007

Alors que l'année se termine, il est peut-être temps de faire un premier bilan de ce qu'est dickien.fr devenu au bout de son premier trimestre d'existence. Les chiffres sont assez flatteurs à mon sens et certainement supérieurs à ceux auxquels je m'attendais.
Ainsi nous avons 2 012 visites pour un total de 4 091 pages vues, ce qui fait à la louche une moyenne d'une vingtaine de visites par jour.
La sortie de Blade Runner : The Final Cut a eu un impact assez lourd sur la fréquentation. Je suis par conséquent curieux de voir comment le tout va évoluer dans les prochaines semaines.

[mise à jour] Restons un peu avec les chiffres, tels que Google Analytics me les communique.

  • 60% de Windows, 30% de Mac et 10% de Linux ;

  • Une moyenne de 2 pages vues par visite ;

  • 42% d'entre vous arrivent par un site externe, 37% par un lien direct et 21% par un moteur de recherche ;

  • D'ailleurs 60% des visiteurs sont des personnes qui reviennent sur le site.


Bon, je vous avoue que je ne sais pas trop quoi faire de ces données ni ce qu'elles signifient vraiment. Je ne suis même pas sûr de leur fiabilité, c'est dire !
Néanmoins je trouve le tableau d'ensemble assez conforme à la nature de mon projet, tel que je l'avais vaguement décidé au moment de me lancer..

(Je suis également en train de m'interroger sur de nouvelles extensions du site. Je pense qu'un moteur de recherche intégré peut être une bonne chose. Un récent courrier de Gino me fait aussi penser à des rubriques plus superficielles. Si vous avez des suggestions, je suis preneur.)
Comments

Sondage

sondage philip dick-dec07
Hum... Une histoire. Elle remonte à quelques années déjà, plus de vingt ans certainement. J'étais donc dans l'insouciance de mon adolescence. Grand lecteur devant l'éternel, un ami d'alors me dit un jour que je devais lire du Philip K. Dick. (Pour les plus jeunes, à l'époque la VHS était un luxe, Blade Runner était la seule adaptation existante, les SMS n'avaient pas été inventés, le climat était conforme à son ordre naturel et il existait encore des maxi 45 tours) (les filles étaient plus jolies aussi, mais je m'égare).
Donc acte, je pris le premier roman que je découvrais, au fin fond de la maison de la presse locale. Je ne suis pas certain du titre, mais je crois me souvenir qu'il s'agissait de Dedalusman... Imaginez mon désarroi à la lecture d'un auteur qu'on m'avait présenté comme essentiel et qui avait écrit ça !... Je reviens à la charge en mettant sérieusement en doute la qualité des conseils donnés et cette fois on me répond qu'il faut que je laisse à Dick une chance supplémentaire, mais avec Ubik cette fois...
À partir de là, rien n'a jamais été pareil.

Mais c'est une autre histoire.
Comments

Liens de Noël

blade runner logo
Une interview (en anglais) de Ridley Scott chez amazon.com. Il parle bien sûr de la nouvelle version du film. Dans les dernières secondes de l'interview, le mot sequel est prononcé... C'est K. W. Jeter qui doit être content !

blade runner logo
Ce que j'aime avec la logique du pire, c'est que cela ne s'arrête véritablement jamais. Voilà donc le cadeau de Noël auquel vous avez échappé. Ou peut-être pas... : eBay

blade runner logo
Ce livre chez Abebooks.fr me tente. C'est affreux cette envie d'acheter un livre seulement pour sa couverture.
Comments

Charlie Jade

charlie jade
Je ne connais absolument pas cette série et je répugne un peu à faire des recherches.
Tout ce que je sais c'est que cela semble particulièrement dickien et qu'elle est totalement passée hors de portée de mon radar personnel quand elle a été diffusée une première fois.
Maintenant Charlie Jade sort en DVD et j'ai bien envie de l'acheter. Mais comprenez mon problème: je n'ai aucune envie de tomber sur des révélations en me documentant outre mesure. Je sais que la série ne dure qu'une saison et déploie un arc narratif complet. En attendant vos commentaires, voici le descriptif de l'éditeur.

Charlie Jade, un privé vivant dans le monde futuriste Alphaverse, est sur la piste du meurtrier d'une jeune femme à l'identité inconnue quand l'explosion d'installations dissimulées dans le désert le projette dans un univers parallèle, Betaverse.Découvrant avec horreur dans quel nouvel univers il vit, Charlie Jade fait la connaissance de Karl Lubinsky, un journaliste d'investigation qui soupçonne la multinationale Vexcor, dont le dirigeant est le père du meurtrier présumé, de présenter une version trafiquée des faits. Il pousse Charlie à faire une enquête sur l'origine de la catastrophe ...

La série est en précommande chez Amazon ou chez Alapage.
Comments

Si loin, si proche

Juste oublié que le 16 décembre, c'est l'anniversaire de Philip K. Dick...
Comments

Liens du jour

La frénésie Blade Runner The Final Cut commence à se calmer un peu. Je dois avouer que j'ai été particulièrement impressionné par le fait de voir la fréquentation du site multipliée par dix (10!) certains jours. Maintenant que les choses reprennent leur cours normal, voyons ce que nous avons.

blade runner logo
Une version 3D de Blade Runner pour 2012 ? C'est ce que déclare Ridley Scott dans le dernier numéro des Années Laser.

blade runner logo
Mad Movies fait le point sur Blade Runner The Final Cut dans son dernier numéro. Comme souvent, l'article est assez pertinent.

blade runner logo
Mais si vous voulez du Dick, on trouve Robot Blues sur . La rareté a un prix.

blade runner logo
Une analyse de Southland Tales (merci Laurent pour le lien). L'article semble particulièrement dense. J'en réserve la lecture pour plus tard, après avoir vu le film.

blade runner logo
Total-Dickhead s'amuse à mesurer la longueur des Dick des dickiens. Cela serait moins drôle en français.
Comments

Blade Runner au cinéma

Tenez. Voilà ce qu'on peut lire sur le site officiel de Blade Runner.

Blade runner the final cut

Certes, nous pourrions critiquer l'orthographe défaillant, mais ce n'est pas notre genre. Nous pourrions également geindre sur ces événements parisiens, mais nous l'éviterons. Nous pourrions aussi parler un peu d'autre chose pour changer.
Mais nous n'en ferons rien.

Car il reste encore quantité de suppléments à regarder.

Sur le même sujet lire :

Comments

Blade Runner Trilogy

blade runner trilogy
Et bien voilà. Tout vient à point et vous connaissez la suite.


Blade Runner Trilogy est désormais en vente en France, en import.
Je l'ai trouvé chez Amazon ou encore chez .

Mise à jour : lien vers amazon France.

Sur le même sujet lire :



Comments

Blade Runner : The Final Cut

laurizica
Lu sur forgottensilver : Charles de Lauzirika, le producteur du DVD de Blade Runner sera en Chat le 11 décembre grâce au HomeTheaterForum.com.
Il est le responsable de la restauration du film ainsi que du documentaire qui l'accompagne.
Trouvé au même endroit ce lien vers un article (en anglais) assez bluffant sur le contenu du coffret. Voilà de quoi convaincre ceux qui hésitent encore à l'acheter.
Le plus dur va être d'avoir le temps pour tout voir.

Sur le même sujet lire :
Comments

Liens du jour

blade runner logo
Archéologies du futur. Les éditions Max Milo publient la traduction d’un ouvrage de l’auteur marxiste américain Fredric Jameson, consacré au thème de l’utopie, perçue comme l’«angoisse de la perte du futur». Philip K. Dick fait partie du nombre des auteurs analysés. (28 &euroWinking (lien Alapage)

blade runner logo
Vous pouvez écouter des extraits (de petits extraits) de Blade Runner Trilogy de Vangélis sur cette page d'une boutique de vente en ligne de musique. Toujours pas d'informations sur une éventuelle sortie en France la semaine prochaine.

blade runner logo
Interview disponible ici du Peuple de l'herbe autour de leur album Radio Blood Money. Nous en avons parlé .

blade runner logo
Blade Runner, 25 ans, 25 secrets un dossier consacré au film à l'occasion de sa sortie en DVD par Allocine. Une page est consacrée à Philip K. Dick.
Comments

Le précieux est arrivé

priss
Les critiques de Blade Runner : The Final Cut tombent maintenant avec régularité.
L'événement est d'importance, regardez, même lesechos.fr en parle ! Je ne vais cependant pas poursuivre la collection des liens. L'immense majorité des avis est élogieuse. Beaucoup ne font que répéter le dossier de presse que l'on devine derrière.
Maintenant il reste à attendre une hypothétique sortie en salle !

Et je laisse la parole à ceux qui ont mis la main sur le précieux !
Comments

Poetry

Comme je sais que parmi vous se trouvent de fin linguistes anglophiles, une petite (toute petite) question. Lire la suite...
Comments

Bon plan

Blade Runner Ultimate Edition en coffret de 5 DVD
Le code "15CASH" donne 15€ de réduction immédiate à partir de 30€ d'achat jusqu'au 15/12 chez Alapage (lien sur l'image).

Cela fait le coffret
Ultimate de Blade Runner à 24,99 € (frais de port offerts).

[mise à jour] La boutique en ligne offre en plus un bon d'achat de 8€.

Si vous avez d'autres réductions intéressantes, ne gardez pas l'information pour vous !

Source.

Sur le même sujet lire :

Comments

Liens !

Le documentaire inclus dans la nouvelle édition de Blade Runner, Dangerous Days: Making Blade Runner a sa page IMDB.

Le site officiel du Philip K. Dick Trust a été mis à jour avec 38 nouvelles couvertures de livres de PKD.

Future Noir : La nouvelle édition de la bible consacrée à Blade Runner va bientôt sortir. La couverture est superbe. En pré-commande chez Amazon (24,96 &euroWinking (Youpi !)

Si l'album de Vangelis (Blade Runner Trilogy dont nous vous parlions ) n'est toujours pas en vente en France...
Groumpf, je sens que ça ne va pas être facile de mettre la main dessus...

Blade Runner : The Final Cut est maintenant en vente en ligne quasiment partout, ou du moins en précommande.

Blade Runner Ultimate Edition en coffret de 5 DVD
L'image de gauche provient d'Alapage, mais on peut aussi aller chez Amazon ou encore la fnac, c'est partout le même prix. Si par hasard vous trouvez une (très) bonne affaire, n'hésitez pas à faire circuler l'information!

Et comme je sens monter une frénésie d'achat
bladerunnerienne chez vous, voici les liens du fameux Métal Hurlant 79 (dont nous parlions ici) : à saisir chez ou chez Abebooks.fr

Comments

Alanis Morissette

Voilà une petite vidéo promo d'Alanis Morissette. Elle y évoque brièvement Radio Free Albemuth et son goût pour Philip K. Dick.


Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.

Sur le même sujet lire :

Comments

Slipstream

slipstream
Slipstream est le nouveau film d'Anthony Hopkins.

Il a écrit, produit et réalisé ce film étrange qui manifestement mérite toute notre attention.

Excellente note chez IMDB. (Ce genre de notes vaut ce qu'il vaut mais cela constitue néanmoins un indicateur intéressant.)

Pour vous convaincre de l'intérêt du film, en voici le résumé donné par Allociné.

Felix Bonhoeffer, un scénariste, vit entre deux mondes : le monde réel et celui qu'il a développé dans son esprit au fil du temps. Il n'a pas conscience qu'il vit au bord d'une ligne depuis des années et qu'il est sur le point de la franchir. Il se trouve donc perplexe lorsque, engagé pour remanier l'histoire d'un meurtre situé dans un café désert, des personnages du film qu'il est en train d'écrire apparaissent dans la vie réelle et vice-versa. Et alors qu'il essaye tant bien que mal de vivre sereinement entre ces deux mondes, des références à des chansons et à des films de science fiction des années 1950 se mèlent soudain à son quotidien, sélectionnées de manière aléatoire par sa mémoire...

Le site officiel est (juste la bande-annonce en tout petit, la voir en plus gros chez apple.)
Si l'ensemble me donne l'impression d'être plus proche de Lynch que de Dick, je dois avouer que c'est l'apparition de Kevin McCarthy qui emporte le morceau et me donne vraiment envie de voir ce film !
Comments

Vous n'êtes pas raisonnables

sondagetrad
Comment faire autrement ? Désolé, mais puisqu'il faut que quelqu'un vous le dise, je serai celui-là : vous avez plus de chance de voir Philip K. Dick être publié dans la Pléiade que de jamais entrer en possession de l'Exégèse !
Alors, bien sûr, on peut rêver qu'un éditeur fou se lance à l'assaut de la montagne avec une cohorte de spécialistes divers pour annoter l'ensemble. On peut rêver que les 8000 pages soient publiées en une petite trentaine de volumes (je laisse une marge pour les notes et autres préfaces). On peut rêver, mais alors cela touche à la lésion cérébrale, à une édition française.
Espérons cependant une traduction de In Pursuit of VALIS (Lawrence Sutin - 1991), qui n'est qu'une ponction partielle, partiale et subjective d'un vaste ensemble.

(Quand je parle de montagne, regardez ce que donne une simulation du manuscrit !)

Cinq pages sont en ligne sur philipkdick.com.

Vous pouvez acheter In Pursuit of Valis chez Amazon, particulièrement cher, ou encore chez le très recommandable Abebooks.fr !
Et comme je suis gentil, il y a même une bonne affaire chez !
Comments

Philip K. Dick de Andrew M. Butler

butlerdick100
En France, on ne peut pas dire que nous soyons en manque de textes critiques sur Philip K. Dick. Et pourtant il manque encore un petit quelque chose comme le Philip K. Dick d'Andrew M. Butler (l'homme est un dickien émérite, voir sa bibliographie sur wikipedia) publié en Angleterre en 2007 dans la collection Pocket Essentials.

Comprenons-nous bien, il ne s'agit pas d'une étude au sens propre, mais plutôt d'un précis, d'une sorte d'aide-mémoire.

Après une courte introduction qui fait un point rapide sur Dick et son héritage, nous entrons rapidement dans le coeur du sujet : un aperçu chronologique de l'ensemble des romans.
Chaque entrée est identique. Un bref résumé est accompagné de notes allant des dates d'écriture, de publication aux thèmes récurrents et autres faits biographiques liés au roman. Biens d'autres informations sont données, toujours succinctement.

Quel intérêt pour le lecteur averti ? Je dirais tout d'abord qu'il y a le simple plaisir de pouvoir feuilleter le livre, le parcourir comme on voyage dans sa mémoire (je dois être vieux jeu, je ne trouve pas le même plaisir en parcourant un site web). Ensuite j'ai apprécié la subjectivité de la démarche. Chaque livre est noté, chaque note rapidement expliquée.

Le livre s'achève sur une bibliographie commentée, une filmographie des adaptations et enfin une sélection de sites web.

Pour le prix, l'objet est remarquable. Il est disponible chez Amazon ou encore chez
Abebooks.fr ou Philip K. Dick.

Comments

Blade Runner - un test

dickscott100
Voilà enfin du concret concernant le prochain Blade Runner : the Final Cut. filmsactu.com propose un test assez exhaustif de l'objet.
On peut aussi voir les visuels des DVDs chez dvdrama.com.
Le contenu sur papier était déjà particulièrement intéressant. La critique est élogieuse et ne fait que renforcer l'envie de mettre les galettes dans son lecteur de DVD !

Deux extraits qui nous concernent plus particulièrement :

La première section du DVD aborde la phase de conception et d'écriture de Blade Runner, en partant bien entendu du roman. On débute ce quatrième disque par une Featurette sur Philip K. Dick (14mns22), auteur du roman original Do Androids Dream Of Electric Sheeps? Ce documentaire se présente comme une biographie revenant sur son parcours mais aussi sur sa personnalité, ses obsessions, sa créativité. Entrecoupée d'interviews de membres de la famille de l'auteur et de biographes, cette featurette comprend aussi les images d'une interview de Dick lui-même s'exprimant sur son œuvre et ses difficultés à faire reconnaître le genre de la science-fiction comme faisant partie intégrante de la littérature.


Bon sang, un documentaire sur Dick (oui, en VOST). Mais il y a mieux, crénom de pomme !

Suit un Comparatif entre le roman et le film (15mns22) qui tente, au travers d'interviews croisées du réalisateur Ridley Scott, du scénariste Hampton Francher et d'auteurs spécialistes, de dégager les principales différences thématiques entre l'œuvre originale et le long métrage. Un documentaire synthétique mais pertinent. Enfin, cette première section s'achève par des extraits audio d'une interview avec Philip K. Dick lui-même, réalisée par Paul Sammon entre 1980 et 1982. Au cours de cet entretien passionnant, l'auteur apporte quelques éclaircissements sur les thématiques de son roman, avant de s'attaquer à Hollywood et à ses craintes de voir son film adapté. Enfin, il raconte sa rencontre avec Ridley Scott et son coup de foudre pour la version finale du scénario, tout en exprimant une divergence importante de point de vue avec celui du réalisateur sur les Répliquants.


Blade Runner Ultimate Edition en coffret de 5 DVD
Pour mémoire, le visuel (lien alapage) de ce qui sera 39,99 € de bonheur, dès le 05 décembre.

(Encore quelques jours d'attente et il sera à nous le précieux.)

(J'ai comme une envie de changer de télévision, mais je crois que cela ferait vraiment cher le coffret DVD !)

Sur le même sujet lire :
Comments

Les Voix de l'asphalte

Encore une nouvelle critique des Voix de l'asphalte : chez Canoë. Elle est assez sévère.
Est-ce que ceux qui ont lu le roman sont d'accord ?


Sur le même sujet, lire :
Comments

Quelques liens

En vrac et sans ordre !

  • Un article du Monde, "Blade Runner, le mouchard et le collector" (merci à P. V.)

  • Le site officiel de Blade Runner a été mis à jour, vous pourrez enfin voir des extraits de la nouvelle version du film... ou attendre sagement la sortie du DVD.

  • Et d'ailleurs j'ai trouvé enfin de bien jolies polices.

  • Blade Runner : The Final Cut sort au cinéma en Angleterre, en Australie, en Espagne et c'est à peu près tout... cherchez l'erreur !

  • Southland Tales ne marche pas vraiment aux U.S.A... Doit-on alors s'en inquiéter ou s'en réjouir ?

  • La galerie a été mise à jour. (oui, j'ai mis deux mois pour le faire, on peut attendre au moins autant pour que j'y replonge !)


Comme je n'ai pas le temps de me plonger dans Les Voix de l'asphalte, je culpabilise un brin. Je suis quand même en train de finir un petit bouquin anglais dont je parlerai sous peu.
Comments

Blade Runner Trilogy

brtrartw
Et moi qui me demandais comment célébrer le 1000ème visiteurs du site... Le mois de décembre va décidément être le mois de Blade Runner. En effet à l'édition définitive du film en DVD va correspondre la sortie d'un coffret de 3 CDs de la musique originale du film de Vangélis : Blade Runner Trilogy (un disque Universal !)

Mise à jour : bientôt en vente en import chez Amazon ?

Voici ce à quoi nous pouvons nous attendre ! Lire la suite...
Comments

Les trois visages de Philip K. Dick

Qui avons-nous pour incarner le barbu ? Le défi est intéressant. Après tout, nous ne connaissons vraiment Dick que par ses écrits, voire par des interviews filmées. Je me demande ce que peut donner une tentative de restituer à l'écran un Phil vivant (alors que, comme vous le savez, nous sommes tous morts.)

pullmanBill Pullman.

Film : Your Name Here (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé. Sortie prévue pour 2008.
Un article chez mtv.
La seule photo d'un acteur incarnant Philip K. Dick. Même si pour des raisons de droits, il ne porte pas le nom de Dick.

Shea WhighamShea Whigham.

Film : Radio Free Albemuth (IMDB) (dickien.fr)
Statut : tournage achevé, en post-production. Sortie prévue pour 2008.
Pas encore de photos officielles.
Le plus jeune acteur du trio.


giamattiPaul Giamatti.

Film : The Owl in Daylight (IMDB) (dickien.fr)
Statut : en production. Sortie prévue en 2009.
Peut-être le visage qui rappelle le plus PKD.
Vous pouvez lire une brève interview de l'acteur (en anglais) toujours chez mtv.


Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Free Albemuth

rfalogo
Et bien ça y est. Les choses deviennent un peu plus concrètes. Oh... Juste un peu : le site officiel de Radio Free Albemuth vient tout juste d'ouvrir ses portes.

Il y a encore peu de choses à y découvrir, alors ne comptez pas sur moi pour vous les dévoiler. Profitez de votre exploration.

Néanmoins il est agréable de voir un tel projet se déployer sans que rien ne semble particulièrement inquiétant quant à la qualité de l'adaptation.

Sur le même sujet lire :

Comments

Radio Free Albemuth (mise à jour)

Nous avons quelques informations supplémentaires concernant le casting du film de John Alan Simon. Reprenons ce que nous avons pu trouver précédemment et développons !

La date de sortie américaine est fixée au 11 juin 2008.


Alanis Morissette (site officiel) (allociné) (IMDB)

Sylvia Sadassa apparaît d'abord au héros, Nick, sous la forme d'une vision, celle d'une chanteuse à succès. Quand il la rencontre enfin, une femme, il l'embauche comme secrétaire... Le cancer de la jeune femme est en rémission. L'histoire entre les deux ne fait que commencer.


Jonathan Scarfe (allociné) (IMDB)

Le héros du film, Nicholas Brady.

Petite transposition, il ne travaille plus initialement dans un magasin de disques, comme dans le roman, mais directement comme producteur dans un label.


[mise à jour]
Shea Whigham (allociné) (IMDB)

Notre supposition était correcte: il joue bien le rôle d'un personnage nommé Phil.

Celui-là on l'attend avec impatience !



[mise à jour]
Katheryn Winnick (allociné) (IMDB)

Elle incarne Rachel Brady. Personnage féminin assez étrange dans le roman, par ses multiples crises, qui cristallise peut-être de nombreuses ex-femmes de Dick.

[mise à jour]
Hanna Hall (allociné) (IMDB)

Ha... Voilà donc Vivian Kaplan ! Nous tenons là certainement un des personnages les plus terribles du roman. Une des incarnations de la paranoïa dickienne. Manipulatrice et profondément corrompue, son évolution au fil de ses apparitions accompagne la chute de tous les personnages principaux.
On a pu la voir récemment dans le Halloween de Rob Zombie, dans le rôle de la petite soeur de Michael Myers.

scottwilson
[mise à jour]
Scott Wilson (allociné) (IMDB)

Voilà notre Ferris F. Fremont ! Tout à la fois le Mal (Nixon) et l'Antéchrist (F.F.F. = 666), je suis curieux de voir comment il peut apparaître dans le film.
En effet si on parle énormément de lui dans le roman (Aramcheck !), il intervient relativement peu comme personnage.


Rosemary Harris va être la voix du "Light Angel", c’est-à-dire le satellite SIVA dans Radio Free Albemuth.

Sa longue carrière (IMDB) et une nomination aux Oscars sont remarquables. Mais c’est son interprétation du personnage de Tante May dans la trilogie Spiderman de Sam Raimi qui l’a rendue célèbre !

Sur le même sujet lire :

Comments

Have A Nice Apocalypse...

southdwayn
Southland Tales reçoit actuellement des critiques assez partagées, semble-t-il. Pour être honnête, je n'ai aucune envie de les lire in extenso afin de ne pas me gâcher le plaisir de la découverte.
Néanmoins il est possible de commencer dès maintenant la lecture du film. En effet, son auteur, Richard Kelly, a écrit la prequel et l'a publiée sous forme d'une bande dessinée aux Etats-Unis. En un autre mot, l'histoire complète comporte six chapitres, la BD occupe les trois premiers, le film les trois derniers.
Je ne sais pas si cela sera traduit un de ses jours (mais j'ai des doutes là-dessus). En attendant, la bonne surprise est que vous pouvez tout de même vous faire une petite idée de la chose immédiatement !

En effet, le premier chapitre est en ligne, en libre téléchargement, réparti sur plusieurs sites. Cela nous donne, dans l'ordre :
1 - JoBlo.com
2 - MTV.com
3 - UGO.com
4 - Comics2Film
5 - IGN.com

Les trois chapitres ont été publiés séparément et récemment réunis au sein d'un même volume. Il est disponible, par exemple chez Alapage ou Amazon.fr chez amazon.com, ou dans toutes les bonnes librairies spécialisées.

Je vous laisse le temps de lire ça et on en reparle.

Sur le même sujet lire :
Comments

Southland Tales

southtales
Nous sommes à une semaine de la sortie en salle du nouveau film de Richard Kelly.
En effet, aux U.S.A., les films sortent le vendredi (ceci est l'information capitale du jour qui à elle seule sera le soleil de votre journée.)
On en parle un peu plus d'ici peu, c'est une promesse.
Pour mémoire, le site officiel est ici.
Là c'est le site d'une compagnie imaginaire qui apparaît dans le film. (Le marketing viral est une chose terrible.)
Le dossier de presse en français est téléchargeable.
Et, au fait, le bonhomme sur cette photo est Kevin Smith.

Sur le même sujet lire :
Comments

Sondage

Mazette ! On peut dire que vous avez été particulièrement inspirés par ce sondage.

Il est vrai que la question a de quoi agacer le dickien exigeant!... combien de fois rencontrons-nous ce K. Dick si français ! D'ailleurs il serait intéressant de remonter à ses origines... J'en ai croisé quelques-uns en feuilletant les différents textes du Paradick, mais rien qui permette de situer chronologiquement l'apparition et la diffusion du barbarisme.

J'ai déjà croisé un plus rare Philip K., tandis que Laurent me confiait utiliser de temps en temps un bien cordial Phil Dick.


Comments

San Francisco parano

Une critique de Les Voix de l'asphalte est en ligne chez bibliobs (site littéraire du nouvelobs.com). Elle est signée Michel De Pracontal.


Sur le même sujet, lire :
Comments

Next !

next
Ah... Cette semaine est mis en vente le DVD de Next, le film de Lee Tamahori adapté de L'auteur de Minority Report (c'est marqué en gros dessus). Nicolas Cage, Julianne Moore, Jessica Biel, je suis désolé, mais je ne me souviens pas vraiment du film. Vraiment pas. À peine quelques bouts de scènes traînent encore, celles qui en faisaient un film gentiment plaisant mais en rien dickien.
Il est certain que je ne vais pas acheter le DVD, ou alors quand il sera soldé. Pour le garder pour un jour de pluie froide.

L'exercice du jour porte sur l'analyse de l'image. Regardez l'affiche originale, puis la jaquette du DVD. Trouvez les constantes. Souriez.
Comments

Utopiales

Ah... ! De retour ! Le message est tardif, entre autres choses, pour cause de panne d'ADSL. Alors soyons bref et contentons-nous d'un chaleureux message de remerciement à ceux que j'ai pu croiser. Vos avis et louanges sur dickien.fr me sont allés droit au coeur !

Message personnel : oui, Gilles, nous n'avons pas croisé de jeune femme aux cheveux noirs, triste, douce et fragile pour en tomber immédiatement amoureux... mais ce n'est que partie remise !

Note : je vous rappelle que le site est archivé mensuellement et que les articles sont consultables grâce au menu de droite.
Comments

Radio Free Albemuth

Je vous donne en l'état le communiqué de presse officiel concernant le tournage de Radio Free Albemuth, tel qu'il m'a été transmis par la production. Sa lecture suivie de la comparaison avec ce qu'on a pu lire hier à droite et à gauche peut vous amuser cinq minutes.


LOS ANGELES
– October 26, 2007 – Writer, Director and Producer John Alan Simon today announced that principal photography on the Philip K. Dick-authored story RADIO FREE ALBEMUTH commenced in October on locations in and around Los Angeles. Musician/actress Alanis Morissette has joined the cast, which also includes Jonathan Scarfe (ER), Shea Whigham (Tigerland), Katheryn Winnick (Failure To Launch) and Hanna Hall (Forrest Gump).

John Alan Simon and his company
Discovery Productions and Dale Rosenbloom and his company Open Pictures (Girl in The Park, Shiloh Trilogy) will produce alongside Rhino Film’s president Stephen Nemeth (Fear and Loathing in Las Vegas, Dogtown and Z Boys).

Alanis plays Sylvia, first seen in one of Nick's (Scarfe) visions as a glamorous, phenomenal singer, who shows up in real life as an ordinary woman looking for a secretarial job. Recently declared in remission from lymphoma—which has puzzled her doctors, who thought it would be fatal—Sylvia gets a job at Nick's record label as a secretary, where her spirituality and visions soon make her a soul-mate with Nick.

Commenting of her first dramatic lead role, as a mysterious woman with prophetic visions and a beautiful singing voice, Alanis says, “I am a big fan of Philip K. Dick's poetic and expansively imaginative books. I feel blessed to portray Sylvia, and to be part of this story being told in film.”

Philip K. Dick’s most revealing and autobiographical novel was published after his death. Dick made himself one of the major characters in this story of an alternate past reality in which Richard F. Fremont, a Nixon-like President has managed to cling to power into a fifth term of office while hunting down a shadowy terrorist organization. Nick Brady, a record store clerk in Berkeley, begins to receive messages and visions from a mysterious and God-like source from the star system Albemuth, that he dubs VALIS – for Vast Active Living Intelligent System. When offered a high-paying music industry job, Nick, along with his wife Rachel and best friend, Philip K. Dick, a science fiction writer, move down to Los Angeles and find themselves drawn into an extraterrestrial plot to bring down Fremont’s totalitarian regime with the subliminal power of music.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais ce projet, sorti de nulle part, dégagé de la mécanique hollywoodienne par son statut de film indépendant, me donne particulièrement confiance. Certes nous avons encore très peu d'informations sur l'adaptation en elle-même mais je trouve que tout va dans le bon sens.

Sur le même sujet lire :

Comments

John Alan Simon

Et oui, il y a des jours où les choses s'accélèrent un brin. Ainsi nous pouvons lire un message de John Alan Simon sur Total-Dickhead.
En voici un extrait :

It was a labor of love by all involved. everyone worked for little or no money. privately financed, the entire budget of the picture was less than the majors spend on catering but this way we were able to make an adaptation that I think is very close in spirit to the original. It was a 24 day shoot on the same Viper digital system that David Fincher used for Zodiac and the upcoming Benjamin Button.


Il annonce l'ouverture prochaine du site
officiel (qui n'est pas en ligne pour le moment).
La présence d'
Alanis Morissette va sûrement servir la couverture médiatique du film, comme un témoigne la diffusion prochaine d'un sujet sur E! The Daily.

La production doit m'envoyer quelques infos, je les mettrai en ligne demain.
Je suis également en train de préparer une interview avec le metteur en scène... qui est particulièrement pris pour le moment. D'ailleurs si vous avez des idées de questions, les commentaires vous sont ouverts !
Comments

Radio Free Albemuth - le Casting

albe
Des nouvelles du tournage de Radio Free Albemuth ! Nous avons enfin des informations concernant le casting opérer par John Alan Simon.
Avant de passer à la synthèse, voici déjà les liens originaux. Recoupons ensuite les informations afin d'avoir une vision un peu plus globale du projet.
Aintitcool.com nous donne quelques noms (les commentaires du site sont un grand moment de poésie...)
TheHollywoodReporter.com livre quant à lui une déclaration de la chanteuse :

I am a big fan of Philip K. Dick's poetic and expansively imaginative books, I feel blessed to portray Sylvia, and to be part of this story being told in film.


Grâce à Gino, nous avons aussi la fiche IMDB. Une fiche allocine.com est également apparue.
Alors qu'en est-il ?



Alanis Morissette (site officiel) (allociné) (IMDB)

Sylvia apparaît d'abord au héros, Nick, sous la forme d'une vision, celle d'une chanteuse à succès. Quand il la rencontre enfin, une femme, il l'embauche comme secrétaire... L'histoire entre les deux ne fait que commencer.



Jonathan Scarfe (allociné) (IMDB)

Le héros du film, Nick.

Petite transposition, il ne travaille plus dans un magasin de disques, comme dans le roman, mais comme producteur dans un label.




Shea Whigham (allociné) (IMDB)

Pas d'informations. Un ami du héros, un écrivain de SF ?

Hum...





Katheryn Winnick (allociné) (IMDB)

Pas d'informations.





Hanna Hall (allociné) (IMDB)

Pas d'informations.

On a pu la voir récemment dans le Halloween de Rob Zombie, dans le rôle de la petite soeur de Michael Myers.




IMDB donne seulement comme noms ce qui semble être des personnages secondaires :
Nancy Linehan Charles, Kevin McCorkle, Bob Ross, Holly Sherman, Jonathan Eudowe, Elizabeth Karr et Franceska Lynne.

Sur le même sujet lire :


Comments

Utopiales

Que faire en cette période de l'année ?

En ce qui me concerne, il n'y a pas à tergiverser, je passerai quelques jours à Nantes... du vendredi au dimanche, histoire de profiter au maximum de mon séjour (et des personnes que je ne vois que trop rarement).

Il va sans dire que j'espère y croiser quelques-uns d'entre vous, histoire de boire un coup de parler littérature !
Comments

Les Voix de l'asphalte

Une élogieuse critique de Les Voix de l'asphalte est en ligne chez Plume Libre.


Sur le même sujet, lire :
Comments

Blade Runner - Version 1980

rachel
Une petite rareté : le script de Hampton Fancher pour Blade Runner daté du 24 juillet 1980 !

Vous
pouvez le lire ici, cela permettra d'attendre pour les plus impatients la sortie du DVD !

La voix off est présente... mais différente.

Sur le même sujet lire :



Comments

Interview de John Alan Simon - Août 1999

slash
Let's do the time-warp again !
C'était donc en 1999, et je collaborais à ce petit joyau de prozine qu'était Slash (William W., si tu passes par là, je te salue). La nouvelle d'une autre adaptation cinématographique de Philip K. Dick venait de tomber. Je contactais John Alan Simon par mail et l'interview fut en fait le résultat d'une correspondance qui s'étendit durant tout le mois d'août. Je vous la restitue telle qu'elle a été publiée et me contenterai de faire quelques petits commentaires. A la relecture, elle me fait sourire car j'y trouve quantité de petites maladresses amusantes.
Vous pouvez lire la fiche IMDB de John Alan Simon ou encore sa biographie (en anglais).
L'homme est un grand amateur de Dick. Voir ce projet éclore après une décade d'attente en dit long sur le fonctionnement hollywoodien.
John Alan Simon avait été assez gentil pour nous offrir les premières pages de son script. Je ne les reproduis pas ici pour des raisons évidentes.
Néanmoins sachez que le film devait commencer par une citation de W. B. Yeats:

In dreams begins responsibilities



Et maintenant, en 2007, le film attaque sa dernière semaine de production.

L'interview est à lire juste là : Lire la suite...
Comments

Next - Edition française

next
Next sortira en DVD le 8 novembre 2007, nous le savons déjà.

Maintenant nous découvrons, grâce à devildead.com, que les suppléments seront identiques que ceux du Z1. Le tout est par conséquent, à mon goût, bien décevant. Ceux qui disent "Comme le film ! " sont priés de garder pour eux leur mauvais esprit.

J'aurais tant aimé avoir l'opinion de Jessica Biel sur l'adaptation de l'oeuvre de Philip K. Dick au cinéma...

Comments

Une nouvelle adaption en tournage

albemuth-cd
Est-ce que vous savez que l'adaptation d'un roman est en tournage actuellement, à Los Angeles ? Hum... Voilà quelque chose de vraiment intéressant, non ? Quelque chose qui nous donne un peu plus à manger que Blade Runner : The Final Cut (dont je ne supporte plus de voir le descriptif des DVD reproduits de sites en sites.)
Réalisé par John Alan Simon, il s'agit ni plus ni moins que de Radio Free Albemuth ! Bon, je n'en sais pas plus pour le moment, le casting est en cours et je ne trouve rien sur l'IMDB.

it will tell the story of a writer and his friend living under an increasingly authoritarian president who receives messages from an extraterrestrial source.


Comme nous le précise philipkdick.com, John Alan Simon possède également les droits de VALIS et Flow My Tears, The Policeman Said.

Sur le même sujet lire :



Comments

Vous avez un problème

blat
Oh... oui. Votre cas est désespéré, si vous êtes :
1/ En train de rire en regardant cette image.
2/ Et que vous savez dans quelle revue elle a été publiée.
3/ Et que vous en avez un exemplaire.

En un mot Blade Runner : The Final Cut peut attendre un peu. Tout comme Les Voix de l'asphalte qui me tente, m'appelle et que je n'ai pas encore le temps d'attaquer.

Sur le même sujet lire :
Comments

Your Name Here

TarynManning
Le site américain MTV Movie Blog présente une courte interview de Taryn Manning autour de son rôle dans Your Name Here.
En citant comme modèle le Festin nu tel que l'a adapté Cronenberg, Your Name Here devrait mélanger fiction et réalité au fil des errances mentales du personnage principal. Pour mémoire ce dernier est nommé William J. Frick suite à une intervention des ayants droit de Philip K. Dick.
Au début je pensais que ces derniers cherchaient avant tout à protéger leur propre biopic The Howl in Daylight... Pourtant en lisant l'interview on découvre que Dick Frick prend de la méthédrine ou encore de la cocaïne... Et là je reste songeur. Je me demande pourquoi aller si avant dans la caricature alors que Dick peut si facilement être représenté comme larger than life ? Bien sûr il ne faut pas présager de la qualité finale du film sur ces éléments de détails. Alors autant rester raisonnable, attendre d'en savoir un peu plus et de découvrir ce que peut donner Dick comme personnage de fiction.
Peut-être qu'Horselover Fat prend de la drogue, lui.
John Ford nous disait dans L'homme qui tua Liberty Valance "Quand la légende devient réalité, il faut imprimer la légende". A méditer.

Source

Comments

Votre porte-clés dickien

keyring
Ah... Il est certain que le dickien n'a pas de quoi se ruiner en matière de produits dérivés. Alors réjouissons-nous de voir que nos voisins britanniques sont devant un dilemme cornélien. Doivent-ils acheter le coffret de Blade Runner : The Final Cut en version ultimate standard, c'est-à-dire avec les mêmes gadgets que nous, ou doivent-ils prendre le coffret que vend la chaîne HMV qui comporte seulement un splendide porte-clés ?

La vie est mal faite parfois, non ?

Sur le même sujet lire :
Comments

Blade Runner - le jeu vidéo

bladejeu
L'illustration de la brève précédente m'a donné cette idée. Ubik de Cryo fut certainement un des jeux les plus attendus de 1998. Tournant sous Windows 95, ce fut une immense et superbe déception. Si le titre s'inspirait assez fidèlement du roman, sa réalisation était assez catastrophique et son principe particulièrement bancal.
Ce fut certainement un des rares jeux dont j'ai lu le manuel avant de commencer une partie... pour finir par cliquer comme un malade un peu partout pour le finir et faire la peau à Jory à grands coups d'Ubik.
Par contre la jaquette était superbe, elle orne toujours la rangée du haut d'une de mes bibliothèques (en cachant efficacement le bazar qui est derrière).

Il en est autre chose de Blade Runner produit par Westwood en 1998 1997. Dans le jeu, vous incarniez un Blade Runner, Ray McCoy, vous pouviez rencontrer certains des personnages du films (dont les voix étaient doublées par les acteurs originaux dans la VO). C'était un jeu d'aventure et il fallait mener à bien une enquête qui vous faisait revisiter les principaux lieux du film dont le jeu reprenait les sons d'ambiance et nombre de plans. Et en plus on pouvait explorer des photos comme le faisait Deckard !
Mais le jeu était surtout caractérisé par ses six fins différentes. Selon vos actions en cours de partie vous alliez vous diriger vers une d'entre elle. Alliez-vous vous révéler être un Replicant ou un Blade Runner pur et dur ? En un mot, on avait envie de recommencer afin d'orienter l'histoire dans une branche différente.

J'ai découvert que le titre était classé comme abandonware. C'est-à-dire qu'il n'est plus commercialisé et qu'il est mis à la disposition du public amateur de curiosités (voir la définition et les questions légales que cela pose chez wikipedia).
Ainsi le site planete-aventure.net met les trois CD du jeu à disposition. Je ne l'ai pas testé.

Si vous avez aussi des souvenirs liés à ces deux jeux, les commentaires vous sont ouverts.

Mise à jour : Gilles signale que les quatre CD sont disponibles chez abandonware-france.org.

Sur le même sujet lire :



Comments

Quelques travaux

cryo
Comme j'étais en train de travailler un peu pour réparer les problèmes que certains d'entre vous rencontrent avec le flux RSS, j'en ai profité pour ajouter, dans la barre de gauche droite un petit sondage. On va bien voir si cela vous plaît. En tout cas, cela m'amuse.
Les couleurs sont encore assez moches à mon goût et j'espère les corriger dans les prochaines heures semaines.
Je remercie au passage ceux d'entre vous, qui par un petit mot, qui par un lien, soutiennent les premiers pas du site.
Comments

Philip K. Dick au Box Office (France)

Continuons notre petite exploration chiffrée. Cette fois je me suis amusé à trouver le nombre d'entrée en France des films adaptés de Philip K. Dick, à l'occasion de leur première sortie.

Titre Année Spectateurs
Minority Report 2002 3 709 488 entrées
Total Recall 1990 2 360 003 entrées
Paycheck 2003 622 058 entrées
Blade Runner 1982 2 040 168 entrées
Next 2007 607 310 entrées
Impostor 2002 non disponible
Screamers 1996 71 888 entrées
A Scanner Darkly 2006 24 041 (1ère semaine)
Blade Runner FC 2007 Y'en aura pas

Sur le même sujet lire :
Le box office américain.


Comments

Philip K. Dick au Box Office

Soyons d'infâmes comptables pendant quelques instants. Voici les gains de toutes les adaptations de Philip K. Dick, durant leur exploitation en salle sur le territoire américain.

Titre Année Revenu
Minority Report 2002 $132,072,926
Total Recall 1990 $119,394,840
Paycheck 2003 $53,790,451
Blade Runner 1982 $27,580,111
Next 2007 $18,049,868
Impostor 2002 $6,285,176
Screamers 1996 $5,711,695
A Scanner Darkly 2006 $5,501,616
Blade Runner FC 2007 $3,740,330

La présence de Blade Runner : The Final Cut est justifiée par sa diffusion dans un circuit limité aux USA de 58 salles.
La lecture de ce tableau permet de comprendre bien des choses, non ?
Attention, ne le regardez pas trop longtemps, vous pourriez devenir cynique. Parce que vous savez comme moi que l'on cherche actuellement à monter, parce que le cinéma est souvent plus une industrie qu'autre chose, Total Recall 2...


Sur le même sujet lire :
Le box office français.


Comments

Les voix de l'asphalte

isafig
A l'occasion de la sortie de Les Voix de l'asphalte Philip K. Dick se trouve honoré par un mini dossier dans le Figaro Littéraire.
Pas moins de trois articles différents qui forment un panorama de la réception dickienne en France.

Tout d'abord une critique du livre, intitulée "Un roman de la honte prométhéenne".

Ensuite une interview de sa fille Isa Dick-Hackett.

Et enfin, un article sur "Les nombreux disciples d'un romancier singulier". Certainement le texte le plus discutable. Enfin... Lisez et dites ce que vous en pensez.

Juste une citation, celle de Bernard Werber.

K. Dick, c’est le maître. Je me suis trouvé une sorte de père spirituel


Ouch !
Comments

Blade Runner



On peut entendre une belle erreur et une grosse c... Sauras-tu les trouver ?

Sur le même sujet lire :
Comments

Les voix de l'asphalte

voix
Je vous rappelle que Les Voix de l'asphalte est en vente à partir du jeudi 11 octobre.
Nous en avions parlé plus longuement auparavant.
Il s'agit d'un roman de jeunesse non-SF.
Je fouillerai un peu, les premières critiques ne devraient pas tarder.
Cela nous changera de toutes les infos sur Blade Runner : The final Cut de ces jours derniers. (Les premiers échos sont plus que positifs et témoignent d'une nouvelle version qui serait plus une amélioration qu'une relecture. Par exemple la scène de l'hôpital n'a pas été réintégrée au métrage mais sera visible dans les bonus. Une scène inutile il y a 25 ans, le reste encore, ce qui est rassurant.)


Sur le même sujet, lire :



Comments

PKD au cinéma

pkd
Quelques informations pour développer la brève d'hier.
The Philip K. Dick Estate, qui gère l'oeuvre de PKD, a émis ce communiqué de presse. En un mot, Electric Sheperd, compagnie possédée par lsa et Laura, deux des enfants de Dick, a signé un accord de partenariat avec The Halcyon Company (le site d'Halcyon).
Halcyon fait d'ailleurs pas mal parler d'eux. Ils viennent en effet d'acquérir les droits pour Terminator 4 et toute la franchise Terminator.
A la fin du communiqué de presse nous pouvons lire :

ESP is also producing a Philip K. Dick biopic which will interweave his life and work. The project is set up with HBO Films and Picture House with Paul Giamatti attached as lead actor and producer, and Tony Grisoni (Fear and Loathing in Las Vegas) scripting.

En un mot les choses avancent à leur rythme. Nous ne pouvons qu'espérer qu'un standard d'exigence et de qualité soit permanent dans le développement de tous ces projets.
Comments

Ubik au cinéma

Et voilà qu'on reparle d'Ubik au cinéma... Enfin, on parle plutôt du développement possible d'un éventuel projet qui tournerait autour de Philip K. Dick.
Cela se passe chez ecrans.fr.
Pour mémoire, la société Electric Sheperd Productions est celle dont nous parlions ici.

Et que le scénario d'Ubik est toujours en vente, par exemple
ici ou directement chez l'éditeur.

Sur le même sujet lire :
Comments

Blade Runner - Les nouvelles scènes

scottford
Continuons ! Voici un article en anglais qui revient sur les principales modifications qu'apporte Blade Runner : The Final Cut... dont le titre doit déjà être réservé pour Halloween XVI !

Voici une sélection. De nombreuses modifications sont minimes. Elles vont de la suppression d'un membre de l'équipe de tournage malheureusement filmé à l'addition de publicités supplémentaires sur les buildings.
En fait ce qui m'intéresse le plus est certainement le travail sur le son. L'ensemble a été remastérisé et je suis curieux d'entendre comment sonne ce nouveau Blade Runner.

  • La durée du film n'est pas changée. En fait, pour les connaisseurs de la version européennes, les changements sont moins flagrants que pour les américains (notamment en ce qui concerne la violence).

  • Beaucoup de plan ajoutés concernent l'ambiance générale de Los Angeles. Comme par exemple les gogo-danseuses.

  • L'image a été nettoyée, les câbles qui portaient les spinners retirés numériquement. Ainsi les mate-paintings sont parfaitement intégrés au reste de l'image. Le soucis de détail a même été jusqu'à la correction du gros plan de l'oeil qui ouvre le film : maintenant la rétine réagit devant les jets de flammes.

  • On ne revient pas sur les scènes retournées avec Joanna Cassidy. Voici le avant et le après.

  • La scène de la licorne est maintenant la scène originale, qui a été retrouvée. Celle du Director's cut 1992 était une prise alternative.

  • Quelques scènes ont été retouchées pour améliorer la continuité de l'ensemble. Par exemple, le combat entre Deckard et Léon devait avoir lieu avant la mort de Zhora. La scène a été déplacé lors du montage pour être placée après. Les hématomes sur le visage de Deckard, qui n'avaient plus lieu d'être, ont par conséquent été effacés.

  • La plan final de la colombe a été harmonisé. Elle s'envole maintenant sur un ciel bladerunnerien et non plus sur un ciel bleu. (Cette modification me semble un peu dommage, j'aime bien la symbolique de ce ciel.)

  • Lors d'une scène de dialogue, les paroles de Deckard ne sont pas synchrones avec ses lèvres. Harrison Ford n'étant pas disponible, on a fait venir son fils, on l'a maquillé pour lui donner la cicatrice qui orne le menton paternel... puis numériquement on a remplacé la bouche du père par celle du fils disant les mots corrects.



Au final, je pense que tout va dans le bon sens. Les modifications ne portent pas tant sur le fond du film que sur sa forme. Je me demande cependant si ce sont tout de même des apports essentiels au film. En effet, qui a jamais été gêné par ces défauts de tournage ? Le ciel bleu m'a toujours surpris mais ne m'a jamais dérangé. La modification de la mort de Zhora est peut-être ce qui apporte vraiment un plus au film. Le reste... ma foi, nous jugerons dans quelques semaines.

Tout ce que j'espère est que demeure toujours ce plan où la pluie tombe à l'envers. Juste pour nous rappeler que le cinéma reste une belle illusion.

Sur le même sujet lire :





Comments

Blade Runner - Editions françaises

Ca vous a plu ? Vous en voulez encore ? Continuons alors notre saga sur la sortie de Blade Runner en France. Il y a quelques temps, je vous parlais de la future édition en Z1. Si le contenu de l'édition française devrait être indentique en ce qui concerne les suppléments, le packaging n'est pas le même.
Une première chose : il n'y aura, semble-t-il, pas d'édition 'valise' en France.
La bonne nouvelle est que la sortie est avancée par rapport au Z1 : 5 décembre 2007 !

brdvd1
Blade Runner : The Final Cut sera vendu 19,99 €.

Il s'agit d'une édition double DVD qui comprendra le film et un DVD de bonus.

L'édition HD est vendu 24,99€. Il faut noter que seul le film sera en HD, les suppléments seront seulement en SD.



Le problème est que selon les boutiques en ligne, les prix annoncés et les visuels sont différents pour l'édition coffret dite Ultimate ! Il s'agit des 5 DVD qui comprendront, outre la version précédente, les autres montages du film.

brdvd2
Chez Alapage nous découvrons ce visuel. Le coffret est au prix de 39,99 €.
Le coffret porte la mention "Edition Ultimate Limitée".
Nous retrouvons ce visuel, mais au prix de 49,99 €, chez chapitre.com.

A priori, cela devrait être le bon même si la différence de prix est surprenante. Un léger doute subsiste quand on cherche un peu plus. Regardez !


drdvd3
Chez la Fnac, nous avons un autre visuel, qui reprend le premier plan du film.
Le coffret porte la même mention "Edition Ultimate Limitée"
Le prix est encore de 49,99€ !

Alors là, c'est à n'y rien comprendre. L'erreur de saisie est la plus probable pour les différents visuels. Les coffrets comportent les mêmes 5 DVD, je ne vois pas ce qui pourrait par contre justifier les 10 euros de différence.

Voici le descriptif de l'éditeur donné par chapitre.com :

Coffret en édition limitée contenant : - 1 licorne miniature - 1 livret exclusif à la France (32 pages) - 3 photos - 1 lettre de Ridley Scott à l'attention des fansDVD 1 Film en version "Final Cut" de Ridley Scott DVD 2 Film en version US (1982) Film en version internationale (1982) Film en version "Director's Cut" (1992) DVD 3 "Des temps difficiles : le making of de Blade Runner" DVD 4 Scénario Décors Musique Photos Lieux de tournage Effets spéciaux Plan marketing Bandes-annonces Réaction du public DVD 5 Film en "version de travail" Documentaire d'archive produit par Channel Four (52')


Donc, mis à part la valise (si mignonne à acheter mais peu pratique à ranger) il ne manquerait pour l'édition française que le morceau de la pellicule originale et le modèle réduit du Spinner.

MISE À JOUR : Le site de la fnac et celui d'Alapage ont tout faux. Seul celui de chapitre.com donne des informations correctes. La preuve : voici ce que dit l'éditeur Warner Home Video. Le descriptif est également correct.
Le prix est donc bien de 49,9 € pour l'édition collector.

Sur le même sujet lire :



Comments

Norway of Life

mannen
Je ne l'ai pas encore vu et ne sait pas quoi en penser. Norway of Life. Sélectionné à Cannes en 2006, grand prix à Gérardmer en 2007, ce film norvégien est prometteur.
La note IMDB est très bonne (7,5/10). Et pour ne pas gâcher le tout le film semble parfaitement dickien.
Réalisé par Jens Lien, avec Trond Fausa, Aurvag Petronella Barker et Per Schaanning, le film sort en DVD en France aujourd'hui chez TF1 Vidéo: Norway of Life.

La
jaquette du DVD français.

En voici le résumé :

Andréas se retrouve dans une ville étrange. Il ignore comment il est arrivé là. On lui remet un emploi, un appartement et même une femme. Très vite, il s'aperçoit pourtant qu'il y a quelque chose qui cloche. Tentant de s'enfuir, il découvre que la ville est sans issue.


Et la bande annonce chez Youtube.

Quelqu'un pour en dire deux mots ?
Comments

Southland Tales - interview de Richard Kelly

smg
Pour changer de toutes les bladerunneries de ces jours derniers, une interview, en français, du réalisateur de Southland Tales, Richard Kelly.

Elle date de Cannes (mai 2006). Kelly y évoque à plusieurs reprises Philip K. Dick qui constitue manifestement une influence majeure de son travail. Ceux qui ont vu Donnie Darko le savaient déjà ! A lire chez ecranlarge.com.

Sur le même sujet lire :

Comments

Philip K. Dick - Four Novels of the 1960s

loa
La Library of America a déjà publié une première anthologie de roman de Philip K. Dick : Four Novels of the 1960s.

Pour mémoire, la Library of America est une collection prestigieuse dont l'objectif fondamental est la réédition des textes des principaux auteurs américains. Le premier volume ressemble The Man in the High Castle, The Three Stigmata of Palmer Eldritch, Do Androids Dream of Electric Sheep? et Ubik.

Le second, intitulé Philip K. Dick: Five Novels of the 1960’s and 70’s comprendra Martian Time Slip, Dr. Bloodmoney, Now Wait for Last Year, Flow My Tears the Policeman Said et A Scanner Darkly. Il doit paraître en juillet 2008.

Jonathan Lethem est le responsable des deux volumes.

Mise à jour : vous pouvez feuilleter le volume chez amazon.com.
Comments

Blade Runner - LA Times

riddick
Nous continuons notre petite série de brèves autour de la nouvelle version de Blade Runner. Maintenant c'est au tour du Los Angeles Times de s'y coller.
L'angle de l'article est un peu différent. Il porte sur les difficultés du projet et sur l'apport des acteurs lors du tournage (du monologue de Rutger Hauer au travail de Edward James Olmos en passant par Sean Young.)
Intéressant, certes, mais cela donne aussi l'impression, d'articles en articles, que les journalistes racontent ce qu'ils ont vu dans le DVD de bonus que leur a communiqué l'attaché de presse.

Sur le même sujet lire :
Comments

Blade Runner - les différentes versions

rachel
Combien de versions différentes de Blade Runner existe-t-il ? La question est intéressante.

Pour le grand public européen, on peut parler de trois (en comptant la future Ultimate cut unrated) mais si on cherche un peu, il est possible d'aller jusqu'à huit, voire neuf !

En raison de cette histoire complexe, les retouches de Ridley Scott, ne me dérangent pas vraiment. D'autant qu'elles n'effacent en rien les versions précédentes (à la George Lucas) mais offrent une variation supplémentaire :

  • La version de travail (son non finalité, pas de Vangélis, etc.)

  • La version diffusée lors de la convention de San Diego en 1982

  • La copie américaine de 1982

  • La copie internationale de 1982 (un peu plus violente)

  • La copie japonaise de 1982

  • Une version TV US, sans sexe ni violence (pas de licorne non plus) en 1986

  • La Director's Cut de 1992 (qui connut les honneurs de la diffusion DVD)

  • Je ne compte pas une version pirate qui n'a jamais été commercialisée mais diffusée lors de conventions étasuniennes.

  • La toute nouvelle Final Cut

On ne peut qu'apprécier que le coffret permettre d'avoir accès à pas moins de cinq versions différentes !

Maintenant Gino m'interpelle... Quelle est la meilleure version du film ? Je serais tenté de répondre que la meilleure est forcément ma préférée.
Mais alors... quelle est ma version préférée? La question n'est pas évidente parce que la réponse est très personnelle. En effet, je n'ai pas découvert le film lors de sa première sortie en salle mais en VHS... louée en vidéo-club ! Ah... Ces couleurs caractéristiques, ce grésillement de l'image ! C'est une expérience que les moins de vingt ans ne pourront jamais connaître. Ce n'est qu'au début quatre-vingt-dix que j'ai pu voir le film en salle (en VOST) puis le redécouvrir en 1992 dans l'ancienne nouvelle version.

Si la version de 1982 m'est chère parce que j'y suis sentimentalement attachée, parce que c'est celle que j'ai vu le plus souvent de fois, la version de 1992 a pour elle une licorne dont j'aime tout particulièrement l'apparition. Je penche pour cette version-là comme étant la plus formellement aboutie et la plus forte émotionnellement.

Et vous ? Une version de prédilection ?


Sur le même sujet lire :



Comments

Blade Runner - Les détails de la restauration

br2
Le plan média continue (la France sera frappée plus tard !)
Grâce à Gino, nous pouvons découvrir un nouvel article anglo-saxon sur la nouvelle version de Blade Runner. Cette fois il ne s'agit pas pour Ridley Scott d'affirmer combien ce film est le sien (ce qui est vrai) en négligeant le matériau original (ce qui est mal). Cela se trouve chez digitalcontentproducer.com
L'article fait le point sur les différentes versions du film (et rappelle au passage combien le director's cut de 1992 était presque une fumisterie.) Alors, bien sûr, il faut vendre et on nous assure que oui, c'est juré, cette nouvelle nouvelle version est la meilleure de toutes.
Nous pouvons en douter. Nous verrons en temps utile.
Néanmoins il est certains que ce coffret, en présentant toutes les versions disponibles sera à même de combler le plus exigeant des fanboys pour quelques heures.
Personnellement, je suis plutôt impatient de découvrir le contenu des suppléments.
Et, qui sait, peut-être un chouette documentaire sur Philip K. Dick.

A venir, une petite compilation des rumeurs concernant les ajouts et modifications (quoi, le fils d'Harrison Ford qui servirait de doublure pour son père?)

Sur le même sujet lire :
Comments

Blade Runner

br1
Continuons avec les liens promotionnels consacrés à Blade Runner : The Final Cut. Voici une nouvelle interview de Ridley Scott, toujours en anglais, sur le site du New York Times.

Aucune information nouvelle pour les lecteurs de l'interview de Wired dont nous vous parlions la semaine dernière.

Sur le même sujet lire :
Comments

Dimension Philip K. Dick

dimendick
Rivière Blanche annonce sur son site la parution prochaine (en décembre 2007 ?) d'une anthologie de nouvelles hommages.

L'anthologie sera dirigée par Richard Comballot.

Son titre est Dimension Philip K. Dick. Il n'y a pas de prix annoncé.

Voici le sommaire, tel qu'il nous est présenté. Les signatures sont alléchantes !

• Bruno LECIGNE / Le Dieu venu du néant
• Jean-Pierre HUBERT / Substance 82
• Pierre STOLZE / Glissement de temps sur Manhattan
• Daniel WALTHER / Les Oubliettes du Haut-Château
• Xavier MAUMÉJEAN / Mauvaises nouvelles d’avant-demain
• Richard CANAL / Les Clones rêvent-ils de Dolly ?
• Alain DARTEVELLE / Fictif K. Dick
• Laurent QUEYSSI & Ugo BELLAGAMBA / 707, Hacienda Way
• Jean-Pierre VERNAY / Parce que mon Nom est légion
• Philippe CURVAL / Malédicktion
• Johan HELIOT / La dernière Valse de Philip K.
• Alain DARTEVELLE / La Déesse venue du froid
• Ugo BELLAGAMBA & Laurent QUEYSSI / Ils ne construisent que la partie du monde dont ils ont besoin...
• Jacques BARBÉRI / Les Amants du paradis artificiel

Reste à attendre et à ne pas être trop impatient.
Comments

Zhora & le Blade Runner

licorne
L'actualité du moment est définitivement centrée autour de Blade Runner. Qui pourrait s'en plaindre ?

Hollywoodreporter.com évoque le traitement numérique qu'a subi le film pour sa restauration. En un mot, nous serons en présence de quoi justifier l'achat de la TV HD dont vous rêviez depuis si longtemps !
Le son a été remastérisé en 5.1, la colorimétrie sensiblement retravaillée pour mieux incorporer les mate paintings au reste de l'image.
Le plus intéressant est peut-être le fait que Ridley Scott ait rappelé Joanna Cassidy (voir ici sa fiche IMDB) pour améliorer la scène de la mort de Zhora. Rappelez-vous...
Deckard retrouve la Replicante, la confronte et finit par la pourchasser à travers les rues de la ville. Elle semble sur le point de lui échapper quand il parvient à la tuer en lui tirant dans le dos. Ridley Scott n'a jamais été satisfait du ralenti montrant la mort de Zhora. Il est vrai que la doublure y est particulièrement reconnaissable ! A l'occasion de cette nouvelle mouture du film, on a par conséquent filmé de nouveau l'actrice, devant un fond vert, avant de coller son visage sur celui de la cascadeuse !
Bon. Je ne suis pas totalement convaincu de la pertinence d'un tel changement, et il faudra certainement voir le résultat final pour juger sur pièce.
Personnellement cette scène m'a, dans mon souvenir, surtout dérangé pour son changement de chaussures... Les bottes à talon de l'actrices étant devenues de plus confortables et sûres chaussures à semelle plate. Je ne vais pas vérifier sur le champ si mon souvenir est correct et vous laisse me corriger si je me trompe.

Sur le même sujet lire :



Comments

Ridley Scott & Blade Runner

rs
Wired offre un dossier très complet autour de Ridley Scott et Blade Runner. Le film fait l'actualité : une brève sortie en salles étasuniennes de Blade Runner : The Final Cut avant la sortie mondiale en DVD.
Nous serons alors à même de découvrir cette dernière version du film. (Avant de nous jeter sur les bonus !)
L'interview est particulièrement riche, tout en restant dans le cadre d'une promotion de bon goût (la transcription intégrale ainsi que l'enregistrement audio sont disponibles.) Il se concentre principalement sur ce qu'a été son travail de metteur en scène.
Philip K. Dick et la difficile période d'écriture sont évoqués le temps pour Ridley Scott de confirmer qu'il n'a jamais pu finir le livre.
Alors il parle des scènes coupées (mais qui seront présentes dans les DVD de bonus) (oui, nous verrons enfin la scène de l'hôpital avec une image propre...), répète que Deckard est un androïde et souligne surtout combien ce film lui est personnel, peut-être son meilleur.
C'est pour cela qu'il a voulu retoucher en partie certains effets spéciaux, juste pour gommer ce qui a ses yeux ne sont que des défauts criards.
L'homme est manifestement fier de ce qu'est Blade Runner devenu. Le regard qu'il porte sur l'héritage du film -- lequel dépasse de très loin le cadre cinématographique -- est certainement la partie la plus intéressante de l'interview.

Le dossier se conclue par un petit inventaire ludique des influences multiples du film.

Pour mémoire (et pour les anglophones) je ne saurais trop recommander la lecture de Future Noir: The Making of Blade Runner qui est une somme consacrée à l'aventure du tournage de Blade Runner.

Sur le même sujet lire :
Comments

Un premier anniversaire

brb
Pour fêter le premier anniversaire du site, j'ai décidé de m'offrir un petit cadeau.

Comme je n'avais pas trop d'idées, je me suis laissé aller à flâner et, de liens en liens, j'ai fini par choisir ça.

Blade Runner: A Movie que je n'ai jamais lu et dont j'ignorais totalement la disponibilité.
Je connaissais la connexion entre le livre et le film. J'aime bien William S. Burroughs. J'ai acheté.

Quelqu'un l'a lu ?


Comments

Blade Runner - le site officiel

brdvd
Alors voilà. Le site officiel lancé à l'occasion de la sortie en DVD de l'intégrale de Blade Runner.

Le slogan "The film that started it all" me laisse songeur dans sa grandiloquence un peu vaine.

A surveiller néanmoins à mesure que la date de commercialisation approchera. Le contenu risque de s'étoffer un brin.

Note pour les geeks : le coffret ultime ne devrait pas être commercialisé en Angleterre. Espérons qu'il le sera en France. Ce n'est pas comme si nous avions mieux à faire de notre argent.

Sur le même sujet lire :
Comments

Southland Tales

ST
Southland Tales doit sortir aux USA le 9 novembre 2007. Nous savons que depuis la projection cannoise et les critiques catastrophiques qui en suivirent Richard Kelly a bénéficié d'une extension de budget pour revoir sa copie (amélioration de certains effets visuels, tournages de scènes complémentaires). Le métrage du film a changé au cours de ce travail de remontage, perdant près de 25 minutes au passage.
On peut lire quelques critiques sur la première version du film, la cannoise, chez Chronic'art, evene.fr, commeaucinema.com (en profiter pour voir la revue de presse en bas de page).
Pour les plus audacieux, la critique de Pierre Murat, de Télérama (après les 9 premières minutes).

Une compilation de critiques anglo-saxonnes est visible chez Rottentomatoes.

Sur le même sujet lire :
Comments

Next

next
Next sortira en DVD le 8 novembre 2007.

Réalisé par Lee Tamahori (qui fit un bon film une fois et basa toute sa carrière dessus), avec Nicolas 'moumoutte' Cage, Julianne 'Lebowsky' Moore.

Doit-on vraiment en parler longtemps ? Le film est un efficace pop-corn movie, mais il tient si peu du film dickien que cela en devient presque embarrassant. Tout comme le slogan de l'affiche 'Par l'auteur de Minority Report'...
Comments

Sous le capot

travaux
Je suis actuellement en train de me battre avec le flux RSS afin de corriger les erreurs que certains ont rencontrées. Les choses devraient évoluer progressivement, pour le mieux j'espère.

N'hésitez pas à faire remonter les erreurs.

Je retourne voir le moteur.

grr...

EDIT : Tout est maintenant - en apparence du moins - résolu.

Comments

Wild Palms

wp
Après avoir regardé le dernier épisode du coffret Twin peaks, je me suis demandé si la mini-série Wild Palms était disponible.
Après recherche je n'ai rien trouvé, si ce n'est quelques VHS et une vieille édition en Z1 en VOST (Wild Palms (2pc) (Full Sub)).

Pour mémoire, les six épisodes de Wild Palms datent de 1993. Produite par Oliver Stone, avec James Belushi, Kim Catrall, Angis Dickinson ou encore Brad Douriff, la série avait souffert de la comparaison avec Twin Peaks et de la complexité de son intrigue.

L'action se déroulait dans un futur proche... 2007 !

Il est donc plus que temps de la redécouvrir.

Bonus: l'apparition de William Gibson.

Comments

Paranoid

fx
La chaîne américaine FX (The Shield, Nip/Tuck ou encore Rescue Me) est sur le point de lancer la production d'une nouvelle série Paranoid.

Ecrite Jim Uhls (Fight Club), elle raconte les aventures d'un agent du renseignement, lui-même surveillé de près sur fond de Patriot-Act. En un mot le titre dit tout.

Bien que rien n'ait encore été signé, l'épisode pilote pourrait prochainement être lancé en production.

Source : Variety.
Comments

Les voix de l'asphalte

A lire sur le blog de Pierre Assouline.

Un compte-rendu du roman inédit de littérature générale de PKD.

La consultation des commentaires est assez édifiante.

Message personnel : Gilles, tu devrais cliquer sur tous les liens de la critique !!!


Sur le même sujet, lire :
Comments

Southland Tales (2)

dick
Je regarde la bande annonce et je vois.

Enfin, mince, c'est presque trop énorme.

Dites...

Vous le voyez aussi ? (cliquez sur l'image.)

Sur le même sujet lire :
Comments

Southland Tales

south
Enfin ! Voilà la bande annonce de Southland Tales, le nouveau film de Richard Kelly. Il s'agit de son nouveau film depuis Donnie Darko dont il faudra bien parler, tellement il est dickien dans l'âme et le coeur.


Cela se trouve, en VO, chez Yahoo !

La page du film sur l'IMDB ou chez Allociné.

Sur le même sujet lire :

Comments

Chrysalis

chrysalis
Un film français de science-fiction avec le toujours remarquable Albert Dupontel !

Réalisé par Julien Leclercq, le film sort le 31 octobre en France.

En découvrant la bande-annonce, la volonté esthétisante saute aux yeux. On peut cependant se demander si la somme des influences visibles permettra au film de trouver sa propre identité entre Matrix, Blade Runner et... un film français !

Parce qu'il s'agit de l'assassin de sa femme, David Hoffmann, lieutenant à la police européenne, accepte de reprendre du service pour traquer un dangereux trafiquant soupçonné d'une série de meurtres. Une enquête qui le mènera vers une clinique à la pointe de la technologie, dirigée d'une main de fer par le professeur Brügen. Quand la vérité se loge au coeur du souvenir, la mémoire se révèle un bien précieux, objet de toutes les convoitises. Pourtant, certains souvenirs ne s'effacent jamais...


Le site officiel.


Comments

Interview de Isa Dick Hackett

isa
Le Los Angeles Times a publié le 15 septembre 2007 une longue interview d'Isa Dick Hackett.
Elle revient sur ses souvenirs lors de l'échec en salle de Blade Runner...
Afin de reprendre en main les adaptations de
Dick au cinéma et de maintenir un niveau minimum de qualité, Isa et sa soeur Laura ont contribué à la fondation de Electric Shepherd, une société de production qui se concentre exclusivement autour des projets cinématographiques tirés de l'oeuvre de PKD.
Actuellement six longs métrages sont au stade du développement, dont...
Ubik !
Sont également prévu des jeux vidéo, des bandes dessinées et une collection de livres audio consacrée à l'intégrale des nouvelles.
David Hayter, scénariste des deux X-Men et du futur Watchmen, planche quant à lui sur une mini-série TV qui se baserait sur une sélection de nouvelles.
Bien évidemment la société de production travaille principalement sur
The Owl In The Daylight.
Sur le même sujet lire :


Comments

Your Name Here

Je me demandais ce qu'étaient en train de devenir les deux films actuellement en tournage sur Philip K. Dick. Si les deux projets ont pour objet la dernière époque de la vie de PKD, le résultat final risque de varier considérablement.

The Owl in Daylight
Le film reprend le titre du dernier roman, inachevé, de PKD. Le projet est autorisé par les ayants droit.

Paul Giamatti va incarner Dick... mais le scénario n'est toujours pas écrit ! J'ai fouillé un brin sans vraiment trouver d'informations pertinentes sur l'avancée du projet. Le tournage semble être programmé pour 2008.

Your Name Here
Traci lords

Le film est actuellement en post-production. Un conflit avec les ayants droit a entraîné quelques changements : le personnage principal se nomme désormais William J. Frick !
Le casting est constitué de
Bill Pullman, Harold Perrineau, Mircea Monroe et Traci Lords. Il est réalisé par Matthew Wilder dont c'est le premier film.

Voici le résumé du film, tel qu'il est donné par
l'IMDB :

"Your Name Here" tells the tale of the Sci-fi author William J. Frick during the last few days of his life. Penniless and living in squalor, Bill Frick is on a mission to finish his latest literary masterpiece. His inspiration is the actress Nikki Principal: the object of his obsession. After evading a lengthy visit from an IRS agent, Bill has a sudden stroke and wakes up in a limo with none other than Nikki Principal herself, who informs him that his current literary endeavor is going to change the world. He looks out his window and soon realizes that he has become a God amongst mortals, as murals and statues of him permeate the entire city. The vast majority of people worship him, but some like the nefarious Maurice Kroger want Bill's knowledge and power for their own malicious agenda. Over time Bill realizes that he is now living in a world in which he created, he is living one of his novels.


« Nikki Principal »... il fallait oser ! On peut craindre le pire. Attendons par conséquent le meilleur. Le film devrait être projeté lors du festival de Sundance en 2008.
Comments

C'est Philip K. Dick qu'on assassine

metal-hurlant-dick
Ha... Métal Hurlant qui passe à côté de Blade Runner. Ce n'est pas ça qui va nous rajeunir !

Le très riche site The Conan Completist fait le point avec Doug Headline sur sa collaboration avec l'équipe de Métal. Il raconte comment il s'était retrouvé à la tête du (fameux) numéro spécial Conan.

Voici ce que l'on peut lire à la fin de l'entretien.

Un exemple frappant : lors de la projo de la copie de travail de BLADE RUNNER que la Warner nous organisa bien avant la sortie du film, dans la perspective déjà prévue à la rédaction que Métal ferait un numéro spécial dans le genre de celui sur CONAN, Manoeuvre, mal luné, décida qu'il détestait le film sous prétexte que Scott y plagiait Moebius, convainquit Dionnet qu'il fallait boycotter le film, flanqua le projet de hors-série aux orties et nous mit la Warner à dos. Il me fut impossible de le faire changer d'avis. Une décision irrationnelle, aussi bien commercialement qu'artistiquement. En 1990, lorsque nous avons organisé un grand référendum auprès des lecteurs de Starfix pour qu'ils élisent les plus grands films des années 80, BLADE RUNNER est arrivé en tête. Il n'y avait eu aucun autre film plus "Métal Hurlant" dans l'esprit en dix ans, et il est incroyable de penser que Métal passa à côté. Manoeuvre et Dionnet étaient formidables et je les admirais énormément, mais ils n'étaient pas toujours clairvoyants.

Sur le même sujet lire :


Comments

Les voix de l'asphalte


Un nouveau roman inédit de Philip K. Dick va paraître !

Ecrit en 1953, Voices from the Street appartient à ces romans de jeunesse qu'un jeune PKD peinait à placer. Edité pour la première fois outre-Atlantique en ce début d'année, on ne peut que se réjouir de voir une traduction apparaître chez nos amis libraires.

Le descriptif de l'éditeur, le Cherche midi :
Lire la suite...
Comments

Le Peuple de l'Herbe

peuple-de-l-herbe
Le groupe français Le Peuple de l'herbe sort un quatrième album inspiré par Docteur Bloodmoney : Radio Blood Money
Voir leur site officiel.





Comments

On voudrait bien (re)voir

confession-d-un-barjo
Mince le film de Jérôme Boivin date déjà de 1992. Ouch !

Je me souviens particulièrement du film et de sa découverte en salle. Quinze ans plus tard, j'ai toujours sa petite musique dans l'oreille. "Barjo. B. A. R. J. O."

Bon sang. J'aimerais bien une petite sortie DVD.

En attendant il est toujours possible de trouver une vieille VHS... (Quoi, qu'est-ce que c'est qu'une VHS ?)

Sur le même sujet lire :
Comments

Blade Runner - Les Bandes Annonces

br
Les bandes annonces, en VO seulement, des DVD de Blade Runner sont visibles chez Yahoo.

Cela permet d'attendre un brin.

Et de faire des économies.

Sur le même sujet lire :
Comments

Revue Alliage


revue-alliage
Le numéro de juin 2007, de la revue Alliage est entièrement consacré à la science-fiction. Son sommaire présente quelques articles autour de Philip K. Dick.

  • Êtres naturels et artificiels dans l'univers de Philip K. Dick par Hervé Lagoguey ;

  • Deleuze et Lewis: The Golden Man de Philip K. Dick par James William;

  • Dick est abondamment cité dans d'autres articles.


Commander le livre chez Amazon : Alliage 60 Science-Fiction



Comments

Blade Runner en DVD

L'événement DVD de cette fin d'année sera certainement le retour des aventures de Deckard sur nos écrans. Le contenu est particulièrement alléchant et devrait combler bien des fans (et en ruiner certains).

Les éditions seront multiples, comme il est de rigueur, et si on ne sait encore trop rien du contenu de l'édition française, nous avons des renseignement précis de l'édition Z1. La nôtre devrait en être très proche.

BR2
Blade Runner : The Final Cut Special Edition 2 DVD

DVD 1 - Le nouveau montage "Final Cut" :

All Those Moments


Une autobiographie d'acteur a parfois de la peine à trouver son ton. Entre auto célébration et réflexion autour d'une gloire passée, le texte peut être facilement embarrassant pour le lecteur.

Rutger Hauer raconte ici une foule d'anecdote sur son travail, en restant au niveau de l'anecdote et du souvenir. Pour l'amateur de règlements de compte et de souvenirs croustillants, passez votre chemin, Rutger Hauer trace à grands traits ce qu'a été sa carrière et évoque à de nombreuses reprises ce qu'il souhaite qu'elle devienne, comme son goût pour la mise en scène.
Bien évidemment un chapitre entier est consacré au tournage de Blade Runner et à ce qu'il considère comme son plus grand rôle. Il revient sur la façon dont il considérait le personnage de Roy Batty, sur son écriture du monologue final et comment, par petites touches, il est devenu ce robot en quête d'une existence.

Une lecture vive et plaisante, en VO exclusivement.

Sur le même sujet lire :



Comments

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est disponible !
guide-dick
Dickien: (adj. m.): qui rappelle l'univers de l'écrivain Philip K. Dick.


Philip K. Dick


Sondage
L'exégèse ?
En VO !
En VF !
Les deux !
Pas pour moi.


Resultats
Version 2.08





ABC-Dick
Dickien sur Twitter


Twitter en chargement




AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
Etienne Barillier © 2007-2013